Wednesday, November 07, 2012

La Conspiration Cybernétique





« La conspiration Cybernétique » est un texte écrit par Sinouhé l'Artiste, un lecteur de Bouddhanar. On y trouve des associations intéressantes entre la cybernétique, l'occultisme et la politique luciférienne des maîtres du monde.

« La Conspiration Cybernétique » permet d'entrevoir un programme qui vise à modifier radicalement la société. L'élite accédera à l'immortalité dans une trentaine d'années (2045 Avatar Project) grâce à la réalisation, d'abord, d'une sorte de double numérique, puis d'un corps hologramme immortel. Quant au commun des mortels, il est destiné à l'esclavage.

Pour en savoir plus sur l'immortalité en 2045 : http://bouddhanar.blogspot.fr/2012/08/immortalite.html )

En ce jour de réélection d'Obama, beaucoup de personnes regardent vers l'Amérique du nord. Or cette région du monde occupe une place particulière dans les recherches de Sinouhé l'Artiste. Son texte débute par une analyse étonnante de l'autre réalité qui se cache derrière la municipalité de Palo Alto, dans le comté de Santa Clara, au sud de la péninsule de San Franscisco.


Palo Alto
L'antre de la bête


« La relation avec Palo Alto ("le Grand ARBRE"), écrit Sinouhé l'Artiste, vient du fait que cette ville est l'épicentre de toutes les innovations cybernétiques avec quelques autres lieux de par le monde ; mais on peut dire, que c'est à Palo Alto que le lien avec la génération Peace and Love prend tout son sens.

Dans les années 50 et 60, Palo Alto a été un des points de rencontre de la génération LSD avec les prototypes de la GEEK attitude avant de devenir le poumon de la silicon valley et le lieu d'expérimentation des dogmes de la société occidentale actuelle. Cette zone compte également un nombre considérable de sectes sataniques ou apparentées comme l'institut "Esalen" ainsi qu'un nombre sidérant de cultes New Age plus débiles les uns que les autres... Les premiers missionnaires catholiques avaient placé Palo Alto sur le "Camino Réal" ça ne s'invente pas...

Dans les anciennes mythologies et avec une perception accrue, comme celle de certains chercheurs, il semblerait que cette terre de la Californie (le Chaud Fourneau) soit un vestige du continent perdu de MU (voir la petite histoire de Californie dans la suite des extraits de Palo Alto l'antre de la bête) beaucoup d'indices vont dans ce sens. Il est également question de l'or de la Californie, d'où la fameuse fièvre de l'or qui a rendu célèbre dans le monde moderne cette région. Une ancienne légende amérindienne raconte que cette terre était gardée par des amazones noires à la tête d'une armée de griffons et dont les armes étaient faites d'or pur... Le lien avec la City et les princes noirs actuels est alors possible... L'or de la City de Londres est également gardé par des griffons, comme la plupart des lieux où se terrent les grands prédateurs de ce monde... Les chiens ne font pas des chats, enfin pas encore...

La raison doit faire admettre que certains vestiges cyclopéens que l'on retrouve de par le monde sont bien antérieurs au déluge et confirment l'existence des fameux peuples de l'Atlantide, des géants, des cyclopes et autres chimères qui peuplent encore les livres saints et les symboliques des loges maçonniques, des édifices religieux et des grimoires de toutes les magies.

Notons que la partie nord de l'Amérique est redevenue depuis peu de temps la puissance qui veut en imposer au monde entier. Cela montre que l'histoire est un éternel recommencement et que les trames karmiques sont opiniâtres quant à vouloir retrouver inlassablement l'origine de leur origine. Mais la question qui se pose est la suivante : comment se fait-il que ce vaste territoire soit resté aussi longtemps sans aucune reconstruction digne des civilisations de l'Amérique du sud ? Cette vaste terre resta des milliers d'années seulement peuplée de quelques tribus dont le point commun a été de ne pas déranger la terre mère par leur présence, se déplaçant à pied au gré du mouvement des troupeaux et de la clémence du climat... On comprend alors pourquoi les civilisations de l'Amérique du sud considéraient ce vaste territoire comme une terre maudite où vivaient les esprits démoniaques en quête d'une nouvelle existence...

Il y a là un lien qui explique comment aujourd'hui des êtres d'apparence humaine sont devenus en peu de temps des prédateurs voraces et insatiables persuadés que la destinée du monde est entre leurs mains. Nul doute que les parasites dimensionnels de la terre maudite attendaient impatiemment l'arrivée de véhicules de chair pour préparer leur entrée dans la sphère électromagnétique en élaboration à Palo Alto.

Si l'on considère que le nouveau monde est la terre maudite racontée dans les légendes des Amérindiens, alors on comprend pourquoi les vieilles émanations diaboliques des lignées encore actives de par le monde ont voulu à tout prix revenir sur les terres de leurs anciennes résidences pour reprendre leurs projets hégémonique et eugéniste là où ils étaient restés il y a des milliers d'années, avant la grande guerre inter-dimensionnelle à l'origine du méga cataclysme qui "précipita les étoiles sur le sol". [...]

Les points communs que l'on rencontre de par le monde, à travers les légendes et les vestiges des antiques civilisations, sont autant de preuves qui indiquent clairement qu'un tronc commun est a l'origine de toutes ces civilisations post-atlantéennes. 

