Tuesday, November 13, 2012

La Sagesse du Fou





« Des tibétologues payés par l'Etat et pourquoi pas des connerilogues grassement rémunérés !

« Il y a une école française de tibétologie. Deux chaires sont consacrées aux études tibétaines à l'École pratique des Hautes Études, trois équipes du CNRS comptent des tibétologues, cinq grandes bibliothèques de recherche en France possèdent des fonds tibétains importants. »  

Voici ce qu'a déclaré un de ces tibétologues :

« Nous sommes payés par la République pour enseigner, publier, apporter nos connaissances sur le Tibet et ses populations dont la culture singulière et d'un haut raffinement intellectuel est en danger, conséquence de la politique du gouvernement chinois depuis plus d'un demi-siècle. »

Bravo, s'exclame un internaute, pour le raffinement intellectuel des lamas tibétains ! »

Ce commentaire du post La conspiration cybernétique & le lamaïsme, mis en ligne hier, fait sourire les personnes qui connaissent la composition des pilules des 5 « nectars » (dont l’écœurante recette se trouve dans le Kalachakra Tantra), les pratiques de magie noire du Hevajra Tantra, les perversions sexuelles du Guhyasamâja Tantra, les rituels du 5ème dalaï-lama contenus dans un Vade-mecum diabolique, Le Manuscrit d'Or... Tous ces Tantras, où il est question de sexe, sang, sperme, excréments..., sont, aux yeux des tibétologues qui les traduisent, des textes raffinés...

Le post d'aujourd'hui débute aussi par une note d'humour, une petite histoire drôle proposée par Claude Louis Roudil :

Chez un commissaire priseur, on vend un perroquet aux enchères.

- 100 euros !
- 200 !
- 500 !
- 1000 !
(Etc...)

Au bout d'un moment, un homme emporte les enchères pour un prix exorbitant. Il s'adresse au commissaire priseur :

- Dites, votre perroquet, j'espère qu'il parle, pour ce prix ?

Et le perroquet répond :

- Qui a fait monter les enchères, d'après toi ?

Dans « La Sagesse du Fou », livre écrit par Claude Louis Roudil, le perroquet, le lion, le chat et l'aigle symbolisent quatre paliers d'évolution de l'homme.

Le perroquet. A ce premier stade, l'homme, « par nécessité ou pour sa survie, va reproduire des habitude et des modes de pensée ». […]


Le lion. « Le deuxième stade d'une logique évolution après avoir vécu une certaine accumulation de faits, d'idées, de principes, est « l'opposition » à ce trop plein de fausses évidences, associée à la recherche d'une indépendance », écrit Claude Louis Roudil. […]

Le chat. « A ce niveau on cherche encore l'indépendance mais aussi le calme, la sagesse et l'originalité. […] On ne fait pas faire ce que l'on veut à un chat, il n'obéit pas. » [...]

L'aigle. « Le quatrième niveau symbolisé par l'aigle est le stade ultime de sagesse non-duelle, de détachement et donc de liberté pour l'homme », précise Roudil.

La Sagesse du Fou nous fait sortir des marécages nauséabonds des pratiques magiques lamaïstes pour nous conduire jusqu'au plus haut niveau de la véritable spiritualité, l'espace infini non-duel symbolisé par l'aigle.

Ce livre est un manuel de sagesse qui peut s'ouvrir au hasard et chaque page délivre de précieux conseils inspirés en grande partie par le Ch'an/Zen, c'est-à-dire par un bouddhisme éloigné des sutras et des rites. Les racines du Ch'an/Zen plongent dans la grande simplicité philosophique de Lao Tseu, de Tchouang Tseu et du taoïsme originel.

A propos de conscience

« Pourquoi faut-il étudier la conscience ? Pour au moins trois raisons.

