Sunday, September 13, 2015

« 2084 » de Boualem Sansal


Dans son roman « 2084 », l'écrivain algérien Boualem Sansal imagine un pays, l'Abistan, « soumis à la cruelle loi divine d'un dieu qu'on prie neuf fois par jour et où les principales activités sont d'interminables pèlerinages et le spectacle de châtiments publics ». « La peur de Dieu sera plus forte que celle des armes » et « les gens pourront vivre de peu. Ils auront juste besoin de mosquées pour prier, par conviction ou par peur », résume l'écrivain. 


Boualem Sansal estime que l'Europe sera soumise au totalitarisme islamique dans moins de 50 ans.

« Nous sommes gouvernés par Wall Street », dit Boualem Sansal. Mais « ce système totalitaire qui a écrasé toutes les cultures sur son chemin a rencontré quelque chose de totalement inattendu : la résurrection de l'islam ». « La dynamique de la mondialisation musulmane se met en place ». « Le terrain à observer est l'Europe. Après le monde arabe et l'Afrique, l'islamisme se propage aussi en Occident avec une présence physique de plus en plus visible de barbus, de femmes voilées et de commerces halal. » « Les Européens se trompent sur l'islamisme comme ils se sont trompés sur le communisme » et sous-estiment la menace.


Boualem Sansal, dont l'œuvre est centrée sur la dimension tyrannique des religions, rappelle que « tous les systèmes totalitaires s'effondrent ». « Après le règne de l'islamisme il y aura une nouvelle mondialisation mais je ne sais pas sous quelle forme. »



La nouvelle mondialisation

On peut pronostiquer que la barbarie islamique, qui ravage une partie du monde, favorisera l'avènement d'un matérialisme hostile à toute transcendance. Le règne mondial du « culte de la matière et du mental » sera réinsufflé par l'Amérique. Après la tyrannie théocratique, l'Europe exsangue pourra-t-elle opposer de résistance à la nouvelle mondialisation antéchristique ? Ce qui viendra « c'est, dit Georges Barbarin, la persécution générale de toute appartenance déiste et même de tout sentiment religieux, par une mystique nouvelle, sectaire et implacable, basée sur le culte de la matière et du mental ». (La gouvernance mondiale antéchristique.)


2084


La fin du monde

L'Abistan, immense empire, tire son nom du prophète Abi, « délégué » de Yölah sur terre. Son système est fondé sur l'amnésie et la soumission au dieu unique. Toute pensée personnelle est bannie, un système de surveillance omniprésent permet de connaître les idées et les actes déviants. Officiellement, le peuple unanime vit dans le bonheur de la foi sans questions. Le personnage central, Ati, met en doute les certitudes imposées. Il se lance dans une enquête sur l'existence d'un peuple de renégats, qui vit dans des ghettos, sans le recours de la religion. Boualem Sansal s'est imposé comme une des voix majeures de la littérature contemporaine. Au fil d'un récit débridé, plein d'innocence goguenarde, d'inventions cocasses ou inquiétantes, il s'inscrit dans la filiation d'Orwell pour brocarder les dérives et l'hypocrisie du radicalisme religieux qui menace les démocraties.




48 comments:

  1. Anonymous10:22 AM

    Le transhumanisme et son projet de conquête de l'immortalité (Google adhère au transhumanisme) augure de la nouvelle mystique du mental luciférien, matérialiste, numérisé et immortel, totalement dépourvu d'esprit divin.

    ReplyDelete
  2. Anonymous12:54 PM

    Imaginons qu'on applique, en Europe, à l'islam, exactement les mêmes règles qui s'appliquent au catholicisme, à l'orthodoxie ou au judaïsme dans une bonne moitié des pays musulmans de la planète. Selon la règle de la réciprocité. Cela donnerait : éradication totale de l'islam en Europe, sans aucune exception de tolérance. Voilà la transposition, appliquée à l'islam, de ce que ce dernier inflige aux autres religions en “Terre d'Islam”
    1) Interdiction de tout culte mahométan public.
    2) Fermeture de la plupart des mosquées et interdiction absolue de construction. Plus de capitaux publics pour l'entretien des mosquées existantes. Interdiction aux pays musulmans de subventionner l'entretien ou, pis, la construction de mosquées en Europe.
    3) Dissolution de toutes les associations islamiques et interdiction de toute réunion publique ne regroupant que des musulmans.
    4) Pénalisation forte de tout prosélytisme musulman.
    5) Abolition des privilèges extra-légaux d'abattage pour l'Aït-el-Khébir ; abolition de tous les privilèges liés au ramadan ; abolition de tous les privilèges alimentaires accordés aux musulmans dans les cantines publiques et scolaires.

