Thursday, February 23, 2012

Bonze





Bonze :

Moine bouddhiste au crâne rasé, qui n'en fiche pas une rame. Se dit également de quelqu'un, pas forcément chauve, à qui sa position de hiérarque inamovible permet de bonzer en paix.

Beaucoup, qui ont commencé hérétiques, finissent bonzes. Les résistants gaullistes devinrent des bonzes après 1958. Les « nouveaux philosophes » des années 70 bonzèrent dans les années 80. Jean-François Revel est doublement bonze. Le bonze n'est jamais responsable de rien : son côté bonze Pilate.

Leur hymne : « Tiens voilà du bouddha ».

Jean-François Kahn, Dictionnaire incorrect.

Photo : Sur la route de Marco Polo, voyage de Venise à Pékin, Michael Yamashita.

1 comment:

  1. Anonymous8:22 PM

    Quand les Français oublieront le 14e grand lama, on dira qu'ils ont coulé un bonze.

    ReplyDelete