1) Parce qu'on ne peut pas échapper à soi-même. Parce qu'on ne peut fuir sa conscience. Partout où l'on va on l'emmène avec soi. Le naïf garde son innocence qu'il soit à Paris ou à New York. Le craintif traîne son angoisse et sa peur partout où il va. L'intellectuel emporte avec lui son savoir et ses conclusions. L'homme ordinaire traîne avec lui ses opinions et préjugés. Le passionné obéit partout à ses désirs et l'obsédé ne peut se séparer de ses fantasmes. Quant à l'homme simple, il garde sa modestie où qu'il aille.

2) Parce que nous touchons ici au cœur du fonctionnement de notre être. Si nous comprenons comment agit la conscience nous pouvons faire un pas de géant dans la connaissance du monde et de nous même car nous n'en sommes pas distincts. La conscience contient toute l'histoire de l'humanité. Tout phénomène n'a de sens que par la conscience.

3) Enfin, parce que l'action de l'homme dépend de sa lucidité. Lorsqu'il est parfaitement conscient, son action est correcte mais lorsqu'il est leurré par un phénomène mental, il s'égare. C'est par la connaissance de soi donc par la capacité qu'a la conscience de s'observer et de se reconnaître que l'homme peut comprendre l'origine et les motifs de son action. À l'inverse, ignorer sa conscience et son fonctionnement équivaut pour lui à vivre en fermant les yeux, donc à rester dans l'ignorance. »

Claude Louis Roudil, La Sagesse du Fou.



La Sagesse du Fou

Le « Je pense donc je suis. » de Descartes n'est valable que si je m'identifie à mes pensées. Mais si tel n'est pas le cas, alors que suis-je ? Je ne suis rien ? Pas tout à fait puisque l'être est toujours présent. L'être est là, c'est sa fonction ! Qu'est-ce que l'être ? Pour comprendre l'être il suffit de laisser passer ses pensées, sentiments et sensations comme dans la méditation bouddhiste Zen. Si l'on ne s'y accroche pas on réalise la vacuité de la forme. Rien n'existe « en soi » tout est impermanent et interdépendant. L'être est un ciel sans nuages. Il n'est qu'une transparence au-delà des apparences. L'être est cette non-entité toujours présente en nous. "Si tu ne trouves pas la vérité à l'endroit où tu es, où espères-tu la trouver ?" (Maître Dogen)


Editions Charles Antoni, L'Originel


Image :
http://www.wildart.co.uk/index.cfm/F2484299-3048-2B65-C0611CB209A02A7A/nav/Features

7 comments:

  1. Anonymous6:10 PM

    http://daserste.ndr.de/panorama/media/dalailama74.html

    Quelques images du Tibet historique de quoi tomber par terre

    ReplyDelete
  2. Anonymous6:52 PM

    Depuis plus d'une douzaine d'années des documents très critiques à l'égard du bouddhisme tibétain et de l'initiation de Kalachakra ont été rédigés initialement en langue allemande.

    ReplyDelete
  3. Anonymous7:24 PM

    « La vérité est simple, le bonheur aussi. C'est parce que l'homme est compliqué que la vérité lui échappe et qu'il est malheureux. »

    La Sagesse du Fou

    ReplyDelete
  4. Anonymous7:36 PM

    C'est incroyable mais vrai, les tantras supérieurs du Vajrayana, contiennent bien des pratiques qui sentent le souffre ! La traduction des grimoires « sataniques » des lamas correspond à un plan de destruction généralisé de la chrétienté.

    ReplyDelete
  5. Anonymous7:54 PM

    Les lamas et l'« élite ». « Ce n'est donc pas un hasard si tout ce beau monde fait un si bon ménage ».

    Sinouhé l'ARTISTE

    ReplyDelete
  6. Anonymous8:43 PM

    Dans la simplicité plus rien n’échappe, tout s’est échappé , le bonheur aussi, porté par le vent de l’oubli de ce qui n’a jamais été. L’oiseau porte le ciel, le ciel porte les nuages, les nuages portent la Terre. A l’envers d’un juste endroit , le cœur a chaviré.

    La folie du sage

    ReplyDelete
  7. Anonymous6:53 AM

    http://www.cpn2007.org/Les-3-especes-d-oiseaux,183

    ReplyDelete