    ReplyDelete
  3. Anonymous12:55 PM

    (SUITE)
    5) Interdiction de la pratique du ramadan pour les mineurs.
    6) Interdiction des écoles coraniques, répression du port de tous signes religieux musulmans dans les lieux publics, et donc du voile pour les femmes, surtout à l'école.
    7) Pénalisation aggravée de tous les cas de polygamie.
    8) Révocation immédiate de la fonction publique de toute personne se livrant à du prosélytisme musulman.
    9) Surfiscalisation de toute entreprise commerciale liée de près ou de loin à l'islam.
    10) Expulsion immédiate ou interdiction de tous les juges coraniques.
    11) Tolérance des imams et de quelques mosquées dans la seule mesure où leur activité n'est pas le prosélytisme religieux mais la charité publique (comme pour les religieux catholiques installés en Algérie).
    12) Tolérance de la pratique privée de l'islam, en famille et en lieu clos (à l'exception du ramadan pour les mineurs), à condition de payer un impôt spécial ; cet impôt peut être levé en cas d'abjuration de ladite religion.
    13) Interdiction d'union concubine, de relation sexuelle ou de mariage entre toute femme non musulmane et tout homme musulman.
    14) Interdiction de la présence physique de tout musulman dans un lieu de culte non musulman.
    On pourrait continuer. La liste est fort longue

    ReplyDelete
  4. Anonymous1:14 PM

    This comment has been removed by a blog administrator.

    ReplyDelete
  5. Anonymous1:36 PM

    Le coup d'Etat des djihadistes avec moins de 1000 combattants (d'après un ancien légionnaire) :

    1) Un commando fortement armé attaquera l'Elysée et capturera le président et ses proches.
    2) En même temps, des dizaines de véhicules piégés exploseront dans les endroits les plus fréquentés de la capitale.
    3) Des bombes incendiaires disséminées un peu partout créeront une panique généralisée.
    4) Des émeutiers dirigés par des agitateurs islamistes se livreront au pillage et aggraveront la confusion.
    5) Les otages de l'Elysée et d'autres innocents empêcheront une éventuelle contre-attaque des forces républicaines.
    6) Les images du drapeau islamiste flottant sur l'Elysée seront mis en ligne et provoqueront le soulèvement des musulmans de France qui représentent une communauté de plus de 12 millions en France.
    7) La France sera à genoux en quelques heures.

    ReplyDelete
  6. Anonymous1:44 PM

    Les légionnaires sont parfois un peu ouf. Mais ce mec me fiche la chair de poule. Ce qu'il dit est plausible.

    ReplyDelete
  7. Anonymous7:18 PM

    Sarko, Béachel, Hollande... toujours aux commandes, sur le devant de la scène. Par contre, quand on lit les commentaires de ce blog, ou même des journaux en ligne*, le fossé entre le discours de la base, qui se radicalise, et celui tenu par l'ensemble unanime des médias est flagrant. D'après vous, qu'est-ce que cela va nous donner aux régionales puis aux présidentielles : Marine ? Mélenchon ? Qui ou quoi d'autre ? Sinon : C'EST A DESESPERER...
    * Qui pourtant, de plus en plus, infligent à leurs lecteurs cet avertissement les priant de surveiller leurs propos
    et sélectionnent certainement les réactions les moins virulentes...

    ReplyDelete
  8. Anonymous7:42 AM

    Des commentaires expriment l'inquiétude et la colère de personnes consternées par l'incompétence de ceux qui nous gouvernent. Comment accepter qu'un pays comme la France soit dirigé par des individus médiocres, corrompus et menteurs de l'espèce de Hollande, Sarkozy, Chirac...

