Friday, November 26, 2010

Le Reiki, arme occulte des Jésuites


Le C.R.O.M., Centre de Recherches sur l'Ordre Mondial, analyse le phénomène Reiki.

Comment le Japon a été conquis…


Le Reiki fait partie de ces techniques de guérison « Nouvel-Âge » qui semblent être sorties de nulle part et dont personne ne comprend vraiment le fonctionnement. La plupart de ces systèmes de thérapie tombent assez rapidement en désuétude ou se concentrent entre les mains d'un petit groupe de guérisseurs qui, ayant investi leur foi et leur argent, ne veulent plus lâcher-prise. Mais pas le Reiki : 30 ans après son introduction en Occident, cinq millions de personnes l'auraient pratiqué, dont 100 000 rien qu’en France. Nous n’allons pas contester ici le fait qu’il puisse produire des « miracles », mais nous allons montrer qu’il s’agit en réalité d’une technique proche de la magie noire mise en place par des initiés jésuites dans un but bien précis. Pour cela, nous allons devoir remonter l’histoire du Japon et suivre la « piste jésuite » grâce à une connaissance approfondie de leurs techniques de manipulation. Alors se dessinera peut-être, au milieu des mille mythes et légendes entourant le Reiki, le véritable visage de son fondateur : Mikao Usui.

L’histoire commence le 15 août 1549, lorsque le Père François-Xavier débarque au Japon. Il aurait pu accoster plus tôt mais il voulut attendre ce jour qui marque non seulement la fête de l’Ascension de la Vierge Marie, mais aussi et surtout le jour anniversaire de la fondation de la Compagnie de Jésus, par Ignace de Loyola et six de ses compagnons (nous allons voir que cette date « sacrée » est centrale dans toute l’histoire du Japon).

Sans tarder, le « bon père » commence son travail de missionnaire, qui est aussi un travail d’infiltration progressive de cette nouvelle culture s’offrant à ses yeux attentifs. Fort de l’expérience déjà acquise en Inde, il prend rapidement du pouvoir jusqu’à obtenir la protection du seigneur de la province de Nagasaki, où il établit son fief chrétien.

Les choses se passent plutôt bien au début jusqu’au moment où, lassé des manigances jésuitiques et peu dupe de la couverture humanisto-chrétienne derrière laquelle ils se dissimulent, l’Empereur du Japon ordonne l’expulsion des Jésuites de l’île, puis finalement l’interdiction du culte chrétien. L’histoire nous apprend que plusieurs prêtres meurent en martyrs. Le Japon se ferme alors totalement aux influences étrangères. Nous sommes en 1628.

Au milieu du 19ème siècle, le christianisme est toujours interdit. En revanche, les Chrétiens de nationalité hollandaise sont acceptés, mais uniquement pour des objectifs humanitaires, sans faire de prosélytisme. C’est précisément sous cette couverture que débarque, en 1859, un certain Guido Verbeck. Et il débarquera à Nagasaki, précisément à l'endroit d’où les Jésuites avaient dû se retirer.

Verbeck n’était pas officiellement un Jésuite, mais il en avait toutes les caractéristiques. Comme tout Jésuite, il était d’abord passé par de longues études d’ingénieur avant d’entrer finalement dans un séminaire à Auburn, dans l’État de New York. Il en était sorti pasteur, de confession protestante. Il est évident que s’il avait été Jésuite, les Japonais – qui connaissent bien l’histoire de leur pays – se seraient méfiés et ne lui auraient pas accordé les postes importants qu’il va briguer.

En 1863, Verbeck commence à enseigner à la School for Western Studies, toujours à Nagasaki. Il n’y prêche pas la Bible – toujours interdite – mais il étudie avec ses élèves (dont certains prendront des places importantes dans le gouvernement) les Droits de l’Homme et la Constitution américaine. Il publie également le premier dictionnaire anglo-japonais, ce qui est toujours une priorité pour les Jésuites lorsqu’ils infiltrent une culture.

Le 15 août (!) de cette année, les Anglais attaquent le Japon pour une histoire d’offense concernant les samouraïs. Ils bombardent Kagoshima, précisément là où François-Xavier avait débarqué trois siècles plus tôt. Suite à cette guerre-éclair, le Japon est contraint de payer un lourd dédommagement. Malgré cet incident, le Japon et l’Angleterre se rapprocheront, et c’est l’Angleterre qui soutiendra l’Empereur lorsque celui-ci entrera en guerre civile avec les samouraïs, la noblesse du pays. (C’est la guerre de Boshin, narrée dans le film Le Dernier Samouraï.)

Une marionnette des Jésuites

Nous sommes en 1868. L’Empereur Meiji monte sur le trône. Il n’a que 15 ans. C’est lui qui sera responsable de toutes les réformes qui ouvriront le Japon à l’Occident. Parallèlement à cette libéralisation, il imposera aussi un système aux allures rétrogrades de culte autour de sa personne, ce qu’on appelle communément le Shintô d’État. Nous allons voir que cette contradiction entre modernité et archaïsme prend tout son sens lorsqu’on connaît la stratégie des Jésuites.

Guido Verbeck jouera un rôle majeur dans le nouveau gouvernement. Il enseigne à l’université impériale de Tokyo, ville où l’Empereur sera déplacé afin de le couper de ses anciens conseillers. On apprend qu'à cette université, le futur premier ministre du Japon passera entre les mains de Verbeck, continuant une vieille tradition jésuitique de « formation » des élites politiques.

Une année plus tard, le 15 août (coïncidence ?), six nouveaux ministères sont instaurés, dont le Ministère de l’Éducation – où Verbeck jouera un tel rôle qu’on le considère, aujourd’hui encore, comme le « père du système éducatif japonais » – et le Bureau des Religions, qui va organiser le fameux « Shintô d’État ».

Il est important de comprendre ce qu’est ce Shintô d’État. Le shintoïsme originel est un peu au Japon ce que l’hindouisme est à l’Inde. C’est un système de croyance très ouvert mais essentiellement orienté autour du culte des ancêtres et des lieux saints. Certains ont parlé de chamanisme, mais c’est un chamanisme naturel, totalement intégré dans la conscience mystique des Japonais.

Le Shintô d’État, imposé à cette période, est un système beaucoup plus rigide, administratif, fermé. Il va surtout permettre de lancer une inquisition contre toutes les pratiques cultuelles du Japon, sous prétexte de vérifier qu’elles incorporent bien un culte à l’Empereur. Ce sera un outil idéal pour permettre aux crypto-Jésuites d’identifier et de prendre le contrôle des différents mouvements religieux, ce qu’ils avaient déjà fait en France, sous couvert de chasse aux hérétiques.

Il y a une autre chose qu’ils avaient déjà expérimenté en France : l’instauration d’un culte autour du Roi – en l’occurrence Louis XIV, celui qu’on appelait le « Roi Soleil » – afin de l’isoler et de le rendre plus sensible aux suggestions de ses « conseillers ». L’Empereur Meiji sera lui aussi isolé et, en quelques années, l’ancienne noblesse des samouraïs sera écrasée jusqu’à disparaître complètement.

En revanche, l’interdiction sur le christianisme sera levée en 1873. Après 14 ans de travail de sape, Verbeck est enfin libre d’évangéliser. Mais son rôle est terminé, car ses origines occidentales ne lui permettent pas de prendre un rôle important dans la société japonaise encore très tournée vers ses traditions.

La piste jésuite continue…

Le rôle suivant sera tenu par un Japonais qui, peu après l’arrivée de Verbeck au Japon, va quitter le Japon pour aller se former chez les Occidentaux, notamment aux États-Unis où il fréquente les plus grandes universités. Converti au christianisme, il prend le nom que lui donne le riche armateur qui l’a introduit en Occident : Joseph Hardy Neesima.

Une année après la réouverture du Japon au christianisme – les choses tombent bien – Neesima, devenu prêtre entre temps, réussit à convaincre un comité américain d’aller fonder une école chrétienne au Japon. Cette école deviendra la prestigieuse université Doshisha, encore très réputée aujourd’hui. (Quelques années plus tôt, il aurait accompagné le ministre japonais de l’Éducation – que conseillait Verbeck – lors d’une tournée en Europe).

