Monday, September 21, 2009

Brèves

« J’irai brouter sur vos landes »

Au début du christianisme, des ascètes ne se souciaient pas des crises de l’empire romain. Seulement préoccupés de spiritualité, ils vivaient nus en pleine nature et ne nourrissaient que de plantes sauvages. Ils étaient appelés les « brouteurs » (en grec, « boskoï »). Les femmes faisaient preuve d’un zèle qui fut remarqué par saint Ephrem (324-379), Père de l’Eglise syriaque. Il écrit : « Elles habitent les cavernes et les trous de rochers […]. La terre est leur table, les herbes sauvages […] sont leur nourriture […]. Elles vont errant dans les déserts avec les bêtes, comme si elles étaient elles-mêmes des bêtes sauvages. »


La nature est particulièrement prodigue en plantes comestibles. L’éthnobotaniste François Couplan consacre ses travaux aux plantes sauvages comestibles (2000 espèces)…

Plantes sauvages :
http://bouddhanar-6.blogspot.com/2009/09/plantes-sauvages-comestibles.html

Ascètes brouteurs :
http://bouddhanar-3.blogspot.com/2009/09/les-brouteurs.html


Le tri

Une vidéo de propagande religieuse utilise l’infantilisme. Or, là où l'infantilisme gagne, le fascisme n'est pas loin.
La théocratie christocentrique latente des Etasuniens et le spiritualisme simpliste à la mode pourraient être au centre du nouvel ordre mondial incarné par le Christ Maitreya.
http://bouddhanar-9.blogspot.com/2009/09/le-tri.html


Les loups-gourous

"Au début, un chef spirituel doté d’un fort charisme peut entraîner les gens vers le haut, mais s’il ne se change pas lui-même totalement, il peut progressivement perdre ses facultés spirituelles et régresser en faisant régresser ceux qui le suivent.

Tant qu’il s’agit de gourous accessibles en chair et en os – j’inclue ceux qui sont décédés mais qu’on a connu sur le plan physique – il n’y a pas de problème car la relation est réelle, même si elle est distordue par nos projections mentales. Mais si l’on parle de « maîtres invisibles » auxquels on prête des vertus et des pouvoirs occultes, il faut faire extrêmement attention.

Lorsqu’on évoque le souvenir d’Aivanhov sur lequel je n’ai rien à redire, on évoque un personnage controversé qui a existé et dont nombre de personnes peuvent témoigner, en bien ou en mal.

Un gourou en chair et en os, est beaucoup moins nuisible que les Fantomas de l’invisible. Ceux-là sont une plaie car il ne risquent jamais de montrer leur vrai visage comme les gourous incarnés, aussi facétieux soient-ils.

Un gourou vivant qui joue au saint homme, mais qui trompe son monde, demeure un être humain comme un autre, même s’il dispose d’un compte en Suisse et de certains pouvoirs psychiques. Il peut être sous l’influence de forces occultes négatives, et faire usage de pouvoirs magiques illicites, mais on peut le voir, le toucher et lui tirer la barbichette pour faire tomber son masque de tartuffe.

Par contre, toute manifestation de l’invisible qui se présenterait sous une identité personnelle risque de dissimuler une entité régressive de l’au-delà cherchant à subjuguer des proies pour leur prendre de l’énergie."

Joël Labruyère



Au Japon, le slogan « Amour et fraternité » supplante « money is money »

Les Japonais tirent les leçons de la crise mondiale.


Le pays du soleil levant tourne le dos à la prédation économique anglo-saxonne et découvrent les qualités du modèle français. Mais ce modèle est en train de devenir un mythe depuis que des Didier Lombard dirigent les entreprises du pays du camembert. En effet, des Français scandaleusement exploités mettent fin à leurs jours. Pour Lombard, patron de France Télécom, la mort des malheureux salariés n’est qu’une « mode du suicide ».


La fin de la mode des néo-cons, c’est pour quand ?

Fraternité se dit « Yuai » en japonais :
http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLG84086
20090916

1 comment:

  1. Bonjour Bouddhanar,

    "...Pour Lombard, patron de France Télécom, la mort des malheureux salariés n’est qu’une « mode du suicide ».
    La fin de la mode des néo-cons, c’est pour quand ?"

    Bonne question !
    Sur le forum "droit de réponses", j'ai lu le témoignage d'une jeune femme qui est devenue "connardsphobe" à cause des abus de pouvoir des patrons...et de leurs réflexions abjectes.

    bises,
    sylvie

    ReplyDelete

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.