Aujourd'hui, les habitants de la terre ne sont pas évolués mais amnésiques, alors qu'un petit groupe d'initiés connaît parfaitement la véridique histoire de l'humanité afin de garder une longueur d'avance sur la masse humaine. Il ne fait aucun doute que tous les trésors et toutes les preuves de la véridique histoire de l'humanité ont été conservés par certains cercles initiatiques dans l'attente d'un possible retour de leurs dieux qui viendraient encore et toujours du ciel à moins qu'ils ne décident de les rejoindre définitivement en enfer...

Il faut pourtant admettre que ces dieux venus du ciel sont ces êtres décrits dans les tablettes sumériennes. Avec le temps, et divers accouplements avec les filles de la terre, ils sont devenus les démiurges des écritures hermétiques que les initiés des cercles occultes se sont transmis de génération en génération. Les fables post-diluviennes, relatées dans toutes les légendes du monde, sont à l'origine des religions de la discorde mondiale actuelle alors que les secrets technologiques des anciens dieux sont entre les mains des prétendus scientifiques des laboratoires de recherche à la solde d'une espèce qui n'a plus grand-chose d'humain... Il ne fait aucun doute que les dieux venus du ciel des fables hermétiques connaissaient bien les trésors technologiques que le monde actuel et en train de redécouvrir à ses dépens, car de ces merveilles viendront l'esclavage numérique des peuples et leurs extinctions par le chaos. Les dieux connaissaient d'autant mieux ces technologies d'un autre monde car elles ont été à l'origine de la création de l'ADAM à partir de manipulations génétiques sans lesquelles les dieux venus du ciel ne pouvaient pas rester sur terre pour se baffrer dans le jardin d'éden sur dos de l'ADAM. Dieu a fait l'homme à son image et l'homme n'a pas eu d'autres choix... 

C'est en cela que résident le chaînon manquant et la disparition de l'humain primordial vivant encore en nous dans ce que les savants du moment appellent l'ADN poubelle. C'est par ce parasitage que l'homme actuel est confronté à la dualité infernale qui le conduit à toujours choisir les pires solutions pour sa destinée, dissonance plutôt que consonance, toujours le même choix... La construction d'un monde entièrement virtuel en est encore l'illustration, car l'homme bâti avec son sang et sa sueur les murs d'une citadelle qui lui sera interdite, mais son ego sur-dimensionné lui fait croire que son nombril est le centre de l'univers, et la vie éternelle est un dû et non une quête. 

L'enfer Cybernétique sera à la mesure des paradis artificiels que l'homme appelle de ses vœux car la souffrance de la chair lui est insupportable, et cette souffrance est proportionnelle à la démesure de la Babylone cybernétique en construction.

La Grande Babylone cybernétique

Voici le temps de l'emprise "Cybertechnologique" sur le genre humain dans la perspective du transhumanisme et de l'ère post-sapiens qui s'annonce. Le transhumanisme est présenté comme l'avenir de l'espèce par les papes de cette posture prétendument avant-gardiste, mais réellement mortifère. Avant cela, il faut que l'humanité turbulente se soumette aux maîtres architectes d'une nouvelle configuration planétaire que certains nomment aujourd'hui le nouvel ordre mondial. En fait de nouvel ordre, il s'agit plutôt d'un nouveau monde entièrement virtuel similaire à ce que nous montrent les prétendues fictions hollywoodiennes à la mode augmentées d'effets spéciaux 3 D et aux implants viraux à effet retard qui vont avec... En plus du pouvoir de séduction de la lanterne magique, il s'agit de préparer les consciences à cette nouvelle version de la manifestation, non plus divine mais cybernétique. Dans ce nouveau "JEU" l'humanité, dans sa forme actuelle, n'aura que peu d'utilité, mais l'homme est le seul à ne pas s'en rendre compte, persuadé que sa présence sur terre est indispensable, ce qui est bien naturel. Ce qu'il ignore, c'est qu'il n'est pas au programme du plan global des marionnettistes qui opèrent derrière les écrans de fumée haute résolution de l'illusion aujourd'hui quotidienne de l'existence moderne. Les vrais maîtres ne sont pas les pantins qui s'agitent devant les foules, ils sont les rémanences des plus anciennes lignées déjà issues de l'hybridation contre nature abondamment décrite dans les textes des plus vieilles épopées mythologiques à l'origine des croyances de l'homme actuel.

L'idée d'un gouvernement mondial n'est qu'une étape pour la mise en place de cette matrice cybernétique où l'intelligence artificielle sera génératrice de toutes les fantasmagories, dès lors que des consciences, autrefois incarnées dans les êtres de chair, pourront exister dans les nano-gels des programmes quantiques de la sphère micro-informatique. La non-vie éternelle en somme.