Quel est le rapport entre toutes ces intrigues et Mikao Usui, le fondateur du Reiki ? Eh bien c’est très simple : les premières histoires du mythique fondateur racontent qu’il était professeur – voire directeur ? – à l’université chrétienne Doshisha. Et il aurait même été, selon les recherches très poussées de Pascal Treffainguy, membre de l’ordre des Jésuites . N’est-ce pas merveilleux de retrouver un vrai Jésuite après toutes ces années où ils ne semblaient agir que comme une main invisible?

Usui a tout du Jésuite. En ce qui concerne la science, il est extrêmement doué, tellement passionné par la mécanique qu’il aurait fondu en larmes en voyant un moteur pour la première fois. Il étudie l’astrologie et devient même le fer de lance de l’introduction de la médecine occidentale (allopathique) au Japon, ce qui devrait faire réfléchir les adeptes du Reiki qui voient dans le docteur un fervent défenseur des médecines naturelles.

En même temps, sa nature mystique le pousse à se convertir au christianisme dès l’âge de 16 ans. On imagine qu’à partir de ce moment là, il va être fermement pris en main par les pères qui l’éduquent…

La fable veut qu’un jour, très attristé de n’avoir pas pu expliquer à un de ses élèves comment Jésus guérissait de ses mains, il serait parti aux quatre coins du monde à la recherche de la réponse (dont au Tibet d’où il ramènera un écrit connu sous le nom du Tantra de l'Éclair).
Usui était effectivement très cosmopolite et polyvalent. On le retrouve conseiller du gouvernement de Taiwan, journaliste, homme d’affaires, rien de l’image de « moine reclus » qu’on lui colle parfois, tout, en revanche, du prêtre jésuite qui a été formé pour infiltrer n'importe quel milieu.

Finalement, c’est entre 1914 et 1920 que – toujours selon diverses fables récitées dans les stages de Reiki – il reçoit l’illumination après avoir médité 21 jours au sommet d’une montagne sacrée du Japon. Il aurait alors vu une grande forme blanche descendre sur lui, les symboles du Reiki seraient apparus devant ses yeux et il aurait, dès lors, eu le don de guérir miraculeusement les gens, et même de transmettre ce pouvoir.

L’énergie des fantômes

Arrêtons-nous un moment sur cette fable. On réalise que c’est à partir de ce point que les chemins divergent : il y a ceux qui veulent croire en la possibilité d’un miracle, et ceux qui pensent que tout cela n’est que de la superstition et du charlatanisme. Entre les deux positions, un gouffre immense.

C’est comme si notre éducation nous avait formés à réagir aux phénomènes occultes, soit en les fuyant, soit en voulant y croire désespérément. Mais le monde invisible obéit à des lois aussi réelles que la loi de la gravitation, et si les Jésuites ont pu prendre un tel pouvoir sur le monde, ce n’est pas seulement par la ruse mais par leur maîtrise totale des forces invisibles.

Une première règle concernant ces mondes (de même que le monde manifesté) est que rien n’est gratuit. Plus précisément : toute énergie vient de quelque part. On peut alors se demander d’où provient le nuage blanc qu’aurait vu Usui avant de recevoir ses dons ?

Nous avons un premier élément de réponse dans l’étymologie même de Reiki. S’il est évident que Ki signifie « énergie » (Chi en chinois), les Occidentaux traduisent généralement Rei par « esprit », estimant ainsi que Reiki signifie « énergie spirituelle ». Mais, en réalité, ce mot Rei, « esprit », renvoie non pas à nos facultés spirituelles, mais à ce qu’on appelle communément des fantômes : des esprits !

Ce serait donc l’énergie des défunts qui serait utilisée pour accomplir les miracles du Reiki. Voilà qui choquera certains et qui en laissera d’autres de marbre, pensant que c’est une noble chose si, par ce biais, les morts peuvent aider les vivants. Mais comment des âmes désincarnées, errant encore sur Terre, pourraient-elles être d’une quelconque aide pour les vivants ?

Voilà ce que devraient se demander les amateurs de spiritisme et de channeling qui espèrent toujours trouver des réponses à leurs questions existentielles en communiquant avec l’au-delà, alors que cet au-delà, ce monde des morts, ne vit que dans le passé et ne peut en rien nous orienter positivement vers le futur. S'y soumettre, c'est risquer une grande confusion et une paralysie qui ne sont, au fond, que les signes d'une vampirisation.

En réalité, dès qu’on commence à toucher à l’au-delà, on est vite dans le domaine de la nécromancie et de la magie noire. Beaucoup d’adeptes du Reiki ont eu des morts dans leur entourage peu de temps avant ou après avoir commencé à faire des séances. Hawayo Takata, celle qui a amené le Reiki en Occident, a vécu le décès de sa sœur quelques mois avant d’être « inspirée » d’aller voir Mikao Usui. On peut donc estimer que, si le Reiki « marche » pour certains, c’est qu’il y a des fantômes près d’eux pour les « aider »… mais à quel prix ? Et quand on a connaissance de cas où un proche est décédé peu après une séance de Reiki, ne peut-on se demander si ce n’est pas le Reiki qui a lui-même déclenché la mort afin de récupérer une âme de plus dans son système occulte ?

Enfants, nous avons tous lu des histoires où un diable, un méchant génie, exauce les vœux dès qu’on signe un pacte avec lui. Mais lorsqu’on devient adulte et qu’une amie « Nouvel-Âge » nous propose une technique de soin miraculeuse, on se dit prêt à y croire. On pense même qu’y croire fait de nous un être « spirituel », au-dessus de la moyenne.

Le détournement du Shinto

La vision claire de ce qu'est l'au-delà nous aide à mieux comprendre le mécanisme derrière les guérisons « miraculeuses ». Mais cela ne suffit pas pour comprendre le succès planétaire du Reiki. Après tout, de tous temps, il a existé des « magnétiseurs » qui, de par leur sensibilité, avaient établi un certain contact avec l’au-delà. Qu’est-ce que le Reiki a de plus ?

Le système Reiki est contrôlé par les Jésuites et ces champions de l’occulte ne sont pas du genre à fantasmer sur des pouvoirs imaginaires, ni à lancer de grandes campagnes pour un produit qui ne marche pas. Ils ne sont pas là pour perdre de l’énergie, mais pour en gagner toujours plus. Pour cela, ils traquent les réservoirs d’énergies – les égrégores, etc. – et les mettent sous contrôle.

Lorsque François-Xavier a débarqué au Japon, il a bien senti que les siècles et millénaires de dévotion et de culte aux ancêtres avaient développé une atmosphère naturellement mystique à l’intérieur du pays. Le Japon n’était pas qu’une île de pêcheurs, c’était une formidable cathédrale dans l’au-delà, construite sur une énergie extrêmement raffinée. Cette cathédrale d’énergie était en même temps une protection qui repoussait ceux qui étaient venus sur l’île pour de mauvaises raisons – comme les Jésuites.

Lorsque ces derniers revinrent au Japon deux siècles plus tard, ils le firent avec beaucoup plus de prudence. Pas question d’imposer un dogme étranger. Au contraire, ils devinrent des champions du culte Shintô : ils firent tout pour bien entourer l’Empereur, pour le flatter et pour organiser un gigantesque – et artificiel – culte autour de sa personne.

Ainsi, ils s’assuraient qu’une grande partie de l’énergie dévotionnelle allait vers leur protégé. Tout cela ne nécessitait pas beaucoup d’efforts de la part du peuple nippon, car de tous temps au Japon, il y eut un culte rendu aux ancêtres et aux Empereurs.

Mais cette fois, au lieu que la dévotion envers l’Empereur soit redirigée vers les dieux et les mondes supérieurs – comme cela se fait naturellement dans une société traditionnelle – cette énergie allait être mise sous contrôle jésuite.

Quelle preuve avons-nous de cela ? Eh bien, le fait qu’en 1912, lorsque l’Empereur Meiji meurt, ce n’est pas devant ses proches mais, selon la légende, dans les bras d’Usui – oui, Mikao Usui, le fondateur du Reiki !