    ReplyDelete
  9. Anonymous8:02 AM

    Boualem Sansal, l'auteur de "2084", vit en Algérie. Il a vu le fanatisme religieux ravager son pays il y a quelques années. Ce fanatisme s'est implanté en Europe.
    Au salon musulman du val Oise, deux imams étaient en train de parler de "la question de savoir s'il faut battre ou non sa femme quand sont intervenues des Femen". Voir les vidéos :
    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/des-femen-violemment-expulsees-d-un-salon-de-la-femme-musulmanne_1715235.html

    ReplyDelete
  10. Anonymous1:48 PM

    De tout temps, l'homme a toujours eu un gouvernement à la hauteur de ses préoccupations quotidiennes.

    Un citoyen empêtré dans ses désirs consuméristes et matériels aura un gouvernement inspiré par une idéologie consumériste et matérialiste ultralibérale.

    Le sot en conclut qu'il faut en jeter la pierre aux politiciens. Et la situation s'enlise.
    La sage se dit qu'il est temps de se remettre lui-même en question. Et l'espoir renaît.

    Actuellement, beaucoup de pierres jetées vers la gauche et vers la droite. Mauvais signe.

    Bien peu de remise en question dans les préoccupations des citoyens ... l'espoir n'est pas pour demain.

    Change le monde qui commence par se changer lui-même.

    Autre maxime : il est plus aisé de voir la paille dans l’œil du voisin que la poutre qui est dans le sien.

    A chaque époque ses pharisiens attitrés !

    ReplyDelete
  11. Anonymous1:54 PM

    La carrière politique reste en démocratie une porte ouverte à tout citoyen.

    Super Dupont qui lance sa charentaise sur son poste de télévision ne changera jamais le monde.
    Il ne fera que salir l'écran de son poste télé ... en pestant sur les élus qu'il a lui-même mis en place, par son vote ou par son manque d'engagement citoyen.

    ReplyDelete
  12. Anonymous10:24 AM

    A propos, toujours "CHARLIE" ?
    https://fr.news.yahoo.com/dessins-charlie-hebdo-mort-petit-072906794.html

    ReplyDelete
  13. Anonymous3:04 PM

    Merci pour le lien.
    Voici une réponse "amusante".
    Plus on est de fous, plus on rit.

    ReplyDelete
  14. Anonymous3:05 PM

    Charlie rit (1)

    Rire de tout ... surtout de ce qui angoisse.

    La négation ontologique des noumènes n'est pas le fruit de la raison mais de mécanismes de déni inconscients motivés par l'angoisse de la psyché humaine confrontée au mystère.
    Paul Diel appelle cela la fausse motivation (mais peine à se l’appliquer pleinement ; son vécu peut l’excuser).

    L'ontologie matérialiste est un bricolage pseudo-philosophique articulé par des mécanismes névrotiques et psychotiques (il est difficile de considérer, par exemple, un marchand de salades tel que Michel Onfray comme une personne psychiquement équilibrée, encore moins comme philosophiquement inspirée, la culture livresque ne créant pas le génie par magie ; Roger-Pol Droit et bien d’autres s’amusent d’ailleurs de sa bêtise et de sa suffisance).

    L’humour peut remplir un rôle anxiolytique similaire au déni en déviant la charge émotive vers le rire, toujours dans une démarche irrationnelle de fuite psychique des noumènes, du mystère et de l’angoisse qu’ils génèrent (voir le livre "Le sacré" de Rudolf Otto).
    Cet humour constitue au départ une réaction à portée plus générale : face à toute situation anxiogène, pas forcément du registre de la philosophie ou de la spiritualité mais parfois simplement face aux aléas du quotidien.
    Ces mécanismes omniprésents dans l’humour de Charlie se déclenchent alors plus largement par extrapolation face à toute situation anxiogène, comme par exemple les drames humains ou autres évènements de l’actualité, même dans des registres éloignés de l’ontologie.
    Ces réactions finissent par devenir compulsives et obsessionnelles chez certains "humoristes". Un TOC.

