Tuesday, October 26, 2010

La fin du Vatican et l'annonce d'une nouvelle terre


Le dernier pape.

La question du dernier pape historique est spéculative, car hormis les troublantes prédictions de St Malachie, nous en sommes réduits aux spéculations.

Les prophéties de Saint Malachie :

En 1595, paraissait à Venise un ouvrage écrit par un moine bénédictin, Arnold Wion, et consacré aux évêques de son ordre. Arrivé à Saint Malachie (1094-1148), celui-ci donne une petite liste de prophéties qu'il attribue à cet ancien évêque et dont encore aujourd'hui, on ne peut garantir l'authenticité. Cette liste est censée définir 112 papes (jusqu'à la chute de l'église) à l'aide d'une petite maxime latine, décrivant chacun d'entre eux. Supercherie ou pas, on est bien obligé d'admettre que ces prophéties, jusqu'à aujourd'hui, sont tombées juste pour la grande majorité des papes. […]

Le dernier pape, appelé Pierre le Romain à qui aucune devise n'est assignée, mais dont le nom est inséré dans un petit texte : « Au moment de l'extrême persécution de la sainte église romaine, siégera Pierre le Romain, qui paîtra ses brebis au milieu de nombreuses tribulations. Celles-ci passées, la ville aux sept collines sera détruite et le juge redoutable jugera le peuple. » Celui-ci bouclera donc le règne des papes au Vatican...

La parole biblique « l’abomination au cœur du sanctuaire » (Daniel) n’est pas en rapport avec le Vatican ou une quelconque institution. Le prophète Daniel ne parle pas de Rome ni d’une désolation en relation avec des événements historiques remarquables. Cela a toujours confondu les spéculateurs qui décortiquent les Ecritures selon leur compréhension limitée, d’après une vision extérieure du monde. Or, les prophéties dissimulent allégoriquement des événements intérieurs et invisibles, sans relation avec les images symboliques qui servent à les évoquer.

Ainsi, « l’abomination dans le sanctuaire » est à mettre en relation avec un événement d’ordre spirituel, sinon l’histoire ne serait qu’une longue suite d’abominations. Lorsqu’on parle « d’effondrement apocalyptique », celui-ci a déjà eu lieu, et il se perpétue sur les niveaux spirituels, comme par exemple, la chaotisation de la conscience qui est survenue au tournant de l’année 1998. (666 x 3). Les catastrophes dramatiques sont spirituelles, et leur onde de choc dans la matière est secondaire, anecdotique, n’en déplaise aux ignorants qui s’acharnent à trouver des preuves dans les événements matériels superficiels.

Donc, « l’abomination de la désolation » est à mettre en relation avec un fait d’ordre intérieur qui n’est dramatique que parce qu’il concerne le sanctuaire de l’âme.

En ce qui concerne l’avenir du Vatican, la coupe de ses fautes et trahisons est pleine depuis déjà longtemps sans que sa liquidation organisée par ses chefs eux-mêmes, ne puisse en modifier le destin.

On peut relire les paroles que Jésus adresse à Pierre : « arrière de moi Satan car tes paroles sont celles des hommes ». Ceci indique que la logique humaine ignore la Raison divine. Or, Jésus n’a appelé « Satan » que le fondateur mythique de l’église de Rome !

Les jésuites feront durer l’institution romaine le temps nécessaire à sa liquidation totale, laquelle a été programmée à l’horloge cosmique, puisque déjà au 18° siècle, l’église décadente ressemblait à un champ de ruines dans l’au-delà (selon le voyant Swedenborg). On parle d’un dernier pape jésuite mais c’est un pléonasme, puisque l’église est la chose de la Compagnie de Jésus depuis plusieurs siècles. (Jean-Paul 1er l’a appris à ses dépens)

Pour ceux qui ont du mal à comprendre ce que l’on entend par « jésuitisme », il faut rappeler que cette société occulte - la plus puissante entre toutes - se dissimule derrière l’ordre ecclésiastique du même nom - la Compagnie de Jésus. Son but est d’instaurer sur la terre un gouvernement théocratique ayant à sa tête une puissante entité de la hiérarchie démoniaque, usurpant le nom du Christ, mais dont le but est opposé à l’émancipation humaine. (le Prince de ce monde). Au plan politique, les jésuites se sont emparés de l’église catholique au 16° siècle. Grâce à ce puissant levier de contrôle international, ils ont façonné la civilisation moderne, jusqu’à liquider cette église au final pour instaurer à la place une nouvelle religion mondiale (voir Vatican II).

Donc, qu’importe le dernier pape des jésuites !

Une nouvelle terre.

« Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car l’ancienne terre avait disparu. » (Apocalypse de Jean)

Lorsque la Bible parle du « ciel et de la terre », il faut en comprendre le sens analogique : la terre est le corps physique, et le ciel est la conscience. Ce qui est vrai au plan cosmique l’est également au niveau de l’être incarné.

Les « cieux » sont l’univers multidimensionnels. Le renouvellement du corps et de l’esprit implique donc un changement total, intérieur et extérieur.