Or, c’est seulement quelques années plus tard qu’Usui va avoir son illumination sur la montagne, que le « grand fantôme blanc » va tomber sur lui et lui donner des pouvoirs extraordinaires. Comment ne pas voir dans ce fantôme l’âme de l’Empereur décédé, tellement chargé qu’il ne pouvait que donner une force considérable à celui qui la recevrait – en l’occurrence un agent jésuite qui se trouvait « comme par hasard » à ses côtés à sa mort.

Lorsque l’on connaît la vivacité des Jésuites et leur désir intense de prendre le contrôle sur les mondes invisibles – presque aussi fort que le désir d’autres groupes de prendre le contrôle sur le monde matériel – on n’est que moyennement surpris d'apprendre qu’ils ont réussi à prendre le contrôle du shintoïsme en un demi-siècle, en s’attaquant directement à la tête du système : l'Empereur. En revanche, on peut encore être étonné par le fait qu’ils ne se contentent pas d’une main-mise occulte sur le Japon, mais qu’ils utilisent ensuite cette victoire pour conquérir le monde entier – par le Reiki !

Le Reiki, nouveau baptême

En effet, quand on s’intéresse à l’histoire du Reiki, on ne peut que s’étonner de la rapidité avec quelle il a quitté le Japon. Lorsque Takata, la troisième personne dans la lignée de Mikao Usui, retourne à Hawaï en 1937, elle est censée laisser derrière elle 2 000 adeptes. Mais après la guerre, il ne reste personne.

Dans les années 80, lorsque le Reiki explose en Amérique, beaucoup essaient de retourner aux sources japonaises, mais ils ne trouvent rien, si ce n’est quelques portes closes. Pour finir, le Reiki devra être réimporté au Japon, sous sa version occidentalisée, ce qui est un comble!

Cela signifie que, aux yeux des Jésuites, le Reiki n’était pas destiné aux Japonais. Dès le début, c’est le monde entier qui doit être conquis. La force des morts du Japon a été simplement utilisée comme puissance de conquête.

Ce qui est aussi exploité, c’est toute l’aura mystérieuse du Japon, avec un passé tellement compliqué qu’on peut en raconter n’importe quoi aux Occidentaux. Alors, les légendes se démultiplient, ainsi que les transmissions « channelisées » d’Usui. On finira même par dire qu’Usui n’était pas vraiment chrétien, mais bouddhiste, car cela est plus à la mode dans le Nouvel-Âge.

Il reste toutefois une base sûre pour tous les adeptes : le mémorial à Usui construit par ses élèves après sa mort, en 1927…. Sauf quand on apprend que des ouvriers japonais ont témoigné qu’ils l’avaient construit en 1975 !

Les Jésuites, de toute façon, n’ont pas coutume de s’embêter avec les détails. Ils savent que les gens aiment rêver, alors plutôt que de se casser la tête à créer une histoire cohérente, ils préfèrent lancer le plus possible d’anecdotes abracadabrantes, en profitant aussi – pour s’amuser – d’y glisser quelques vérités sur leur entreprise.
Il est intéressant de constater, par exemple, que dans la légende officielle du Reiki, le « réveil » de Mikao Usui commence par une citation de l’Évangile de Marc où il est dit :

« Allez par le monde entier, proclamez la Bonne Nouvelle. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé : celui qui ne croira pas sera condamné. »

Or le Reiki est vraiment devenu le nouveau baptême du Nouvel-Âge. Un certificat Maître Reiki ouvre en effet les portes à mille autres initiations « Nouvel-Âge », mais aussi et surtout aux « Maîtres de Sagesse » qui apparaissent dès les niveaux supérieurs. Une fois qu’on a cru au Reiki, on est prêt à croire n’importe quoi.

Le christianisme était encore trop typé et dogmatique pour être vraiment universel, c’est ce dont les Jésuites s’étaient rendu compte au Japon. Alors ils ont retourné la force du Japon contre elle-même, et l’ont utilisée pour conquérir le monde.

L'onde Reiki fait vraiment partie de l’onde 666, celle qui unira l’humanité par le bas. Elle est comme une vague qui engloutit de plus en plus de personnes crédules, les marquant de signes qui les mettent sous contrôle, un peu comme le baptême de l’Église catholique qui, autrefois, servait essentiellement à rendre docile, en éteignant le feu du questionnement intérieur.

Qui demain osera remettre en question les bienfaits miraculeux du Reiki ?

Epilogue

Les Jésuites aiment s’amuser avec des légendes mythologiques (auxquelles eux-mêmes ne croient pas), mais lorsqu’on s’oppose à leur plan, par contre, ils ne rigolent plus du tout.

Ainsi lorsque les Illuminati – ordre fondé par le Jésuite Adam Weishaupt – sont chassés de Bavière, ceux-ci jurent à la destruction totale de l’Allemagne : ce qu’ils obtiendront, en 1945, après près de deux siècles d’efforts. Dix millions d’allemands périront pour cet affront.

Et lorsque les Jésuites furent expulsés du Japon, il ne fut pas suffisant pour eux d’y retourner deux siècles plus tard et de mettre l’Empereur sous contrôle : ils eurent besoin d’une vengeance totale. C’est pourquoi la deuxième bombe atomique – bombe dont l’utilité militaire et stratégique fut nulle – tombe le 9 août 1945 sur Nagasaki, ancien fief des Jésuites d’où ils furent chassés. 150 000 japonais devront payer de leur vie.

Est-ce encore un hasard si le Japon se rend le 15 août 1945, et que ce jour est toujours célébré en Occident comme le jour de la victoire sur le Japon ?

Rappel des événements au Japon qui ont eu lieu un 15 Août :

15 AOÛT 1549 – St-François-Xavier débarque sur les rives de Kagoshima, au Japon.
15 AOÛT 1863 - Bombardement de Kagoshima. Les Anglais attaquent le Japon suite à une offense des samouraïs.
15 AOÛT 1869 - L’Empereur Meiji établit six nouveaux ministères, dont un dédié à la religion dite du Shintô d’État.
15 AOÛT 1945 - Le Japon se rend, après avoir reçu deux bombes atomiques, dont une le 9 août à Nagasaki.

... et une date moins connue mais pourtant fondamentale dans l’histoire du Japon : le 15 août 1865, naissance de Mikao Usui. Hasard ou coïncidence ? Ou le signe que, peut-être, le mythique Usui n’a jamais existé mais n’est qu’une construction jésuitique ?

Autres événements aux fortes consonances jésuitiques :

15 AOÛT 1537 – La ville Asuncion au Paraguay est fondée. C’est là que les Jésuites expérimenteront leur système de reductionnes.
15 AOÛT 1947 – L’Inde devient « indépendante » (L’Inde est le premier pays asiatique où les Jésuites sont entrés.)
15 AOÛT 1954 – Alfredo Stroessner commence sa dictature au Paraguay.
15 AOÛT 1960 – Le Congo devient « indépendant » (Le Congo est le premier pays africain où les Jésuites sont entrés.)
15 AOÛT 1963 – Le président du Congo, Fulbert Youlou, est renversé après trois jours de manifestation dans la capitale.
15 AOÛT 1965 – Les Beatles jouent devant 60 000 fans au Shea Stadium à New York, un événement considéré comme le début du «rock de stade».
15 AOÛT 1969 – Le festival de Woodstock commence.
15 AOÛT 1971 – Richard Nixon annule la convertibilité du dollar en or, ouvrant une toute nouvelle ère pour l’économie mondiale.
15 AOÛT 1977 – Un radio-télescope, aux États-Unis, faisant partie du programme de recherche SETI, reçoit un signal radio structuré provenant du « fin fond de l’espace ».