En fait, il s'agit d'utiliser le support cérébral humain comme modèle à l'élaboration d'un double artificiel qui à terme sera en mesure de récupérer l'ensemble des données contenues dans un cortex cérébral modèle. Le plug in de la conscience du modèle dans sa totalité sera alors possible. L'hybridation HOMME/MACHINE sera de cette nature, l'interaction sera possible avec les multitudes de programmes mis en réseaux à travers les super ordinateurs aux puissances de calcul hors de l'imagination. Là seront les nouveaux territoires d'une nouvelle créature existant sur un autre plan de conscience virtuelle, celui des mondes infra-matériels. Le film Avatar a donné un aperçu idéal de ce genre de transfert opérationnel dès aujourd'hui, le film Total Recall a donné un aperçu des moyens mis en œuvre pour préparer l'humanité à la reprogrammation totale de sa trajectoire régulière. Il est important de préciser que l'homme de chair, augmenté en implants robotiques, plus connu sous le nom de cyborg n'a pas pour vocation, comme on veut nous le faire croire, de répondre aux défaillances du corps humain. Dans un avenir proche, ces créatures "cybertronique" seront conformes à la fiction présentée dans la série des films TERMINATOR. Leur usage sera la maintenance des installations terrestres des princes de la nouvelle Babylone électromagnétique. La nature, elle aussi, n'a que peu de place dans ce projet. Les cyborgs seront conformes avec la vision d'Einstein qui disait que la plupart des êtres humain pourraient se passer de cerveaux, la moelle épinière suffisait largement pour remplir les fonctions qui sont les leurs. On comprend mieux le rôle d'Einstein dans la trajectoire de l'humanité.

Le poète, l'artiste, l'homme dans sa merveilleuse nature n'ont aucune place dans ce programme en tant qu'être vivant... La bibliothèque numérique de la sphère électromagnétique micro-informatique sera en mesure de générer à peu près n'importe quelle production visuelle plus vraie que nature à travers les bases de données actuellement mises en Qbit et capable de répondre a n'importe quelle question par l'intermédiaire de l'interface WATSON (quel fils), actuellement incarnée sur le plan virtuel dans le CLOUD.

Peu de gens sont au courant (c'est le cas de le dire) mais les plus célèbres vedettes et le STARS du moment n'ont aucune responsabilité créatrice dans les tubes qu'elles produisent... Des machines sont à l'œuvre pour eux à partir de programmes spécialement conçus pour mettre en séquences leurs natures spécifiques augmentées par des virus sonores destinés à frapper l'inconscient des FANS dans la perspective d'inhiber ou d'exacerber certains comportements, certaines postures sociales, en plus de rapporter des milliards aux opérateurs de l'industrie "CYBERTSHOW". [...]

"La Conspiration Cybernétique" apporte un éclairage original permettant de réunir les morceaux d'un puzzle extraordinaire. Dans ce livre j'ai mis en lumière les liens entre, la Beat génération, la contre culture des années 60 , le LSD et les drogues pharmaceutiques, les agences de renseignements, les cercles occultes, les laboratoires pétrochimiques et les centre de recherche cybernétique, l'ensemble remis en perspective et en lien avec une trajectoire qui prend sa source dans les plus anciennes fables hermétiques relatant l'épopée humaine depuis les mondes antédiluviens.

Il est certain qu'un vaste plan de reformatage de l'espèce humaine est en cours de réalisation dans la perspective des événements décrits plus haut. La Beat Génération a été l'embryon d'un processus diabolique d'expérimentation à l'échelle d'une génération à partir des principes cybernétiques mis en applications pour la modélisation et la transformation en profondeur des consciences occidentales notamment. Dès les années 50, le baby boom s'est transmuté dans une opération de contrôle mental sous la bannière Peace and Love, en vue de préparer les hommes à l'avènement de l'ère informatique et à la suprématie de l'intelligence artificielle au détriment de la réflexion humaine et de son cheminement plus lent mais régulier au regard des règles fondamentales de l'univers... Par le biais du flower power, il a été possible de construire et d'expérimenter un modèle qui est aujourd'hui utilisé chaque fois que les "princes" de ce monde souhaitent mettre la main sur un pays ; depuis les révolutions des fleurs, des couleurs et enfin des printemps arabes. 

Sur d'autres plans, le sabotage spirituel est toujours un ingrédient incontournable et la recette de l'obscurantisme religieux est souvent de la partie. Pour ceux qui étaient déjà là, on se souvient, dans les années 50 et 60, de l'invasion en Occident des gourous et autres maîtres spirituels (aujourd'hui ascensionnés) qui, en plus de détruire les bases de la conscience propre à un individu dans le sens spirituel, est à l'origine de l'engouement actuel des postures inspirées de l'advaita védânta qui prône la non-dualité mise à toutes les sauces New Age avec en prime l'amour universel qui consiste à aimer tout le monde, cela revient à n'aimer personne finalement. La mission est donc accomplie. Il est urgent de dire que cette posture est une bénédiction pour ceux qui souhaitent prendre le contrôle pendant qu'une partie de l'humanité attend l'illumination dans la position du lotus. Il est aussi important de dire (comme un malheur n'arrive jamais seul), que tout cela a été savamment orchestré par des créatures comme Aldous Huxley lui-même converti au védânta dans l'attente de l'avènement de son meilleur des mondes. Nous y sommes presque...

La clef de toute cette formidable organisation inhumaine est sans aucun doute la cybernétique qui a justement vu le jour à la fin de la dernière guerre mondiale, mais qui a été conceptualisée par les promoteurs de l'eugénisme aux 19e siècle.

Il semble clair que les scientifiques nazis de l'opération, "paperclip" ont été particulièrement actifs dans la mise en place de cette nouvelle science inhumaine qui est directement associée à la robotique et à la micro-informatique. Aujourd'hui, il faut y ajouter le transhumanisme qui est le monstre né de cette prétendue évolution. Autrement dit, la cybernétique est venue pour que les prédateurs de l'espèce deviennent les dieux que le pouvoir de l'argent leur fait croire qu'ils sont. Mais pour cela nous devons disparaître.

