Saturday, August 27, 2011

Paris occulte





« Encensée par les uns, vilipendée par d’autres, la pyramide de verre édifiée dans la cour du Louvre n’a pas fini de susciter les polémiques, voire les passions. D'aucuns prétendent que ses parois triangulaires évoquent d'évidents messages et symboles maçonniques. D'autres vont plus loin en affirmant - hasard, coïncidence ou volonté délibérée ? - que le nombre global des vitres utilisées atteindrait le chiffre de 666, autrement dit, celui de la Bête de l'Apocalypse... » Roland Villeneuve


« La Pyramide du Louvre, les colonnes de Buren, l'Arche de la défense, l'autel maçonnique du Champ de Mars : autant de Grands Travaux décidés, conçus et commandés par François Mitterrand pour immortaliser à jamais son règne de quatorze années. Même si chacun perçoit intuitivement que tous ces monuments ont une dimension cachée, nul ne s'est réellement intéressé jusqu'alors à leur véritable sens.

Comment expliquer que sous les colonnes de Buren coule une rivière artificiellement créée, qu'on attire au Louvre des milliers de touristes dans une pyramide inversée, et que l'Arche de la Défense canalise des vents furieux pour activer un soufflet de forge sur l'empire des initiés (francs-maçons).

Dominique Setzepfandt répond à ces questions dans sa trilogie : Mitterrand Grand Architecte de l'univers, Paris Maçonnique, Paris ésotérique. »



Extrait :

La nouvelle Sion

« Paris reine du monde ». Et il est vrai que la révolution française est pour tous les pays du monde LA REVOLUTION. Pour les initiés, l'Adam Kadmon (l'homme originel) reposerait-il le long de l'axe historique de la « ville lumière », sa tête couronnée du diadème de l'arche de la Défense tournée vers le couchant et son cœur traversé par la colonne vertébrale de Paris? Paris est-il une autre Sion ? C'est l'opinion de Jean Izoulet, professeur de philosophie au Collège de France. En 1926, il fit paraître un curieux ouvrage au titre étonnant : Paris capitale des religions ou la mission d'Israël (Albin Michel - Paris 1926)

Le contenu était à la hauteur des espérance suscitées par l'intitulé puisqu'on y annonçait l'avènement d'une planète unifiée par un gouvernement mondial lui-même sous la houlette d'une religion unique : « La religion est l'essence même, ou, si l'on veut, la double, la triple, la quarte ; la quintessence de la politique. Sans le gouvernement religieux et moral il ne saurait y avoir de gouvernement politique et social. S'il n'y a pas d'obéissance interne à la loi morale, il ne saurait y avoir durablement obéissance externe à la loi « légale ». La Nature de cette super-religion n'était nullement occultée : « Mais il y a une dernière ou première religion qui, elle, n'a rien de régional ou de local, et qui est partout présente, une religion internationale, en un mot, une religion planétaire. Et c'est le Mosaïsme d'Israël. »

Le problème d'une éventuelle concurrence avec le christianisme était vite écarté, car selon lzoulet « le christianisme est un mosaïsme qui s'est inconsciemment camouflé, à l'usage du monde païen, et qui a ainsi conquis à Israël 650 millions d'âmes. Aujourd'hui, le camouflage disparaît et Moïse apparaît comme seul et unique chef de la religion universelle et éternelle, comme seul et unique chef de la religion civique et scientifique, comme seul et unique chef enfin de la religion laïque ». (Jean lzoulet)

La franchise de ces écrits d'avant-guerre tranche avec langue de bois contemporaine. On ne peut être plus clair quant à la doctrine de la Loge des Fils de l'Alliance.

Mais après tout, nous dira-t-on, les déclarations d'un professeur, fût-il du Collège de France, n'engage que leur auteur et n'intéresse que son psychanalyste. Sauf lorsque cet extravagant programme mondialiste et théocratique reçoit l'aval de Sylvain Levi membre de l'institut et président de l'Alliance israélite universelle. Et là encore il ne s'agit nullement du discutable soutien d'un fou isolé à un autre dément solitaire comme en témoigne cette déclaration du grand journal juif de Londres le Jewish World : « Le grand idéal du judaïsme c'est que le monde soit imbu des enseignements juifs et qu'une fraternité universelle des nations - en fait un judaïsme élargi – fasse disparaître toutes les séparations de races et de religions. »

La revue juive La Vérité israélite apporte encore quelques précisions : « Ces rapports entre la Franc-Maçonnerie et le Judaïsme sont plus intimes qu'on ne saurait le penser. Le judaïsme doit garder pour la Franc-maçonnerie en général une vive et profonde sympathie, et rien de ce qui touche à cette puissante institution ne doit lui être indifférente. Depuis longtemps, grâce aux progrès des mœurs et des libertés publiques, la Franc-Maçonnerie pu cesser d'être une société mystérieuse forcée par la crainte et la tyrannie des anciens gouvernements à une prudente obscurité ; depuis trop longtemps, ses principes et ses formes sont connus du public, pour qu'il soit difficile d'en apprécier le but et l'esprit. Or, cet esprit, c'est l'esprit du judaïsme dans ses croyances les plus fondamentales ; ce sont ses idées, c'est son langage, c'est presque son organisation. Lorsque j'aborde le sanctuaire où s'accomplissent les travaux de l'ordre maçonnique, j'entends partout retentir le nom de Salomon et les souvenirs d'Israël. »

Si tout cela confirme encore les liens étroits entre le judaïsme et la Franc-Maçonnerie. nous ne semblons guère avancer beaucoup dans la recherche des responsables. Comme toujours ce qui crève les yeux ne se remarque pas.


Livre en ligne de Dominique Sezepfandt : « La cathédrale d'Évry : église ou temple maçonnique ? »
http://www.scribd.com/doc/55982523/Setzepfandt-Dominique-La-Cathedrale-d-Evry-Eglise-ou-Temple-Maconnique

Monuments maçonniques de Paris :


Photo :

No comments:

Post a Comment