Source :


Le C.R.O.M. a édité un dossier complet sur les Jésuites :

DOSSIER JÉSUITES

"Avec les Jésuites il ne peut y avoir de paix dans les États."
- Pape Clément XIX

"Les jésuites ont répandu dans l'Eglise les ténèbres les plus épaisses qui soient jamais sorties du puits de l'abîme."
- Blaise Pascal

"Les jésuites constituent la seule organisation occidentale disposant de pouvoirs occultes, à côté de laquelle les sociétés secrètes ne sont que des boy-scouts".
- Rudolf Steiner


INTRODUCTION

- Les corrupteurs absolus

LA PISTE JÉSUITE

- Je te tiens par la barbichette
- Adam Weishaupt et les Illuminati
- L’emprise totale de la Société de Jésus

LA VIE DES JÉZES

- Histoire d’Ignace de Loyola et de la Compagnie de Jésus
- Le Grand Serment des Fils d’Ignace
- Le dressage des Jèzes

LA SCIENCE, INVENTION JÉSUITE

- La science jésuite
- Athanase Kircher, fossoyeur de l'Antiquité
- Teilhard de Chardin, et le point oméga

LA NOUVELLE RELIGION MONDIALE

- 2012… et après ?
- Le Reiki, arme occulte des Jésuites

CONCLUSION

- Graal & anti-Graal

DOCUMENTS ANNEXES

- Orient de Londres 1788
- Diviser pour mieux régner, par Rudolf Steiner
- Contre-initiation, par Julius Evola
- Rituel Jésuite, par Helena Blavatsky
- Qui a coulé le Titanic ?
- Faux Nazis mais vrais Jésuites



Illustration : Mikao Usui.

38 comments:

  1. This comment has been removed by the author.

    ReplyDelete
  2. Réponse au commentaire :
    Guérison physiques et émotionnelles qui me viennent à l'esprit (= pensée, lobe gauche du cerveau, et non pas esprit = 'fantôme es-tu là' - attention à l'étymologie ^^) et constaté chez moi :
    - plus de stress
    - plus d'explosion de colères
    - plus d'allergie aux fruits à coques et arachides (sans aucun traitement à coté)
    - plus de mal de dos

    Guérison constaté chez les autres :
    - arrêt de saignement d'une blessure en deux minutes
    - un début d'otite résorbé dans la journée
    - une rhino-pharyngite résorbé en deux jours (plus d'écoulements de nez et de toux en 1 jour et plus de fièvre en deux)
    - des maux de têtes calmés
    - des genoux douloureux
    -... et j'en passe

    Avant de faire une généralité, merci de prendre en compte que les résultats dépendent de ceux qui la pratiquent. On donne à la hauteur du niveau de conscience atteint.

    Et arrêtons de parler miracle, ce n'est qu'un terme qu'on utilise pour ce qui ne s'explique pas et que l'on souhaite sensationnel pour en mériter l'appellation :)
    Il faut dire que Jésus Christ a mis la barre haute, difficile de faire aussi bien en terme de miracle, après tout je ne suis pas Jésus Christ et pourtant, comme vous, je porte ma croix tous les jours !

    Si pas de 'spiritualité' (pour reprendre l'expression), comme indiqué dans le commentaire précédent, c'est sûr que l'énergie ne passera pas des masses vu qu'on utilise les mêmes canaux que ceux que l'on développe lorsqu'on fait du yoga ou de la méditation énergétique.

    Il y a de l'escroquerie dans la radiesthésie, dans la cartomancie,dans le yoga, dans la religion,dans le magnétisme, bref, si l'auteur du commentaire prenait un peu de recul, il se rendrait compte que l'escroquerie est humaine... à moins qu'il ne pense qu'un être spirituel doté d'une compétence développée de l'énergie soit obligé d'être un maitre ascensionné... quoi que non, on me dit que cette personne n'est pas dans le new age :P

    Mikao Usui n'a pas instauré de système de paiement à proprement parlé et de fait,on ne paye pas pour l'énergie, mais pour le temps passé... tout comme un prof de guitare, qui lui aussi n'enseignera qu'à la hauteur de ses propres compétences (bizarre qu'il n'y ai pas d'article pour brûler tout ces étudiants de la guitare un peu juste en compétences, une question de mœurs sans doute :) ).

    Après, il est vrai que le reiki ne peut que s'inscrire dans le cadre d'une démarche de développement personnel de type 'spirituel'.

    Qu'il est préférable de passer au moins le 1er degré pour s'autosoigner. Que comme tout travail en conscience, ceci comporte des effets indésirables mais pourtant nécessaires de nettoyage etc etc...car le reiki c'est quoi ?
    A part un outil ?
    Un outil qui ne peut que s'inscrire dans une démarche bien plus large que celle de soigner des bobos qui ne sont que la conséquence de dérèglements énergétiques ou émotionnels ou.... biensûr de squattage allant de la bébéte astrale, en passant par les défunts ou les entités...

    Pour ce qui est de l'éthymologie... un autre article y répond très bien... esprit est synonyme de fantômes, d'âme etc etc que l'on peut prendre au sens le plus large mais aussi le plus ciblé en fonction de la tournure que l'on souhaite donner à son article pour fournir des arguments incomplets et malheureusement à coté de la plaque.

    dommage : car des risques dans le reiki, comme dans toute techniques énergétique existent réellement, mais se noient malheureusement dans cette intention de trouver le complot derrière chaque chose ^^

    ReplyDelete
  3. This comment has been removed by the author.

    ReplyDelete
  4. This comment has been removed by the author.

    ReplyDelete
  5. This comment has been removed by the author.

    ReplyDelete
  6. This comment has been removed by the author.

    ReplyDelete
  7. Tout d'abord merci pour ton témoignage qui rebondit sur mon dernier paragraphe. Il est a la hauteur de ton expérience personnelle comme beaucoup d'autres.

    Je ne cherche nullement a te faire changer d'avis, je me permet juste de donner le miens.

    J'admets volontiers les risques encourus les ayants moi mêmes expérimentés dès ma rencontre d'avec le Reiki et observés chez d'autres. Je suis moi même en général en désaccord avec ce qui est véhiculé dans le milieu très diversifié du Reiki (en général).
    Je l'admet, même si tu en conviendras, en plus du reiki tu pratiquais le tantrisme et peut être d'autres courants qui du coup pourraient invalider ton expérience car il devient alors difficile d'identifier la cause de tes maux comme prenant source dans le reiki. Mais, je passe ce détail sans problème, les risques étant à mon sens présent et dans le tantrisme et dans le Reiki.

    J'espère cependant que tu pourras convenir, tout comme je te crois dans ce que tu rapporte que je n'ai pas vécu les mêmes expériences que toi et que je ne suis pas la seule dans ce cas. J'ai vécu les effets inverses que toi concernant la circulation d'énergie etc etc

    le Reiki n etant a la base qu'une méthode énergétique, trop souvent enseigné dans l'ignorance, elle comporte autant de risques que de bons cotés... tout comme l'utilisation d'un couteau, sauf que le maniement du couteau est lui compris de tous depuis son invention, l'humain soit loué. :D

    Je ne donnais que des exemples facilement vérifiables sur les effets. Personnellement sans rentrer dans les détails, le Reiki m a bien plus apporté encore, mais cela reste du domaine du personnel. Et si tu lis bien je ne suis pas pour les promesses de miracles dont abusent certains praticiens.

    Et pour ce qui est des déformations historiques avec le Tibet tout ça, la gakkai officielle (association officielle du Reiki traditionnel japonaise crée par Usui) le dément formellement ainsi que bien d' autres idées reçues qui sont véhiculés par certains courants en recherche d' identité religieuse et qui ont autant fait faire le tour du monde à Usui qu'on l'a fait faire à Jésus.

    Donc je me répète : le Reiki est une méthode énergétique. Après il appartient a chacun de se l approprier. Et chacun est aussi responsable de se demander ou pas ce a quoi il se connecte et par quel biais. Le choix du maitre enseignant est lui aussi crucial : là j'avoue,il n'y a pas de solution miracle, indiquer l'école ou la lignée Reiki ne suffisent pas.

    Je suis praticienne Reiki 3 eme degré ce que beaucoup appellent maître Reiki, alors qu'au final ce titre signifie uniquement qu on est maître de soit même de ses choix et de ses actes en ce domaine. En somme ça veut pas dire grand chose :)

    certains s y brulent les plumes ? Comme dans les autres courants : la montée de la kundalini qui occasionne trop souvent des dommages irréparables, le tantrisme bien souvent enseigné à tord et à travers et bien souvent payant, les voyages astraux dont certains ne reviennent jamais entiers voir tout seuls, l écriture automatique, le Reiki... ;)

    enfin je ne prend pas cela pour une offense au contraire c'est plutôt bien ces remises en causes elles sont très souvent justifiées sur certains points.

    en tout cas je te souhaite Sincèrement un bon rétablissement : que tu ne ressentes plus ces vagues de froids qui te traversent le corps et te fatiguent, que tes méridiens se débloquent que tes chakras se realignent bref que tu te retrouve tel que tu l'étais avant.