Il me semble évident que l'emprise sur le monde et sur la conscience humaine est d'ordre cybernétique et que cette approche permet de mieux comprendre les véritables objectifs des "marionnettistes" au pouvoir actuellement. On comprend alors leurs intérêts pour les terres rares sans lesquelles l'intelligence artificielle ne fonctionne par, enfin ! pas encore...

Il est question dans mon ouvrage d'une nouvelle chute du genre humain au moins aussi grave que celle qui a précipité l'humanité dans les affres de la dualité et du matérialisme égotique sous l'impulsion des fameux archontes, créateurs de l'ADAM selon la gnose mais aussi responsables de la chute dans la dualité et les affres du jugement dernier.

À Sumer, ils étaient appelés les Anunnakis ; chez les hébreux : les Elohim ; chez les Grecs : les Titans, etc...

L'outil pour parvenir à cette chute new look est la cybernétique qui consiste à contrôler les entrées et les sorties d'une boîte noire, qui est la version métaphorique cybernétique d'un groupe humain ou plus largement d'un peuple entier... De là découle la modélisation des comportements des sujets d'études et, ensuite, il est possible de créer des algorithmes informatiques capables de donner des réponses et des stratégies afin de parvenir à la modélisation des peuples ; ceci dans le but de les contrôler, puis finalement de les soumettre à des situations le plus souvent délétères pour leur intégrité. Derrière l'aspect idéal de toutes les innovations qui découlent de la stratégie cybernétique, il faut voir les officines des cercles noirs pour qui l'humanité n'a jamais été autre chose qu'une masse laborieuse destinée à servir leurs objectifs de domination et de prédation.

La génération hippie a été, sans aucun doute, le prototype de la "schizophrénisation" des générations actuelles afin de conduire l'humanité à son obsolescence annoncée, et aussi pour qu'elle accepte son sort avec la passivité d'un lobotomisé à la mode New Age. 

La seule alternative au chaos est de connaître la véritable trajectoire et le vrai projet des illusionnistes au pouvoir sur la planète.

Le nouvel ordre noir planétaire refermera définitivement les portes des enclos pour conduire l'humanité dans un univers sans issue et sans possibilité d'échapper au funeste destin d'espèce déchue. Préparons nous c'est pour bientôt. [...]

Tous les programmes informatiques sont construits comme des incantations magiques, mais seuls les commanditaires détiennent le sens kabbalistique de l'affaire et, c'est le moins que l'on puisse dire, dans ces opérations ils excellent. L'homme, lui, utilise les merveilleux avantages de la machine ordinateur comme une bénédiction apportant selon lui la preuve manifeste de sa supériorité sur tout le reste de la création. L'orgueil et l'hyper-ego se portent aujourd'hui aux cous comme un bijou précieux. Or l'humanité ne cesse de se déchirer avec en toile de fond les vieilles religions d'un autre temps. Temps déjà révolu par la cybernétique. (L'homme ignore qu'il n'est pour rien dans la redécouverte de ces merveilleuses inventions, tout comme l'homme ignore la vérité sur l'origine des dieux qu'il adore.)

La seule chose qui a été utilisée par les psychopathes aux commandes pour s'assurer les services de l'ADAM, c'est justement l'énergie vitale de ce dernier. Voilà encore une autre raison pour laquelle il est demandé à l'homme de donner son sang. Qui donne son sang donne son énergie vitale, la bonne cause n'est pas suffisante. Celui qui travaille pour une cause mortifère donne son énergie vitale à cette entreprise et accepte par la même occasion son emprise. Chaque homme qui participe à des horreurs pour un salaire en payera le prix dans sa conscience, car il participe à nourrir les trames rétrogrades en action, sous prétexte qu'il a lui aussi besoin de se nourrir : le loup dévore l'agneau, mais les prédateurs de l'espèce se nourrissent des deux. Il n'y a donc pas d'échappatoire à moins de recouvrir la mémoire et la vision.

L'homme ignore que des créatures sont à l'œuvre pour recouvrir leur statut de démiurges et reconstruire leur éden sur une haute montagne, conformément aux temps des origines où l'on vendait de l'homme à la criée, et où le sang humain était l'ambroisie utile au maintien des démiurges visiteurs du temps en transit sur le plan de la manifestation terrestre. 

Les nouveaux dogmes pour le transfert de la conscience humaine dans une matrice cybernétique sont en cours de téléchargement, l'avènement du messie cybernétique est l'Antéchrist annoncé par les clairvoyants de toutes les époque de notre manifestation...

La bête cybernétique c'est notre affaire à tous.