    L’humour peut remplir d’autres fonctions psychiques mais cet humour-réflexe particulier par "dévalorisation émotive de l’objet" (l’humour gras ordinaire ... mais l’humour ne se résume pas à celui-là) reste comparable au déni mais en moins radical : il y a ici malgré tout une prise de conscience partielle, toutefois émotivement atténuée par perversion de la charge émotive initiale.
    En spiritualité, une démarche indéniablement profane et fortement conte-initiatique.
    Dans la vie ordinaire, cette démarche correspond à celle de la pré-puberté, stade où la psyché rit instinctivement, en guise d’armure psychique, face à tout ce qui la dépasse ou blesse l’ego dans sa volonté de puissance. Certaines "blagues de Toto" par exemple.

    La puberté s’engage ensuite dans une démarche radicalement opposée à cette réaction de fuite : foncer tête baissée. L’expérimentation à tout vent, sans mesure ni tempérance (la loi de Thélème). Les blagues de Toto font alors moins rire !
    En occultisme, ce stade correspond à la "voie" sataniste et dans la vie courante, aux tendances libertaires américaines.
    Cette démarche pubère du satanisme, bien que toujours profane, montre toutefois une première approche, particulièrement naïve et maladroite, du mystère. La maturation psychique est en marche, lentement mais la psyché sort enfin de l’œuf.
    Cela permet à cette psyché de quitter progressivement son état de torpeur latent face au mystère et de prendre progressivement confiance en elle.
    Mais il lui reste encore à apprendre ses limites, la tempérance et la sagesse ... entre bien d’autres choses.

    L’adulte opte ensuite, bien plus tard, si tout va bien, pour le juste milieu et l’équilibre.

    ReplyDelete
  15. Anonymous3:06 PM

    Charlie rit (2)

    Les auteurs de Charlie Hebdo et les pseudo-philosophes matérialistes naviguent encore dans les stades pré-pubères de la psyché humaine. Pas très reluisant !
    Plus prosaïquement, la culture populaire nomme ce stade "pipi-caca", expression qui résume assez bien la finesse d’esprit de l’humour de Charlie Hebdo.
    Lorsque l’actualité mêle la religion à la catastrophe humanitaire, il devient extrêmement prévisible de voir alors s’exprimer cet humour "pipi-caca" chez les humoristes pré-pubères, de Charlie ou d’ailleurs.

    Le matérialisme ontologique de l’idéologie proposée par le GODF et l’enseignement laïque qu’il a mis en place "cherchent" à maintenir la population à ce stade psychique pré-pubère.
    Le "génie notoire" des adhérents de ces initiations de kermesse laisse supposer que cette démarche n’est même pas intentionnelle. Ce qui en fait une dérive historique encore plus navrante !

    On comprend mieux pourquoi ces Vénérables Grands Gosses sont sortis en barbotteuse dans la rue, en janvier dernier, pour soutenir leurs compagnons de bac à sable.

    Ils s’apprêteraient toutefois à sortir de leur bac à sable ... car leur initiation leur apprend malgré tout à jouer aux Lego.
    On avance ... lentement mais on avance.
    Espoir et patience.

    La fin de l’Histoire ? La belle blague.

    ReplyDelete
  16. Anonymous4:05 PM

    Le GGGrand (c’est la méthode Coué appliquée à la tradition maçonnique, le qualificatif "grand" serait supposé faire grandir ... les majuscules aussi ... on attend toujours !) Maître du GODF, le très fin analyste de l’Histoire et pédagogue-conseiller autoproclamé de l’Education nationale, Daniel Keller en est, quant à lui, au stade des petites voitures.

    Pas mal.
    Bien mon grand.
    Une cuiller pour papa.

    Face à la surcharge mortifère du parc automobile et à la destruction consécutive de l’écosystème, le Grand Génie Légendaire de Daniel Keller a trouvé la solution la plus intelligente et la plus responsable : augmenter la production automobile.

    Combien d’années d’initiation au GODF pour atteindre une telle subtilité d’esprit ???

    Aucun doute, le GODF propose une tradition initiatique de haute volée.