La conscience est le « ciel » d’un individu, puisque c’est par sa conscience qu’il embrasse l’espace. L’espace extérieur, objectif en apparence, est un phénomène de conscience. En outre, la « terre corporelle » d’un individu c’est d’abord son corps physique, sa terre individuelle sans laquelle il n’aurait pas de contact avec le plan physique. Il faut bien comprendre cette symbolique pour capter le sens que les anciens donnaient à ces notions de « terre et ciel ». C’est pourquoi les interprétations littérales des écrits bibliques, et particulièrement de l’Apocalypse de Jean, s’égarent dans toutes sortes d’absurdités et de spéculations enfantines.

Une « nouvelle terre » au sens spirituel implique un renouvellement de la conscience qui est le véritable ciel intérieur d’une personne. Le zodiaque d’un être est un phénomène de supra conscience individuelle. Le ciel d’un individu est son monde intime. On ne peut « aller au ciel » qu’à travers l’esprit.

La conscience est connectée à d’autres dimensions – 12 exactement – par les douze paires de nerfs crâniens qui sont symbolisés par les « 12 disciples ». Notre conscience s’enracine dans notre terre corporelle : corps vital, astral, système nerveux, sang, fluide cérébro-spinal…

La renouvellement cellulaire (une nouvelle terre) implique donc un changement de conscience (un nouveau ciel).
Lorsque le livre de l’Apocalypse parle « d’un nouveau ciel et d’une nouvelle terre », il faut comprendre que cela découle d’un changement complet et dramatique de nos paramètres intérieurs. Un changement de conscience nécessite de se mettre en mesure de capter les rayonnements cosmiques nouveaux (l’Esprit Saint), et de les assimiler de manière à élaborer un nouveau processus cellulaire – une nouvelle terre !

Il faut donc se représenter les temps à venir du point de vue de la vie intérieure, si l’on veut « renaître » en conscience et en vérité. Aller vers une « nouvelle conscience » c’est entrer dans une nouvelle dimension, ce que l’on peut nommer une « nouvelle terre et un nouveau ciel ».

Alors, il n’y a rien à regretter du monde ancien qui s’évanouit, comme l’enfant ne pleure pas son vieux jouet cassé lorsque Noël lui apporte de nouveaux présents. Se lamenter sur une « fin du vieux monde » c’est s’empêcher de se réjouir du renouvellement qui en découle.

Ce renouvellement est difficile à effectuer du fait que divers courants politico-occultes tentent de le dévier à leur profit (nouvel-âge).

Ouvrir sa conscience, mais pas à n’importe quoi.

Lorsque l’on parvient, grâce à une aspiration équilibrée et continue, à inhaler de nouvelles forces spirituelles par notre système cérébral, un changement s’opère, y compris jusqu’au plan physique. L’état d’être change et l’organisme va se transformer également. Nombre de personnes sont actuellement engagées dans ce processus sans se référer à un quelconque système. Il s’agit d’influences renouvelantes qui sont actuellement dans l’air et qui ne nécessitent pas des exercices ou un développement particulier pour être assimilées. Comme son nom l’indique, l’aspiration fait descendre des forces nouvelles dans l’être.

Puisque la qualité de la conscience détermine la vie d’un individu, il est logique qu’à partir d’un comportement tout à fait nouveau, le système sensoriel se modifie et que l’organisme cellulaire se transforme également, jusqu’à faire apparaître un nouveau corps spirituel à l’intérieur de cette nouvelle conscience. « Un nouveau ciel et une nouvelle terre ».

La différence de méthode est d’une grande importance si l’on veut réaliser un changement intérieur en harmonie avec les influences spirituelles cosmiques de cet âge nouveau qu’on appelle « ère du Verseau ». Il ne s’agit pas d’un travail volontaire ou intellectuel, ni même de s’appuyer sur une conscience corporelle qui serait « instinctive », donc supérieure à la pensée ou au sentiment.

C’est toujours une affaire d’ouverture du cœur, c’est à dire de désir profond et d’aspiration sincère.
Le cœur demeure la seule voie légitime pour « retourner à Dieu », si l’on comprend cela, non de manière mystique, mais comme un réel voyage de retour vers l’univers intérieur – le monde originel.

Tout dépend du désir de chacun : maintenir en place l’ordre ancien - extérieur - par toutes sortes d’améliorations idéalistes, sociales, scientifiques, politiques, religieuses… ou au contraire, se tourner vers un monde entièrement nouveau qui ne soit pas la continuation améliorée de l’ancien ordre des choses. Souvent, par manque de clarté, et aussi à cause de la désinformation étouffante qui nous intoxique et nous rend confus, nous sommes déchirés entre les deux démarches. D’un côté, nous voudrions devenir des êtres neufs et régénérés, mais de l’autre, nous gardons l’espoir en un « monde meilleur » rafistolé avec les moyens du bord, ce qui est l’idéologie sentimentale du new age. Ce rêve sera balayé par le vent du changement qui va souffler comme une tempête. Cette tempête du renouvellement ne nuira qu’à ceux qui s’accrochent aux images du passé religieux, aux rêves idéalistes ou bien à la matière qui commence elle-même à se dématérialiser.