La Conspiration Cybernétique” s'inscrit dans un travail général sous le nom générique de "l'humanité rétrograde" pour faire écho à la malédiction qui s'installe comme l'inévitable destinée de l'Humanité. Humanité devenue une "sous-humanité" réduite à des codes numériques issus de la cybernétique, nouvelle bible d’un autre genre post-humain. Cet arsenal prend sa source dans les méandres d’une lointaine histoire inhumaine incarnée dans une clique de prédateurs toujours en quête d’un retour à la vie éternelle. Cela se manifeste aujourd’hui par la mise en œuvre d’un formidable plan régit par le mensonge, la cupidité, le crime et l’usage intempestif de tout ce que la science peut engendrer de pire. La victime est sans aucun doute la planète et tout ce qui vit dessus y compris le genre humain. Le polymorphisme satanique est l’apanage entre tous de cette engeance violente, criminelle et psychopathe à l’œuvre depuis les temps immémoriaux dans les basses fréquences des zones rétrogrades. Aujourd’hui, l’épicentre moderne de la pègre mentale s’est transmuté en "cyberterroriste" installé dans la tiédeur des laboratoires de recherches tous azimuts de Palo Alto, cette ville californienne proche de San Francisco.

A la violence prédatrice “Cybertronique”, il est vital d’opposer la contre violence comme un pied de nez à la contre culture et aux lobotomisés du lâcher-prise New Age. La contre violence implique une véritable action pour survivre à cette fin annoncée fort, bien trop fort, par les principaux bénéficiaires du crime, cela démontre si l’on veut bien entendre et voir que l’effondrement de leur Babylone est en cours.

La meilleure posture est de faire table rase de l’illusion qui enfume le chercheur de vérité. Pour ce faire, il est capital de voir derrière les écrans de fumée et de mettre en lumière les ventres mous qui prospèrent par la supercherie et l’illusionnisme, bien plus que par la science dont ils se targuent d’être les représentants infaillibles à l’image des anomalies prédatrices en question. Leur présence dans toutes les instances des structures occultes et de l’organisation humaine nous invite à les reconnaître pour ce qu’ils sont et non plus pour ce qu’ils voudraient nous faire croire qu’ils sont. L’objectif et de les montrer au grand jour afin que le monde puisse bien voir leur vraie nature. Aujourd’hui, les masques tombent les uns après les autres car l’âme humaine a devant elle la plus formidable des victoires à prendre pour son retour à la vraie vie.

Il est temps de passer en revue les personnages impliqués dans la promotion et la réalisation d’un plan qui aujourd’hui n'est plus ignoré. Il ne s’agit pas d’une réalisation à valeur scientifique, cela va de soi si l’on considère que la science moderne sert le plan délétère à l’oligarchie rétrograde. Il s’agit d’un travail qui s’inspire de perceptions personnelles recoupées avec des faits réels et historiques puisés dans les livres anciens, chez les occultistes éclairés de tout temps, mais aussi en provenance des informations transitant par l’internet et l’information journalistique alternative et classique. La mise en perspective et en évidence d’une multitude de connexions et d’inter actions entre les tenants et les aboutissants de l’aventure humaine de ces 200 dernière années démontre que la mémoire nous fait défaut.

Plus rien ne doit nous faire ignorer que des prédateurs nous sirotent la cervelle comme des cocktails pris au bord d’une piscine remplie du sang de l’humanité. Les prédateurs ont besoin de sang et d’énergie humaine il faut le savoir pour leur couper les vivres et sortir de l'enclos. »

Sinouhé l'ARTISTE






8 comments:

  1. Anonymous10:15 AM

    Les travaux scientifiques d'universités financées par l'impôt profitent aux multinationales qui utilisent les neurosciences pour augmenter leur CA, notamment grâce aux manipulations publicitaires et le neuro-marketing. De même, le projet AVATAR pille des travaux payés par la collectivité pour, in fine, créer un corps hologramme immortel aux milliardaires prédateurs.

    ReplyDelete
  2. Anonymous11:41 PM

    Réponse (1 /3).
    Une démarche intelligente et responsable consisterait à répertorier d’abord les multiples dangers et défis de « l’Humanité responsable », puis à les classer selon divers critères comme par exemple :
    - la crédibilité et la pertinence,
    - le niveau de danger et l’ampleur des conséquences,
    - le pouvoir des lobbies impliqués,
    - le caractère irréversible ou non,
    - etc.
    Ceci afin de dégager des stratégies de réponses et classer alors celles-ci selon des échelles de priorité quant aux moyens à mettre en œuvre.
    Jeter en vrac sur le Net toutes les suspicions (fondées ou non) sans les organiser intelligemment risque plutôt de provoquer un chaos dans la conscience collective. Ce chaos ne peut servir qu’aux instances déjà au pouvoir, lesquelles ont la capacité de voler au-dessus de ces remous qui ne les touchent point.

    Le transhumanisme est évidemment une mouvance à surveiller de près et ses liens avec des lobbies occultes n’est pas une révélation, à l’instar de nombreuses recherches en technologies de pointe, lesquelles attirent nécessairement tous les obsédés, pathologiques ou non, du pouvoir donc les hauts dignitaires des loges et des sectes.
    De nombreux intellectuels (ils ne sont pas tous des zombies) dont l’esprit ne cède pas aux illusions de la modernité toute-puissante n’ont pas attendu cet article un peu naïf pour se préoccuper du phénomène et le surveiller de près.
    Il existe même un article concernant ce « transhumanisme » sur Wikipédia, preuve que la problématique n’est ni nouvelle ni secrète.