    Concernant l'histoire des Jésuites je vais consulter l'article original.

    ReplyDelete
  8. This comment has been removed by the author.

    ReplyDelete
  9. bon... après avoir lu l'article sur les jésuites... je suis déçue.

    On remplace une fable sans preuves par.... une autre fable pour laquelle aucune preuve n'est fournie.

    On prend des suppositions, des "un tel a dit" (sans référence au texte d'origine et sans preuve historique), sans parler des raccourcis étymologiste qu'on met bout à bout pour en faire un thèse de anti-jésuite-reiki.

    Ainsi, si l'ombre demande un prix à chaqe chose offerte, la lumière donne sans compter. Autre exemple, si le fait que Meiji est mort dans les bras d'Usui (et y a de fortes chances que ce soit une légende parmis tant d'autres) pourquoi utiliser cette supposition non vérifiable pour justifier le coup du fantôme descendant sur Usui?

    Et pour ce qui des faits historiques post takata... après la 2eme guerre mondiale, là encore je rencontre un vrai flou. Mais on a pas ré importé le reiki au Japon ! On a essayé de le faire, mais les personnes concernées se seraient rendu compte qu'elle n'a jamais disparu et ils auraient étés contactés par l'école originelle qui était devenu secrète après la 2eme guerre mondiale car interdite. Pour un investigateur, oublier ce point tout aussi peu vérifiable que les points sur lesquels il se base pour fabriquer sa théorie est soit volontaire soit un signe indéniable de lacune en matière de recherche sèrieuse. Et ce ne sont là que des exemples. D'autant plus, que si l'auteur se serait penché avec sérieux sur le sujet, en pratiquant le reiki par exemple (hey faut parfois savoir faire le cobaye pour en parler !) il aurait pu trouver des pistes concernant les dérives du Reiki

    Se baser sur une supposition construite sur des légendes qu'on critique sans la confronter à son contraire reviens au même shéma utilisé par les pro-reiki new agistes.

    Usui jésuite, Usui, buddhiste, Usui chrétien, Usui maitre ascensionné... on en fini pas d'en apprendre toujours moins sur le sujet.

    On ne fait pas avancer le débat... on ne fait que s'enfoncer aussi profondément que ceux que l'on critique.

    Bien que je sens par pure intuition (critiquable elle et n'engageant que moi !) qu'il y a n début de quelque chose de vrai dans cet écrit, moi qui suis en recherche de vérités cachées sur le Reiki j'en reste sur ma faim.

    Il est dommage que l'auteur de cet article ne nous fournisse pas les sources les plus intéressantes... peut être parce qu'il ne les a pas lui même

    ReplyDelete
  10. http://web.mac.com/ptreffainguy/Site_de_Pascal_Treffainguy/ACCUEIL/Entrées/2010/11/30_CROM.BE.html

    ReplyDelete
  11. :D parfois il suffit de demander pour avoir un début de réponse intéressante. Merci pour le commentaire.
    Je pense revenir vers vous pour avoir certaines précisions

    ReplyDelete
  12. Bonjour à toutes et à tous !
    je me permets d'apporter mon grain de sel sur ce qui a été écrit;
    je ne suis pas un admiratif du reiki et je ne le pratique pas, mais je m'intéresse à l'énergie, je suis sensitif et je soigne à l'occasion les bobos des uns et des autres, en toute amitié et bénévolement.
    Je souhaite donc intervenir sur ce sujet passionnant.
    Avant tout, merci aux commentaires de qualité qui ont déjà été postés sur ce sujet !
    Plusieurs choses me gênent dans le reiki, toutefois j'apporterai des tempéraments à mes propres critiques.
    Tout d'abord, je ne pense pas que le reiki, en tant que méthode ou système ou canal de circulation et d'utilisation d'énergie soit sans effet. Au contraire, par essence, dès la manipulation d’énergie, les effets, BONS comme MAUVAIS se font sentir et peuvent être constatés.
    Bien entendu, chacun regarde de sa lorgnette ne peut analyser que ses propres expériences, observations voire témoignages de tiers comme éléments de statistiques ! ce qui est insuffisant pour en faire une règle générale, dans un sens comme dans l'autre.
    Comme toute manipulation d’énergie a un effet, par essence, cet effet sera bon ou néfaste en fonction de nombreux critères : la compétence de l'opérateur (le soigneur), sa santé physique, son protocole, l'état émotionnel du consultant (le soigné), sa propre faculté à y croire ou non (autosuggestion, puisqu'il est aujourd'hui admis que l'effet placebo fonctionne !) et de s’associer consciemment et volontairement à sa propre guérison (à mon avis un des principaux facteurs de réussite ou d’échec des soins énergétiques).
    ge !

    ReplyDelete
  13. Tout cela pour dire qu'il est, dans le domaine du soin énergétique, impossible de croire pouvoir "juger l'arbre à ses fruits", tant la guérison dépend de trop nombreux facteurs...
    et donc, bien que je connaisse un tas de gens qui pratiquent ou ont pratiqué le reiki, et qui semblent témoigner d'un désordre énergétique certain, je me garderai de faire des raccourcis et de juger trop hâtivement, tant j'ai pu constater les mêmes désordres chez les pratiquants de méditation zen et même de chi cong (que je pratique avec le tai chi) !

    En outre, ces pratiquants de reiki, autant que je le sache, n'ont pas été jusqu'au 3è degré, lequel, selon moi, n'est pas le but à atteindre mais le véritable commencement de la pratique...

    Donc, pour moi, la question n'est pas de savoir si le reiki fait des miracles ou non, chaque miracle est personnel et relatif, et on en a tous vécus dans notre vie actuelle, si l'on fait l'effort de s'en souvenir...
    Ce n'est d'ailleurs pas ce qu'on demande à une méthode de soin énergétique ! Du reste, en exige-t-on de la médecine moderne, qui se targue pourtant de scientifique et de haute technologie !
    Non, ce qu'on attend d'un soin énergétique, c'est qu'il soulage, qu'il aide à guérir et ÉVENTUELLEMENT qu'il apporte la guérison, quand les méthodes modernes ont échoué !
    Et je peux attester que mon expérience personnel de soigné confirme que , dans certains cas, le reiki est une méthode de soin qui fonctionne.
    Je suis la personne qui a souffert d'une otite externe aiguë et que sandra a su soulager dès la fin de son soin, et qui s'est résorbée dans la journée !
    et ce n'est pas un petit bobo : outre la douleur qui était atroce, le pharmacien m'a prédit 1 semaine de traitement avec force bains d'oreille et d'antibiotiques !
    le lendemain, mon médecin constatait bien les traces d'inflammation de l'otite mais la disparition de l'infection...
    et bien je vous assure que c'était un petit miracle pour moi et je remercie encore Sandra !

    ReplyDelete
  14. Après cette petite caresse dans le sens du poil, parlons du poil justement : ce n'est pas tant le ramage qui me gêne dans le reiki mais le plumage !
    autrement dit, pour paraphraser ma citation précédente du Christ, jugeons l'arbre à... ses feuilles !

    Par où commencer ? une méthode de soins miraculeuse qui s'apprend en 1 week end (par degré; sachant qu'au 3è week end on se voit affublé de titre prestigieux et pompeux de "Maître" ???), pour la modique somme de ... euros ?
    Une méthode où l'on augmente brutalement son taux vibratoire sans préparation physique, mentale, psychique, sans précautions, sans approche spirituelle de l'énergie ?
    Une méthode où on vous dit que vous devez pratiquer régulièrement (tous les jours) tout seul dans votre coin pour passer au degré suivant, qu'on vous propose parfois au bout de 6 mois sans avoir testé ou validé votre travail personnel, son assiduité, ses résultats ??
    Une méthode où on ne vous apprend à vous protéger des attaques, psychiques, astrales, des perturbations, des envoûtements et j'en passe qu'à partir du 2é degré, quand vous avez de la chance, sinon au 3è degré, quand vous êtes déjà bien rongés jusqu'à la moelle par toutes les saloperies astrales qui vous sautent dessus et vous vampirisent depuis votre 1er degré (et avant) ?

