Friday, October 21, 2011

Les Petits gris lubriques de l’Église




Les frères de la communauté de Saint-Jean, ordre religieux fondé par le père dominicain Marie-Dominique Philippe en 1975, sont surnommés les Petits gris, en référence à leur habit gris. La grisaille apostolique des frères dissimule plusieurs histoires de mœurs à faire rougir les chaperons ecclésiastiques.

Il y a quelques années, on retira aux frères de Saint-Jean l'aumônerie du collège Stanislas à Paris. Des revues, cassettes et instruments sadomasochistes furent trouvés dans l'appartement occupé par les frères de Saint-Jean.

Au Prieuré de Murât (France), un Petit gris a été condamné pour agression sexuelle sur un jeune garçon de 15 ans.

Aux Pays-Bas, deux filles de 17 ans ont été débauchées par un frère prieur.

Après la mise en cause d'un frère mexicain, écroué fin mai 2011 pour agression sexuelle, un autre Petit gris âgé d'une soixantaine d'années devrait être jugé en 2012 pour viols et agressions sexuelles.

Il y a onze ans, Mgr Seguy, évêque d’Autun, Chalon et Mâcon, adressait une réprimande officielle à la communauté de Saint-Jean à Rimont.

Une trentaine de cas

« L es accusations sont graves et les faits judiciaires actuels impliquant des religieux dans des agressions sexuelles au parfum de scandale mettent à la lumière le fonctionnement de la communauté religieuse des frères Saint-Jean à Rimont, ouverte en 1982 à Fley (lire aussi notre édition d’hier). Il y a onze ans, en 2000, l’évêque d’Autun de l’époque, Monseigneur Raymond Seguy, submergé depuis des années de plaintes de familles, a adressé à la communauté une réprimande officielle de huit pages. Dans le jargon de l’église, il s’agit d’une monition canonique (voir encadré). Ce blâme envoyé à partir « de faits vérifiables » écrit l’évêque, fait état qu’il a eu connaissance d’une trentaine de « cas lourds, parfois très difficiles ». Ce rappel à l’ordre devait être porté uniquement à la connaissance des frères profès perpétuels (ceux ayant prononcé des vœux perpétuels). Un document exceptionnel que s’est procuré le Journal de Saône-et-Loire et qui révèle un vrai malaise encore dénoncé aujourd’hui par d’anciens religieux, des paroissiens et des familles « amies » de la congrégation. Des controverses de tous types : dérives de formations théologiques, échecs graves du discernement de la Congrégation Saint-Jean sur des jeunes vocations religieuses, destruction psychique de vocation religieuse et de foi perdue. Dans sa monition, l’évêque évoque en termes à peine voilés les manquements par rapport au vœu de chasteté à l’égard des membres des «familles amies», des femmes en général et plus particulièrement des religieuses. Des dérives constatées par Mgr Seguy au point que, lors de son discours d’ouverture avant l’élection du nouveau prieur général de Rimont, le 21 avril 2001, il dit qu’il ne confirmera pas une éventuelle candidature du charismatique et fondateur de la communauté, Marie-Dominique Philippe, à l’époque âgé de 89 ans et décédé en 2006... »
LIRE LA SUITE http://www.lejsl.com/faits-divers/2011/06/14/quand-l-eveque-de-saone-et-loire-avertissait-rimont


L'Avref

L'Avref est une association déclarée relevant de la loi 1901, réunissant des parents inquiets de certaines dérives, contraires aux lois de l'Église et de la République, constatées dans la communauté religieuse dans laquelle se trouve leur enfant. Depuis peu d’années, ces parents ont été rejoints par des religieux ou religieuses sortis de ces communautés en cause. Du fait de son objet social plus restreint, l'Avref pense pouvoir exercer une action efficace en faveur des victimes de ces communautés.

Le rôle de I’Avref est d'écouter et de conseiller les victimes et de dénoncer les faits portés à sa connaissance, lorsqu’ils sont vérifiés, aux autorités compétentes de l'Église ou de l'État.

Avref - Association vie religieuse et familles
33, rue du Pavé des Gardes - 92370 Chaville
Courriel : avref@hotmail.com



La communauté de Saint-Jean et le parricide de Vieille-Ville :


Illustration :

No comments:

Post a Comment

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.