jeudi, octobre 28, 2010

Le Chaperon rouge

Le Petit Chaperon rouge est un conte populaire recueilli par Charles Perrault. « Il reflète un drame spirituel de la préhistoire. L’enfant au chaperon rouge représente la druidesse, membre d’une confrérie pervertie qui verse le sang. Elle veut transcender cette fausse « religion du loup » et, à travers la forêt qui symbolise l’inconscient ethnique ou la mémoire inconsciente de la race, tente de progresser spirituellement vers l’ancêtre, la grand-mère du conte, symbole de la religion ancestrale primitive qui vit au sein de la « forêt ». La druidesse voudra la réveiller en elle-même (elle porte à manger à la grand-mère). Mais il y a échec : le totem du loup s’est interposé ; il a barré la route de l’hérédité et pris la place de l’ancêtre. Il dévore l’enfant, c’est-à-dire la mène au néant.

Les fausses religions déviées, même les religions mondialistes, sont un obstacle à l’initiation. elles s’interposent et coupent l’être de ses racines. » (Jean-Louis Bernard)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.