    ReplyDelete
  15. voilà qui a attiré une foule de curieux et de personnes "modernes" (= habitués à la société de consommation, la facilité, la rapidité, l'apparence etc etc) qui a fait du reiki un véritable produit de mode vulgarisé et une manne en or pour ses promoteurs et détenteurs du copyright, du monde visible comme des mondes invisibles !!!
    Je soulève là une question sous-jacente dont je vous laisse le soin d'apporter vos éléments de réponse : à qui profite le reiki (dans le visible comme dans l'invisible) ???

    pour conclure par un peu de positif : aujourd'hui, l’énergie est à la portée de toutes et de tous, cette prise de conscience est une des clés de l'évolution spirituelle de l'homme; cette évolution, nécessaire et peut être même inévitable pour la survie de l'homme et de la planète, passe par des canaux ou des systèmes comme le reiki.
    Ce n'est pas une panacée ! comme l'homme lui même, et comme tout système de manipulation de l'énergie vitale par l'homme, le reiki est perfectible, comporte des risques, voire des dangers.
    Celui ou celle qui a du cœur et qui est sincère doit mener son engagement dans la voie qu'il choisit jusqu'au bout, sans abandonner en route, sans céder à la facilité, sans se mentir à lui même et aux autres, sans succomber à la tentation (l'argent, le succès, le pouvoir, même celui de faire croire qu'on peut tout guérir), comme le souhaite pieusement la fameuse prière du pater noster, il ou elle doit être capable de se remettre en question, de tout reprendre à zéro, et d'avancer, à la rencontre de lui même, avec cœur, courage et intégrité !
    alors seulement, il/elle peut devenir un "guide", non pas un gourou, mais un exemple, une source d'inspiration, pour lui même comme pour son entourage !

    ReplyDelete
  16. Extrait de Pascal Treffainguy - Kolber, "Reiki, médecine mystique de Mikao Usui", tome 3.

    ASPECTS SCIENTIFIQUES.

    "La Fédération Anglaise de Reiki fait état des expériences ci-dessous.

    Dans les années 80, le Dr Robert Becker et le Dr John Zimmerman décidèrent de confondre les pratiquants de Reiki et des guérisseurs traditionnels en les observant, ainsi que les patients, avec des instruments de mesure scientifique. Quelle ne fut pas leur surprise !

    Ils découvrirent que les cerveaux des sujets se synchronisaient sur un même mode (ondes alpha) ; ce qui n’est pas étonnant en matière de relaxation. Toutefois, les surprises commençaient : la fréquence du champ généré par le soin de Reiki, entre le praticien et le patient, fut enregistrée et s’avéra alors identique à celle du champ magnétique terrestre.

    ReplyDelete
  17. n observant les modifications électromagnétiques des participants à la pratique du Reiki, les deux scientifiques ont mesuré que le champ généré par eux était de 1.000 fois supérieur à la moyenne lors d’échanges entre deux humains normaux. Un telle augmentation est impossible à susciter avec l’énergie naturelle de nos corps humains. Or, les patient et donneur de Reiki n’étaient reliés à aucune source électrique ou aucun champ électromagnétique particulier. Alors que se passait-il durant les soins ? Comment se faisait-il que deux humains soient capables de générer un champ aussi puissant et précis ?

    Le Pr Toni Bunnel observa, en 1997, que le champ biomagnétique généré par le soin de Reiki, avait une configuration identique à celle de la résonance de Schumann, et qu’il suivait les mêmes algorithmes mathématiques.

    ReplyDelete
  18. En effet, la Terre se conduit, comme le corps humain, à l’image d’une sorte de circuit électromagnétique. Entre la surface du sol et l’altitude de 55 km, il existe une sorte de champ particulier, une cavité, animée de courants électromagnétiques incroyables. Sans cette cavité, la vie sur Terre serait impossible, des décharges électriques violentes nous frapperaient constamment. La résonance ou constante Schumann est ainsi une sorte de vague électrique constante en fréquence parmi les autres vagues au sein de la cavité en question. Ses particularités furent découvertes par Schumann et Koenig en 1954.

    Les Pr Paul Davies et John Gribben, dans leur ouvrage « The matter myth », indiquèrent en 1991 que, selon un postulat qu’ils formulèrent alors, toutes les parties de la Terre communiqueraient entre elles comme les éléments d’un même hologramme à partir de cette constante Schumann. La vie serait donc totalement interdépendante. Il restait à établir comment les formes de vie communiqueraient entre elles, sans matière, ni énergie.

    ReplyDelete
  19. Le Pr Bunnel a suggéré qu’il pourrait y avoir une transmission d’information entre la vague électromagnétique constante (dite de Schumann) de la cavité au-dessus de la Terre et les praticiens de Reiki selon une des particularités des zones électromagnétiques des fractales de transmettre de l’information sans énergie, ni matière. Dès lors que les pratiquants de Reiki se positionnent, le transfert s’opèrerait entre la constante de Schumann autour de la Terre et eux. A vrai dire, on avait observé ce phénomène dans les phases de sommeil profond, où le corps se relâche totalement et la conscience se déconnecte du sentiment de « moi ».

    Les Pr Zimmerman, en 1990 aux USA, et Seto, en 1992 au Japon, ont donc étudié les champs biomagnétiques entourant les mains de praticiens de Reiki, pour savoir s’il s’y déroulait un transfert d’information sur le mode des fractales. Ils découvrirent que les pulsations électromagnétiques générées par les mains des praticiens étaient les mêmes que celles des cerveaux, entre 0,3 et 30 hertz, et particulièrement lorsque les cerveaux sont en mode alpha (entre 7 et 8 hertz).

    Des études indépendantes avaient déjà mis en évidence que des fréquences types influençaient directement diverses fonctions du corps. Par exemple, la fréquence de 2 hertz produit un effet de régénération sur le système nerveux ; celle de 7 hertz agit sur la croissance osseuse ; celle de 10 hertz sur les ligaments ; celle de 15 hertz sur le système sanguin. Des appareils ont été mis au point, dont celui de Royal Raymond Rife (interdit puis détruit par l’establishment médical américain, contrôlé par l’industrie pharmaco-chimique), mettant en œuvre ce processus. Par exemple, il permet de réparer les factures osseuses en quelques heures.

    ReplyDelete
  20. Le Pr Becker a démontré que les vagues d’ondes cérébrales ne se limitent pas au cerveau mais voyagent dans tout le corps, en surface du système neurologique, formant un schéma semblable à celui utilisé en acuponcture. Durant les traitements de Reiki, on a observé qu’une vague d’ondes électromagnétiques pouvait être générée par le thalamus du soigneur, puis prendre de l’ampleur au fur et à mesure qu’elle s’entend dans le corps jusqu’aux mains. Une fois le corps du patient en contact, la vague s’y engouffre, jusqu’à mettre son thalamus en résonance. Dès lors, toutes les fonctions du corps sont stimulées.

    On observait donc scientifiquement l’effet du Reiki, et on le mesurait pour la première fois ...".

    ReplyDelete
  21. ASPECTS INITIATIQUES.

    "En effet, le matérialisme des siècles précédents, dans lequel l’Occident s’est enfermé, n’est en fait qu’une perte d’esprit, dont l’origine remonte à la négation puis l’oubli de la structure naturelle des collectivités indo-européennes, c’est à dire la civilisation synarchique (avec son Empereur). Privé de toute métaphysique, les Occidentaux se sont ainsi trouvés emprisonnés dans une sorte de « coquille » ; où plus aucune influence spirituelle ne leur parvient plus depuis longtemps. Il ne s’agit pas d’un « complot contre l’Occident » ; mais d’un processus naturel. Or, cette coquille n’a pas vocation à perdurer ; mais au contraire à se fissurer et s’ouvrir. Ce ne sont plus alors des influences bénéfiques qui y rentreront seulement (comme lors des rites et des initiations de la société synarchique) ; mais également des influences morbides, comme dans le cas d’un organisme mort, qui peut soit ressusciter, soit au contraire continuer sa putréfaction. Les influences que la science se met en quête de rendre observables pourraient donc être toutes sortes de charognards et de nécrophages du domaine subtil. Les phénomènes de « conversation avec l’au-delà » au moyen de magnétophones et autres appareils technologiques pourraient ouvrir des brèches dans le réel, ouvrant sur des dimensions subtiles particulièrement malsaines. Et ceci vaut généralement des pratiques psychanalytiques et de réveil des « mémoires karmiques ».