    "Les nations seront dirigées par des enfants", prophétisait-on, jadis, au temps de l’initiation authentique et de l’ésotérisme intelligent.
    Nous y voilà !

    ReplyDelete
  17. Anonymous4:18 PM

    Vous connaissez un franc-maçon retraité dans votre proche entourage ?
    Je vous parie qu’il passe ses journées à poster des blagues à trois balles (dont celles de Charlie) et qu’il en inonde votre boîte mail ...
    Si ce n’est pas le cas, il constitue l’exception.

    ReplyDelete
  18. Anonymous5:53 PM

    Un enfant est mort.

    Réaction saine, selon la conception de la liberté répandue par l’éducation laïque et défendue par le GODF : le rire.

    Sans commentaire.

    ReplyDelete
  19. Anonymous7:06 PM

    Faites quand même gaffe : "Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte. Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre."
    Par contre, ceux à qui on doit toute cette merde (dette, crise, pollution, réchauffement climatique, interventions militaires, immigration, nucléaire, etc.) et à qui, dès mai 1968, on a demandé d'arrêter leurs conneries et de DEGAGER une bonne fois pour toutes, bientôt cinquante ans plus tard, sont toujours là à se pavaner - pratiquement les mêmes - dans les allées du Pouvoir.
    Autrement dit : "Fermez vos gueules et laissez faire ceux qui sont responsables mais jamais coupables !".
    Avez-vous vu la une de Paris-Match cette semaine ? http://library.madeinpresse.fr/samples/MPYp7r68AZ85-f
    Une petite fille vous fixe dans les yeux tandis que, juchée sur les épaules de son barbu de père (?), elle égrène son chapelet en attendant d'être voilée, ou pire encore... Par contre, dans les plans larges des reportages, ce sont quand même les tout jeunes hommes, dans la force de l'âge, qui sont majoritaires, et de loin. Mais, connaissant les salaires faramineux des clowns médiatiques et autres chiens de garde, comment voulez-vous que, dans leurs gros plans, ils n'en rajoutent pas une couche au niveau des bons sentiments. Vues de l'Olympe, nos petites misères - et celles à venir - sont bien peu de choses : le poids des maux, le choc des imams, leurs privilèges les en mettent bien à l'abri. Rien de mieux que de surfer sur ce tsunamisérabilisme que l'on a soi-même déclenché. surtout à la veille d'une "consultation" nationale. Populistes, nous ? Jamais ! "Les promesses électorales n'engagent que ceux... encore assez cons pour les écouter... ". Bon, on se calme. https://www.youtube.com/watch?v=e3SWukFR7xY

    ReplyDelete
  20. Merci de le redire "Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à" des ennuis.

    ReplyDelete
  21. Anonymous10:08 PM

    La justice offre une plate-forme médiatique pouvant faire partie d'une stratégie.
    Certains puissants sont malgré tout assez prudents pour éviter de prendre le risque d'une certaine publicité.
    Ils sont maîtres pour jouer à certains jeux, moins à d'autres.

    Danser sur les archétypes ne participe pas de leur talent. La divine sapience ne les a pas mis au monde pour cela et, malgré leur piètre niveau initiatique, ils ne sont pas assez stupides et orgueilleux pour l'ignorer.

    Au théâtre de l'Histoire, chacun sa place.
    Le metteur en scène n'est pas l'homme.
    Qui ne sait pas lire le script y joue un jeu très hasardeux.
    L'initié ne choisit pas, il joue son rôle.

    Fin du temps des deniers.
    Qui sait interpréter avec pertinence le symbole des deux larrons ?

    ReplyDelete
  22. Anonymous10:30 PM

    En ce qui me concerne, j'ai envoyé suffisamment de mails (signés) incendiaires et insultants directement aux webmasters des sites du GODF, de l'OTO, de la NSA et du Mossad pour me faire pendre cent fois. Je ne suis plus à ça près.
    J'essaie juste de na pas (trop) mettre dans l'embarras le généreux hôte de ce site, qui use d'ailleurs de son rôle de modération à bon escient.
    Merci Félicie pour ce rappel attentionné.