    ReplyDelete
  3. Anonymous11:42 PM

    Réponse (2 /3).
    Ecrire un article en français destiné à un public local non averti constitue-il une réaction responsable face au problème ? Peu probable. Les lecteurs de cet article n’ont de toute façon aucun moyen d’action face à cette problématique dont le foyer se situe en Californie. Effectuer le voyage pour aller exercer de l’activisme à Palo Alto serait sans doute plus concret. Il existe déjà aux States des personnes luttant contre le transhumanisme ; s’associer à leur combat serait sans doute plus efficace.

    Un tel article a surtout comme résultats de flatter son auteur et de semer le trouble dans le lectorat local du blog, lequel a plus que probablement des problèmes plus urgents et plus pertinents à gérer.

    L’approche ici présentée du transhumanisme pourrait à la limite servir de base à un scénario de science-fiction mais d’un point-de-vue objectif, elle démontre une curieuse distorsion de la réalité et une amplification surréaliste des réels dangers.
    Une telle distorsion est impropre à dégager une stratégie de réaction lucide et adaptée.

    Même si quelques illuminés de laboratoire (de Californie ou d’ailleurs) divaguent jusqu’à élaborer des projets de « transfert de conscience » dans un double cybernétique, cela ne correspond à aucun résultat concret d’expérience. Ce n’est ni le premier ni le dernier projet soi-disant scientifique qui s’inscrit dans le registre de la « vaste fumisterie ».
    Les cerveaux de deux jumeaux biologiques naturels, par exemple, ne permettent déjà pas un hypothétique « transfert de conscience » ! Lorsqu’un jumeau décède, sa conscience « se transfère-t-elle » dans le cerveau du jumeau survivant ? Evidemment non ! Ne confondons pas science-fiction et science.
    Comment adhérer dès lors à cette croyance grotesque selon laquelle la « conscience » d’un cerveau humain pourrait être « transférée » dans une structure cybernétique, copie encore plus approximative de l’original. Conception naïve et assez peu crédible du « phénomène conscience ».
    Tout ceci n’est qu’une vaste fumisterie dont le but principal est de séduire les mandataires politiques et les orienter vers les recherches cybernétiques, afin de dégager des fonds, d’une part. D’autre part, cela permet aux lobbies militaires U.S. de financer des projets de « soldats cybernétique », notamment.
    Derrière ces délires pseudo-scientifiques de « transfert de conscience » se cachent des allumés comme Raymond Kurzweil, conseiller de l’armée américaine pour les nanotechnologies.
    Dans un premier temps, ceci nous importe peu puisque ces fonds de recherche sont d’origine américaine.

    ReplyDelete
  4. Anonymous11:43 PM

    Réponse (3/3).
    Il nous faut par contre surveiller les lobbies européens de cette mouvance, comme les associations transhumanistes, française ou autre, qui existent bel et bien et ne sont pas des inventions de science-fiction, afin qu’ils n’engagent pas nos pouvoirs politiques locaux dans des gaspillages de capitaux pour recherches illusoires. Il existe évidemment d’autres priorités.

    Les observateurs responsables et sceptiques de cette mouvance transhumaniste font remarquer qu’il est moins dangereux de la laisser se développer « à ciel ouvert » plutôt que de la pousser à la clandestinité par une législation répressive. Ses promoteurs, militaires ou civils, poursuivront, quoi qu’il arrive, leurs recherches et expériences, l également ou non. Mieux vont alors que cela se fasse « à découvert » afin de pouvoir garder un certain contrôle citoyen, même comme observateur passif.

    Pour conclure, mélanger le « transhumainste » avec des fantaisies de science-fiction d’une part, puis avec des considérations occultistes discutables d’autre part, ne constitue certainement pas la voie la plus responsable pour aborder puis gérer cette problématique.
    Le phénomène transhumaniste est certes interpelant et l’article présent a le mérite d’attirer l’attention sur ce symptôme, parmi d’autres, des dérives de la modernité et de la cybernétique.
    Mais l’approche du problème apparait ici assez discutable quant à une gestion responsable ultérieure. D’ailleurs des personnes avisées et connaissant la problématique s’en occupent déjà depuis des années.

    Laissons-les alors travailler ou joignons-nous à leur combat.

    Sinon, il existe de toute évidence des problèmes plus urgents et à notre portée, face auxquels les scénarii de science-fiction, quels qu’ils soient, ne constituent in fine qu’une distraction nous éloignant d’une approche responsable de la réalité sociale.

    Une bonne partie de l’Humanité aura déjà sombré dans la misère, ou sera même déjà morte de faim, avant que nous ne soyons tous « dévorés par les méchants robots ».

    Restons sérieux.

    Merci toutefois à Sinouhé pour son travail de recherche.

    ReplyDelete
  5. Anonymous2:16 PM

    Ce « Sinouhé » apparaît en effet extrêmement suspect.

    A titre d’exemple, voici une bribe d’article publié sur son blog plus proche de la science-fiction et de la manipulation new age que de l’information crédible.