    ReplyDelete
  22. René Guénon en fait la démonstration :
    « L’attitude matérialiste, par sa limitation même, ne présente encore qu’un danger également limité ; son « épaisseur », si l’on peut dire, met celui qui s’y tient à l’abri de toutes les influences subtiles sans distinction, et lui donne à cet égard une sorte d’immunité assez comparable à celle du mollusque qui demeure strictement enfermé dans sa coquille, immunité d’où provient, chez le matérialiste, cette impression de sécurité dont nous avons parlé ; mais, si l’on fait à cette coquille, qui représente ici l’ensemble des conceptions scientifiques conventionnellement admises et des habitudes mentales correspondantes, avec « l’endurcissement » qui en résulte quant à la constitution « psycho-physiologique » de l’individu, une ouverture par le bas, comme nous le disions tout à l’heure, les influences subtiles destructives y pénétreront aussitôt, et d’autant plus facilement que, par suite du travail négatif accompli dans la phase précédente ; aucun élément d’ordre supérieur ne pourra intervenir pour s’opposer à leur action. On pourrait dire encore que la période du matérialisme ne constitue qu’une sorte de préparation surtout théorique, tandis que celle du psychisme inférieur comporte une « pseudo-réalisation », dirigée proprement au rebours d’une véritable Réalisation spirituelle ».

    Dès lors, René Guénon dénonce l’aveuglement de ses contemporains à rester attachés aux formes les plus extérieures des religions, quand ce n’est pas aux biens matériels, instrumentalisés en moyens de compensation psychologique :
    « La dérisoire sécurité de la « vie ordinaire », qui était l’inséparable accompagnement du matérialisme, est dès maintenant, fortement menacée, certes, et l’on verra sans doute de plus en plus clairement et aussi de plus en plus généralement, qu’elle n’était qu’une illusion ; mais quel avantage réel y a-t-il à cela si ce n’est que pour tomber aussitôt dans une autre illusion pire que celle-là et plus dangereuse à tous les points de vue, parce qu’elle comporte des conséquences beaucoup plus étendues et plus profondes, illusion qui est celle d'une « spiritualité à rebours » dont les divers mouvements « néo-spiritualistes » que notre époque a vus naître et se développer jusqu’ici, y compris même ceux qui présentent déjà le caractère le plus nettement « subversif », ne sont encore que de bien faibles et médiocres précurseurs ? ».

    ReplyDelete
  23. Ces pseudo-spiritualismes et leur pseudo-réalisation seraient donc pathogènes et même mortifères, ouvrant le psychisme de l’homme aux forces de dissolution en œuvre dans le cosmos. Ils ne mettent en présence, en effet, avec aucune influence authentiquement spirituelle ; mais au contraire sont les vecteurs de « forces anti-spirituelles » qui, à terme, détruiront l’Occident malade et anormal.

    Les spiritualismes en question ont été étudiés, dans les années 1920, par René Guénon dans deux ouvrages : le premier a trait à la société théosophique de H.P. Blavatsky , et propose de démasquer les « sectes orientalistes » ; le second est consacré au spiritisme d’Allan Kardec , précurseur de la psychanalyse freudo-jungienne. Ces deux groupes sont les ancêtres des mouvements spiritualistes actuels, et bon nombre d’écoles de Reiki s’inspirent hélas de leurs doctrines et de leurs pratiques fantaisistes ...".

    Ouvrage gratuit sur simple demande à l'auteur.

    ReplyDelete
  24. This comment has been removed by the author.

    ReplyDelete
  25. sur les ondes EM, pour les sceptiques :
    "On se bornera à rappeler l'affaire de l'ambassade américaine de Moscou pendant la guerre froide. Les Russes
    ayant cerné celle-ci d'une ceinture de micro-ondes, le taux de cancers et de maladies rares du personnel
    diplomatique américain avait considérablement augmenté – première démonstation des effets de ces ondes.
    Utilisant des bandes de fréquence de 900 et 1800 mégahertz (hautes fréquences, ou micro-ondes), les téléphones
    portables génèrent aussi des très basses fréquences, qualifiées par l'OMS – qui ne craint pas de se contredire - de
    "potentiellement cancérigènes" et pouvant entraîner des leucémies. Ces ondes interfèrent avec les ondes alpha et
    delta du cerveau, autrement dit nos champs électriques internes. Aujourd'hui c'est toute la population qui est
    encerclée, dans la guerre au vivant menée par l'industrie et les chercheurs complices".
    source : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/Portable_2008.pdf
    à voir : http://leweb2zero.tv/video/agriselin_074cf6eddc9eda0

    ReplyDelete
  26. sur les écoles de Reiki :

    On observe actuellement trois formes de Reiki :

    1. Le Reiki néo-spiritualiste (new-age) est en croissance constante ;
    mais souvent accusé d’être sectaire, il associe le Reiki à des croyances
    issues du Protestantisme anglo-saxon, avec des apports orientaux et
    occultistes. On peut reprocher à cette forme de Reiki d’utiliser la
    méthode de Mikao Usui pour remettre en scène des conceptions de la
    Société théosophique, du Spiritisme et du Human Potential (un
    mouvement de la psychiatrie américaine), voire de formes du Yoga
    occidentalisées. C’est à dire d’emprunter tout azimut des techniques et
    des doctrines pour générer des croyances, qui n’ont hhistoriques ou intellectuels avec le Reiki avérés.

    ReplyDelete
  27. 2. Le Reiki bouddhiste est un peu en perte de vitesse, suite à divers
    scandales fâcheux. Il présente le Reiki au travers d’une des deux
    traditions du Japon (le Bouddhisme : soit Tendaï, soit Shingon), la
    mentalité japonaise qui sous-tend le Reiki étant peu accessible à des
    Occidentaux. Il convient ici de les distinguer des écoles de Reiki
    hélas majoritaires, qui s’inspirent du néo-Bouddhisme35, une
    occidentalisation contestable de l’enseignement du Bouddha sur la
    base de techniques le plus souvent tibétaines.

    ReplyDelete
  28. 3. Le Reiki néo-shintoïste a fait son apparition en 2007. Il présente le
    Reiki au travers d’une des deux traditions du Japon, ici le Shintô,
    assez incompréhensible à des modernes. On trouve ici des groupes
    faisant appel soit au Shintô d’Etat, de l’ère Meiji, soit encore au
    Shintô populaire, d’essence chamanique et antérieur, qui avait connu
    un regain d’intérêt à l’époque de la création du Reiki. L’œuvre de
    Mikao Usui y est présentée comme un produit exclusif de ces
    mouvements, qui ont généré tous deux diverses sectes au Japon
    (nationalistes, comme subversives ou messianiques).

    ReplyDelete
  29. §5. Les écoles douteuses de Reiki.


