Thursday, February 04, 2016

France Inter a recours aux contes de fées pour endormir les Français

Dessin de Catherine Dezon pour le livre de Yann Lipnick, "Les esprits de la nature".


La France demeure le premier pays consommateur de somnifères. 

« Depuis le temps qu'on se fait empapaouter par Nicolas, François, Jacques et les autres... on a perdu le sommeil », reconnaît la boulangère de la rue Saint Martin. « Moi, rétorque un amateur de croissants, avant de m'endormir, j'écoute Noëlle Bréham sur France Inter ».

Dans « La nuit est à vous », Noëlle Bréham partage l'antenne avec les auditeurs pour évoquer et commenter un thème différent.

L'émission du mercredi 3 février 2016 était consacrée aux esprits de la nature.

On y entend le témoignage d'une personne qui raconte comment elle a livré son corps à une entité, une vouivre.

Les vouivres

« Un jour, dit Yann Lipnick, suite au nettoyage d'un site sacré qui m'avait mis à rude épreuve, je décidai d'aller me purifier dans un lac tout proche. Ce jour-là, je rencontrai pour la première fois des élémentaux supérieurs de l'eau : les vouivres.

J'en avais vaguement entendu parler, mais là, cela dépassait mon imagination. À l'époque, je ne savais pas que je pouvais les accueillir dans mon corps. C'est pourtant ce qui m'est arrivé. L'une d'elles est entrée en moi, alors que je me séchais au bord du lac. C'est à ce moment-là que j'ai découvert que ces petites bêtes, mesuraient 5 à 8 m de long.

Cela est très impressionnant, surtout quand nous ressentons la partie arrière de la vouivre, qui dépasse derrière nous ! En fait, elle serpente dans notre corps... »

Pour en savoir plus :
  • « Les esprits de la nature » de Yann Lipnick ;
  • «  A la rencontre des esprits de la nature » et « L'oracle des esprits de la nature » de Loan Miège, l'invitée de Noëlle Bréham.

Le thème de l'émission du 14 octobre 2015 :
« Les fées existent-elles ? Comment vivent-elles ? Quels rapports ont-elles avec nous, et pourquoi ? »



9 comments:

  1. Anonymous11:11 AM

    Bonjour,
    A l'époque de « Vincent, François, Paul et les autres », des contestataires n'hésitaient pas à recourir aux cocktails Molotov. Il est vrai que l'industrie agroalimentaire et les médias n'avaient pas terminé l'oeuvre diabolique qui a provoqué la débilité corporelle et intellectuelle des Français d'aujourd'hui.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Anonymous11:59 AM

      Ils emprisonnent de pauvres mecs (des syndicalistes) qui avaient de bonnes raisons de manifester leur colère. Quand il y a 6 millions de chômeurs, on ne retrouve pas facilement du boulot. Et ces mecs ne se résignaient pas à finir au RSA et à la saisi de leurs maisons. La prison pour eux a décidé l'INJUSTICE capitaliste. Par contre, les véritables crapules de l'espèce des CAHUZAC ou des BALKANY sont toujours en liberté.

      Delete
  2. Anonymous11:40 AM

    Des agents (souvent inconscients de la contre-initiation) encouragent des expériences psychiques extrêmement dangereuses. Il n'est pas conseillé de laisser une entité même « bienveillante » entrer en nous.

    ReplyDelete
  3. Anonymous12:31 PM

    http://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/diaporama/la-vouivre/la-vouivre-1988__4/1870202-1-fre-FR/la_vouivre_1988_portrait_w858.jpg

    ReplyDelete
  4. Anonymous11:28 PM

    Faut laisser les fées s'faire...

    ReplyDelete
  5. Anonymous9:50 AM

    ""Vous me connaissez mal : la même ardeur me brûle,
    Et le désir s'accroît quand les fées se reculent."
    Pierre CORNEILLE (Polyeucte, I, 1, v.41-42)

    ReplyDelete
  6. Anonymous12:01 AM

    Pretendre être competent pour parler d'acsèse et se livrer á ces obscenités recccurentes exprime quelqiechose de,,pour le moins ,dissonnant...
    Cela ne temoigne pas d'un affranchissement de la predation sexuelle

    ReplyDelete
    Replies
    1. Anonymous6:45 PM

      La "prédation sexuelle" !!! L'expression est inquiétante. Elle à des relents de haine et de fanatisme. Sors de ce blog, Tomas ! Tomas de Torquemada !

      Delete
  7. Anonymous9:40 AM

    "Honi soit qui mal y pense !"
    Se faire posséder c'est aussi être trompé par quelqu'un, être dupé : Se faire posséder par un escroc.
    François Hollande n'est-il pas le plus grand escroc du suffrage universel ?

    ReplyDelete