    Extrait n°21, texte en relation aux effets du LSD :
    « Il est certain que le LSD inter agis avec les fameux cristaux contenu dans la glande Pinéale, cette dernière tient son nom de sa forme qui rappelle celle d’une pomme de pin. La Pinéale se situe au centre arrière de la masse cérébrale . La présence de ces cristaux dans la Pinéale est connu par les occultistes mais contesté par les observateurs médicaux ce qui semble normal vu l’état d’ignorance dans lequel ils se trouvent. Cela s’explique par le fait que ces cristaux ne sont observable que chez un être vivant donc impossible à déceler par aucun moyen moderne IRM compris. Cet arsenal cybernétique ne constatera que la présence d'un amas de calcifications. Cette calcification enveloppe les cristaux qui deviennent parfaitement invisibles . Ils s'agit bien sur d'une densification de la glande qui conduit à de nombreuses maladies comme le cancer , mais aussi l'arthrite , et bien sur le mal de dos dont souffre même les plus jeunes actuellement. Là encore les laboratoires auront la réponse avec les antalgiques dévastateurs du foi, les chimiothérapies et l'armada des psychotropes qui va avec..... "

    Remarquons d’abord que, dans la grande tradition des auteurs de new age et de pseudoscience, sa thèse douteuse commence immanquablement par « il est certain que… », alors que rien n’y est démontré, la presque totalité n’étant que fantasme.
    Cet auteur fantaisiste essaie ainsi de nous faire croire que personne n’aurait jamais pu observer ces hypothétiques « cristaux de la glande pinéale » pour une raison tout aussi loufoque qu’imaginaire : la mort entraînerait leur disparition instantanée dans le cerveau … par un procédé magique qui ne nous est évidemment pas expliqué. Par ailleurs, cette thèse farfelue sous-entend que l’IRM serait impossible à effectuer sur un cerveau vivant ?
    Ce « monsieur je sais tout » serait bien avisé de se renseigner sur les utilisations de la technologie IRM, laquelle permet bien d’observer le cerveau vivant en fonctionnement.

    Cet auteur tente alors de faire croire au lecteur que des « connaissances occultes » donneraient accès à l’observation de ces fameux « cristaux de la glande pinéale » dans le cerveau. Il serait bien avisé de faire alors part à la science de sa technique révolutionnaire d’observation du cerveau, laquelle ferait avancer d’un grand bond les connaissances humaines.

    De tous temps, de nombreux scientifiques se sont conjointement intéressé aux sciences occultes : apparemment pas de tels cristaux magiques dans la glande pinéale. Mais les cristaux sont très à la mode dans le new age.
    Les seuls illuminés qui s’aventurent à proposer de telles hypothèses sont issus de la théosophie et autres charlatanismes.

    Par ailleurs, il existe un fossé éminemment suspect entre ce « savoir inaccessible au commun des mortels » que ce monsieur prétend manipuler, par on ne sait quel don surhumain, et ses difficultés évidentes à maîtriser les éléments les plus simples de la grammaire.
    Pour information, la grammaire n’est nullement le fruit de la cybernétique et les occultistes de tous temps, grands ou petits, ont toujours eu une grande maîtrise du langage.

    Ce formalisme douteux participe bien plus probablement d’une mise-en-scène, cherchant à nous faire croire que ce brave homme « bien sous tous rapports », ne maîtrisant pas le langage écrit, ne pourrait être de ce fait un manipulateur. Encore plus suspect !

    Soit cet auteur est un joyeux (pas si joyeux, plutôt sinistre) farfelu, grand amateur de science-fiction et de croyances new age … soit il travaille au service de lobbies occultes, notamment ceux qu’il prétend dénoncer.

    En tous cas, cette vision totalement décalée et sans crédibilité sur le transhumanisme n’apporte absolument rien de constructif.
    Quel intérêt ?

    Amicalement, Gérard.

    ReplyDelete
  6. Anonymous2:43 AM

    Ah, quelle bonne blague que ce scénario de jeu vidéo, inventé en cinq secondes, pour distraire les ados!
    Mais ces aliens, créateurs de l'Homo Traficus, supposés expliquer en un clic toute l'Histoire de l'Humanité (ça évite surtout de se documenter sérieusement sur la vie sous tous ses aspects et de lire des textes plus abrupts d’accès; la S-F dispense de culture, facile!), qui les aurait alors créés eux-mêmes sur leur planète d'origine??? D'autres aliens??? Etc... Ou tout simplement un écrivain en manque d'inspiration ...
    mdr!

    Suite à l'allusion au mythe de création:
    les premiers aliens auraient bien étés créés par le dieu créateur ... et si bug il y a eu dans cette chaîne (farfelue, admettons-le) de créations en cascade, pourquoi Dieu observe-t-il passif, depuis des millénaires, cette succession de manipulations génétiques douteuses de planète en planète, d'époque en époque???
    Une seule réponse s'impose: Dieu attendait la naissance de Sinouhé le Grand Artiste, sauveur intergalactique et éternel, plus savant et plus puissant que dieu lui-même. Evidemment!

    J'espère que l'auteur de ce scénario fantaisiste parle au dixième degré car s'il croit réellement à ses élucubrations, son narcissisme nécessiterait d'être surveillé de près par un thérapeute... S'autoproclamer "l'Artiste" est déjà un symptôme inquiétant.

    Heureusement que les vrais auteurs de S-F sont mieux inspirés!

    ReplyDelete
  7. Anonymous9:42 AM

    Ah, la SF du dimanche, quel amusement !