    Voici un liste non-exhaustive des écoles de Reiki new-age :

    1. Adama Starfire Reiki
    2. Alef Reiki
    3. Amanohuna Reiki
    4. Angelic Raykey
    5. Angel Touch Reiki
    6. Anugraha Reiki
    7. Ascension Reiki
    8. Authentic Reiki
    9. Blue Star Reiki
    10. Brahma Satya Reiki
    11. Buddho Ennersense Reiki
    12. Dragon Reiki
    13. Dorje Reiki
    14. Fusion Reiki
    15. Gakkai Reiki Undo
    16. Go-in Reiki
    17. Golden Age Reiki
    18. Ichi Sekai Reiki
    19. Imara Reiki
    20. Innersun Reiki
    21. Japanese Reiki (Reiki japonais, école américaine)
    22. Jinlap Maitre Reiki
    23. Johrei Reiki
    24. Kava Reiki
    25. Karuna Ki
    26. Karuna Reiki (liens avec Saï Baba, groupe classé secte en France)
    27. Ken Reiki-do
    28. Kundalini Reiki
    29. Lightarian Reiki
    30. Magnussa Phoenix Reiki
    31. Mari El
    32. Medicine Buddha Reiki
    33. Medicine Dharma Reiki
    34. Medicine Reiki
    35. Monastic 7 Degree Reiki
    36. New Life Reiki

    ReplyDelete
  30. 37. Ni Kawa Reiki
    38. Osho Neo Reiki (groupes Osho, classés secte en France)
    39. (The) Radiance Technique
    40. Rainbow Reiki
    41. Raku Reiki
    42. Reiki Jin Kei Do (lignée et enseignements fantaisistes)
    43. Reiki Plus
    44. Rei Ki Tummo
    45. Sacred Path Reiki
    46. Saï Baba Reiki (Saï Baba, groupe classé secte en France)
    47. Saku Reiki
    48. Satya Japanese Reiki
    49. Shakyamuni Reiki
    50. Siddhearta Reiki
    51. Silverwolf Reiki
    52. Seichim ou Seichem Reiki
    53. Sun Li Chung Reiki
    54. Tanaki Reiki
    55. Tera-Mai, Tera-Mei Seichim
    56. Tibetan Soul Star Reiki
    57. Tibetan Reiki, Reiki tibétain, sRog rLoung Men Chloss
    58. Universal Reiki Dharma
    59. Usui Reiki Shamballa
    60. Usui-do
    61. Usui-Teate
    62. Universal Healing Reiki
    63. Vajra Reiki
    64. Violet Flame Reiki
    65. Wei Chi Tibetan Reiki
    66. World Peace Reiki
    Certains noms sont en plus des marques déposées !

    On est loin des 3.400 églises chrétiennes dans le monde ; mais le
    chiffre a été obtenu en moins de vingt deux ans. On peut estimer que
    près d’un million de personnes pratiquent une forme contre-initiatique
    du Reiki, où la guérison par imposition des mains est le prétexte à un
    endoctrinement anti-traditionnel.

    ReplyDelete
  31. Encore une histoire de shamballa...
    et mètres à 100 sonnés. CQFD

    Il est juste de dire qu'il existe 'trop' d'écoles de Reiki.

    En même temps il en va de même de la multitude des courants boudhiques, tantriques, Tai chi, chi cong et j'en passe.

    Par contre, ce qui est étonnant, voir même alarmant, est de constater à quelle vitesse ces écoles se sont diversifiées. Et ce en même temps que ce que j'appelle l'âge d'or du bas astral ou plans subtils. Le message de plus en plus véhiculé ressemble étrangement à une préparation à se laisser vampiriser ou à agir sans se poser de questions, à abandonner son mental (!!), que toute remise en question est signe de refus au lacher prise... la négation de l'ombre qui serait la lumière dans l'absolu (ce qui est vrai... mais tout est relatif en ce bas monde ^^), bref que des termes incompris et utilisés dangereusement.

    Le fait de déclarer que son école reiki ou 'la source de son énergie' est meilleure qu'une autre, démontre au contraire à quel point ces groupes de personnes sont encore dans le pouvoir (donc à un niveau de conscience assez bas) et à quel point elles dénoncent elles même leur ignorance en la matière. A partir du moment où l'on pose une hierarchie, il y a fort à parier que nous sommes dans le bas astral.

    C'est pour cela que je n'indique pas l'école reiki par laquelle j'ai été 'initiée', sauf à d'autres practiciens reiki et uniquement dans certaines circonstances. L'indiquer c'est déjà se revendiquer différent et surement mieux que les autres.

    ReplyDelete
  32. je suis d'accord avec vous. l'important est d'avoir été initié, d'utiliser le manuel de mikao usui, de respecter le cadre légal et d'avoir une compréhension juste (modeste) du processus afin de ne pas "se la jouer".

    ReplyDelete
  33. je pense également, dans le cadre du reiki, qu'il est possible de dévier une initiation en la connectant non pas sur sa source spirituelle (dans le cas du Reiki la constante de Schuman) mais tout réservoir psychique plus ou moins pathogène (selon les termes de Guénon). ceci explique le pullulement des écoles new-age, où tout un chacun raccroche le reiki à son univers psychique (Sai Baba, Osho, théosophie, spiritisme,new-age, psychanalyse, etc). il y a donc remplacement du spirituel par le psychique, ce qui est caractéristique du monde moderne (confusion esprit et âme, cf la descritpion de Guénon).

    ReplyDelete
  34. Anonymous9:34 PM

    personellement je ne pense pas que l'essentiel des informations presentées ici soient de questionner si la methode de soin presentée par le rieki fonctionne ou nom, ou si ses bases theoriques sont valides

    ayant fait l'experience du kundalini j'ai tendence a accorder un certain credit a l'efficacité de tout ce qui peut rentrer dans le cadre de la medecine traditionelle chinoise, les cannaux d'accunpuncture, les principe de chakras ou d'alchemie taoiste , d'equilibre energetique etc, je pense qu'il a beaucoup de chose a creuser dans ces domaines

    maintenant, le truc que j'ai trouvé louche dans le rieki, et qu'effectivement comme mentionné dans l'article, ayant cottoyé un peu les milieux new ages, j'ai je pense comme beaucoup cherché les 'sources traditionnelle' des croyances qui sont diffusée dans le new age, y compris le rieki, et qu'en fait ca m'a surpris de voir que rieki, on nous apprend que c'est soit disant tiré d'ancienne pratique japonaise, et que la label a eu une penetration fulgurante en occident, presenté comme une method japonaise, alors que ce genre de pratique ont été pratiquée depuis la nuit des temps par different type de shamanisme, et differente culture

    et en soit, j'ai vraiment toujours eu du mal a comprendre l'interet réel de ces initiation reiki, et qu'est ce que ca apporte conquretement tout ces degrés, a part fournir une manne d'argent a des reseaux pseudo sectaire, pour des initiation qui reste quand meme assez creuse, d'un contenu philosophique tres limité, qui n'a pas vraiment d'enseignement moral ou 'rationel' a offrir, et que toute ces pratique de transfer d'energie, si elle ont une verité theorique quelquonque, ne necessite pas vraiment d'initiation reikique speciale, et sont en fait tres naturelle , et que le support theorique apporté par les initiation rieki sont quand meme assez limitée

    et c'est vraiment que tout ce mouvement m'a toujours parru vraiment instrumentaliser la mystique japonaise mais ayant été crée principalement pour cibler les occidentaux dans les groupement new ages, plutot que d'etre vraiment une pratique traditionelle qui a beaucoup d'influence au japon en tant que tradition.

    ReplyDelete
  35. Anonymous9:56 PM

    c'est meme principalement par le fait que les pratiques liées au rieki ont un certain effet, qui reste a determiner exactement par ailleurs, qu'il peut servir de support pour l'edification d'un certain reseau, et pouvoir s'integrer dans les milieux des "nouvelles spiritualitées" , mais ca m'a toujours interpellé ce systeme de degrée, payant, et le systeme quasi commerce pyramidal qu'il installe, tirant sa legimité de sois disant tradition japonaise qui n'ont aucune base conqurete , et le succes fulgurant que ca rencontre comme technique quasi orthodoxe de soin energetique la plus repandue, du fait qu'il comporte un systeme de degrée qui rappelle le systeme de diplome de l'education scolaire, comme un erzatz de qualification officielle de guerisseur, alors que tout sa legitimitée prodiguée par l'aquisition de ces degrée est basée quand meme sur du vent

    ReplyDelete
  36. Anonymous1:32 AM

    Je pense que ces histoires de degrés c'est de la foutaise.
    Il n'y a pas de degrés à ce qui set naturel.
    Seulement dans nos esprits de fous.

    ReplyDelete
  37. Anonymous5:43 PM

    Alors je pense que les personnes qui se permettent de juger sans connaître et seulement sur la base d un article bien négatif c est minable. Essayés avant de juger vous parlez de choses sans même savoir. Après nous nous étonnons que le monde va mal. Triste constat. A bon entendeur.

    ReplyDelete

Note: Only a member of this blog may post a comment.