L’être humain actuel est un produit du passé, et il lui est pénible de s’arracher à sa lourde condensation fondée sur son identification avec le plan formel. A l’avenir, ceux qui y parviendront formeront « le peuple des élus » dont parle le livre de l’Apocalypse. Ils seront séparés des « terrestres » qui demeurent obstinément attachés à leur « vieux ciel et leur vieille terre », et qui seront progressivement entraînés dans le circuit d’évolution réservé aux êtres retardataires - à l’exemple des entités rétrogrades qui peuplèrent la lune lors d’une différenciation précédente.

La « nouvelle terre » n’est ni au dessus ni au dessous de la terre physique. C’est une dimension de conscience. Lorsqu’un certain nombre d’êtres se retrouvent unis fraternellement sur la même fréquence, la même aspiration au Bien absolu, le même rejet du mal et de l’illusion, alors il se forme une atmosphère psychique particulière qu’on peut appeler un nouveau ciel – un « vaisseau » céleste.

Source Undercover n°13

***

Email de Baptiste :

Quelques bouquins qui me paraissent être dans le "ton" de votre blogue, que j'ai lus et appréciés :
1) Tosha, la vie et les enseignements d'un mystique russe. Par Ilia Beliaev, préface de Daniel Roumanoff. Editions Accarias L'originel.
La vie d'un mystique qui ne se rattache à aucune tradition précise, racontée par un de ses disciples dont on suit le cheminement intérieur. Déjanté par moments, rempli d'anecdotes sur des hommes refusant de se soumettre au système (soviétique en l'occurrence), se lit comme un roman, bref je recommande chaudement!
2) "la science noire": les techniques de manipulation mentale utilisées par les ninjas dans le Japon médiéval. Ou comment on se rend compte que les mêmes techniques sont largement utilisées par les manipulateurs d'aujourd'hui... En anglais uniquement à ma connaissance et c'est dommage.

Tosha : La vie et les enseignements d'un mystique russe contemporain


Présentation de l'éditeur
TOSHA est la description véridique de la courte vie mais de l'enseignement profond d'un mystique et guérisseur russe pendant les années 80, racontée par un de ses disciples russes, Ilia Beliaev. Ce livre, rempli de suspense et d'intrigue, est la description d'une recherche spirituelle complètement coupée de toute tradition, en opposition totale au conformisme ambiant et qui cherche à survivre, à s'exprimer, à trouver ou encore à retrouver les traditions les plus anciennes. Ilia Beliaev nous fait voyager à travers la Russie et pénétrer dans ce monde étrange en nous présentant des personnages pittoresques, hors du commun, qui refusent de se plier à l'ordre social existant, qui mènent des existences de marginaux acceptant de vivre près de la Nature, souvent dans un grand dénuement. Tosha est un visionnaire qui semble avoir puisé ses connaissances dans une source d'inspiration directe qui reste mystérieuse. Ses enseignements fascinants et originaux rap pellent par bien des côtés aussi bien les enseignements de Gurdjieff que ceux de Castaneda lorsqu'il raconte les histoires de son maître Don Juan. Tosha est un voyant, un spécialiste de l'énergie psychique ; son enseignement comporte des instructions spécifiques aussi bien de magie que de méditation. "Grâce au flux l'homme grandit dans la lumière, qui devient une partie inséparable de son existence. Vivre dans le courant c'est la fin de la solitude. Sois celui que tu es. Un secret vit en toi. Découvrir ce secret c'est ce qu'il y a de plus difficile sur terre. En cherchant à être quelqu'un d'autre, tu passes à côté de ta chance. Pour découvrir ce secret, il faut s'arrêter d'essayer sur soi tous les masques possibles et voir son être tel qu'il est, pénétrant tout et infini."

Black Science : Ancient and Modern Techniques of Ninja Mind Manipulation


Pour feuilleter le livre :

Book Description
The fighting skills of the shadow warrior - the ninja - made them feared throughout Japan. But the wise man had greater fear for their bloodless methods of domination, which the ninja mind masters preferred to crude physical violence. Ninja broke through their enemies' mental defenses using direct attack or stealth, comparing such operations to invading an enemy fortress. In this guided tour through the mysterious realm of the ninja, martial arts experts Dr. Haha Lung and Christopher B. Prowant reveal the secrets that will allow you to tell when someone is lying to you, implant false memories, tailor your attack by using the specific keys to each individual's mind, use verbal patterns and body language to earn your foe's utter trust, interrogate using unbeatable psychological methods and much more.You will also learn the terrifying truth behind modern mind-control, propaganda and brainwashing techniques used by cults (and our own government), as well as take a look ahead to the future of mass mind control. The wars of tomorrow may well be won or lost in the battlefield of the mind. This book could mean the difference between winning your freedom and losing everything.

***

La scandaleuse arnaque de la création monétaire captée par les banques privées dénoncée par Etienne Chouard

No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.