    Non seulement l’Artiste Intergalactique bénéficie d’une Hyper-vision lui offrant la possibilité de sonder certains secrets de la Création et de l’Histoire planétaire et cosmique qui échappent à Dieu lui-même, mais surtout il dispose d’un Bouclier d’Invisibilité et d’Invincibilité lui permettant de déjouer les plans des Aliens tout en échappant à leurs représailles ou à celles de leurs créatures démoniaques supposées être les maîtres occultes de la Terre. Quel héros extraordinaire cet Artiste, plus fort que Ben Laden et Saddam Hussein réunis. C’est surement lui, le Cinquième Fantastique !
    Pas très perspicaces non plus, ni très efficaces, ces maîtres planétaires ou cosmiques. Ils arrivent à enfermer des innocents à Guantanamo … mais le Révolutionnaire-Sauveur-Artiste Intergalactique échappe sans cesse à leur traque pour réussir à dénoncer leur sournois complot, de semaine en semaine, tranquille-pépère sur son clavier, en plusieurs épisodes, comme une série TV pour ménagères de 50 ans, sans se faire inquiéter le moins du monde ! Et tout cela au nez et à la barbe (les reptiliens ont-ils un nez ? ou une barbe ?) de ces immondes créatures, supposées être toutes-puissantes, très dangereuses et avoir un contrôle planétaire total, ne l’oublions pas !

    Conclusion :
    1) soit ces créatures ne sont ni puissantes ni dangereuses, contrairement à ce que présente le début du scénario,
    2) soit l’Artiste est leur complice, ce qui expliquerait pourquoi il n’est jamais inquiété,
    3) soit elles n’ont nulle raison de se préoccuper des vaines gesticulations du prétendu sauveur car elles savent que les dés sont définitivement jetés et qu’il n’existe aucune issue à notre triste sort … Les cyborg vont prendre le contrôle planétaire sous peu … Mais alors comment les Aliens ont-ils réussi, eux, à échapper aux cyborgs sur leur planète d’origine ? Il existerait quand-même une issue : devenir à notre tour des aliens manipulateurs généticiens intergalactiques ! Ou alors ces aliens manipulateurs seraient en fait des cyborgs et les reptiliens-terriens seraient eux mi-bio mi-cyborg ! Pourtant, les cyborgs n’ont pas de code génétique. Bizarre, bizarre … Hypothèse trop compliquée et de moins en moins crédible !
    4) soit ce scénario ne vaut pas un clou et fera le bide complet au box-office. Hypothèse la plus probable, à condition qu’un producteur richissime et très naïf décide un jour d’avoir assez d’argent à perdre juste pour le fun. Question subsidiaire : sera-t-il ou non un reptilien ?

    Si un jour ce film comico-SF sort dans les salles obscures de banlieue, j’espère ne pas le rater pour en connaître enfin l’épilogue … éminemment géniale n’en doutons pas.
    En tout cas, si là se résume le génie créatif des Artistes-Sauveurs contemporains … nous ne sommes pas sauvés !

    Le plus grand danger ne vient décidément ni des reptiliens ni des cyborgs … le plus triste est aujourd’hui de constater que la création artistique contemporaine (ou celles de ceux qui s’annoncent comme ses représentants) a sombré à un niveau consternant.
    Même enrobée d’humour, quelle désolation !

    Il nous reste à en rire… tant que les reptiliens nous le permettent encore.
    Lol.

    ReplyDelete
  8. Anonymous12:09 AM

    TU CROIS ?

    "Ne me prends pas en photo ... mon âme resterait prisonnière du cliché!"
    SMILE !

    Le mythe fantaisiste et puéril du "transfert de conscience" (à ne pas confondre avec une simple et très hypothétique « copie » de la structure neuronale intelligente cérébrale que l'émergentisme confond très stupidement avec le « phénomène-conscience ») dans une structure numérique (???) tient du même niveau de "génie" que cet hypothétique "rapt photographique"!
    Tout ceci sans insister sur le fait incontournable que le « double numérique du cerveau » est une expression qui n’a tout simplement aucune signification ... dans quelque science actuelle planétaire ... et encore pour longtemps !
    MDR

    Le projet de « réduire » la structure neuronale (phénomène biochimique et électromagnétique, entre autre, d’une complexité encore inconnue, incomprise et encore moins « copiable » ... et cela encore pour très longtemps) en une simple structure électronique informatique tient déjà de l’utopie la plus ridicule. Chercher à présenter dans les medias un tel projet comme scientifique ne peut alors se fonder que sur l’hypothèse selon laquelle le public serait ignare tant en sciences qu’en philosophie ... ce qui semble, par contre, ne pas être totalement faux puisque cette niaiserie se propage sur le Net.
    MDR MDR

    Notons enfin que tout cet échafaudage pseudo-scientifique et pseudo-métaphysique trouve sa source première dans les divagations d'individus comme John Searle, tenant d'une « chaire de philosophie » à Berkeley au siècle dernier. L’hurluberlu considérait que le cerveau sécrétait la conscience comme le foie sécrète la bile ... ce qui donne un aperçu du génie philosophique de l’intelligentsia californienne (cela n’a pas évolué depuis).
    Si la Californie était un foyer culturel, voire philosophique, cela se saurait!
    MDR MDR MDR

    Quant au cousin tibétain de Serge Lama, l’étendue de son aura intellectuelle est comparable à celle d’un cardinal de province ... ce qu’il est en fait dans la religion bouddhique : l’exotisme ne sera jamais un antidote à la bêtise, religieuse ou autre.
    MDR MDR MDR MDR

    N’y aurait-il point de problématiques un peu plus matures ???
    MD pas R

    ReplyDelete