    ReplyDelete
  23. Anonymous11:03 PM

    Durant ma jeunesse, j’ai été réformé après deux mois d’internement au service de psychiatrie fermée de l’hôpital militaire (vol au-dessus d’un nid de coucou en vrai). Le psychiatre, colonel et médecin en chef, en a eu marre avant moi ; il ne pouvait en être qu'ainsi.
    Les lâches qui ont besoin de se tapir derrière un statut social pour assouvir leur volonté de puissance m’ont toujours amusé.
    Chevaliers d’opérette.

    ReplyDelete
  24. Anonymous11:13 PM

    Contrairement au théâtre maçonnique, l'initiation du graal n'est pas une partie de rigolade.
    Le chevalier y part du principe fondamental que tout être vivant meurt ... en vrai.

    ReplyDelete
  25. Anonymous11:33 PM

    Les paons de loge, surtout les adorateurs de lucifer, ne sont pas suffisamment ignorants en occultisme que pour ne pas s’incliner devant le ciel du 28 août 1963 à midi.
    Profanes, oui mais pas à ce point.
    Bonjour à Vénus de ma part, vieux coq lumineux du matin.

    ReplyDelete
  26. Anonymous1:33 AM

    Félicie, je t’invite à comparer l’écriture symbolique de la position 4 degrés 24 minutes et 9 dixièmes de la vierge (position du soleil le 28 août 1963 vers 11h55, près de Bouillon et Stenay, centre mérovingien) avec le code des "vrais faux" documents secrets du Pieuré de Sion et tu comprendras pourquoi ces faux initiés et usurpateurs de carolingiens libéraux bâtisseurs et autres charlots rats des villes, ombres décharnées de Karal et de Charlie, réfléchissent à deux fois avant d’oser songer à m’importuner.
    Leur temps est compté et les très rares initiés de leurs loges le savent.
    Amusant ... n'est-il point ?

    ReplyDelete
  27. Anonymous1:50 AM

    Après pierre le romain, la ville sera détruite.
    Le GODF aurait-il l’intention de porter plainte contre saint Malachie pour propos diffamatoires envers l’idéologie délirante et arrogante des bâtisseurs ?
    La bonne blague.
    Ces paons seront remis à leur juste place en temps opportun.

    ReplyDelete
  28. Merci pour la piste. La position 4 (etc.) de la vierge promet de passionnants d ébats.

    ReplyDelete
  29. Anonymous11:09 AM

    Aujourd'hui, débat au Parlement sur l'accueil des "réfugiés" Comment ose-t-on imposer l'accueil de musulmans à une population qui, en janvier dernier, s'est levée massivement pour soutenir la liberté d'expression d'un hebdomadaire qui n'avait de cesse de ridiculiser l'intolérance de l'Islam ? Emmanuel (Todd), sommes-nous des Charlie ou des Charlots ? Il vaudrait mieux étiqueter tous les exemplaires du Coran de l'avertissement L'INTEGRISME TUE et placarder sur le mur des moquées des affiches montrant des victimes d'attentats, dont - soit dit au passage - on insulte la mémoire. Banlieues, port du voile, cantines scolaires, consultations aux urgences, trafics en tous genres, zones de non-droit... même les migrants d'Asie du Sud-Est en ont marre de l'ambiance qui règne en France et du couvercle que font peser certains sur la société. A ce titre, la fin du film DHEEPAN (Palme d'or au dernier festival de Cannes, tout de même, donc audience internationale) est assez éloquente ! Alors, avec les chrétiens (même orthodoxes), les hindous, les sikhs, les bouddhistes, les animistes - que sais-je encore ! -, y a vraiment pas de quoi atteindre notre quota ? En fait, nous aimerions mieux être gouvernés au référendum qu'aux sondages d'opinion. Par pitié, Saint-Christophe, exauce leur voeu le plus cher : aide-les à parvenir et à s'installer en Scandinavie et en Germanie, à titre provisoire bien sûr.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Anonymous1:14 PM

      Oui, qu'au moins la dernière volonté des naufragés musulmans de la Méditerranée soit respectée : qu'ils soient enterrés les pieds vers Londres, s'ils venaient d'Afrique, ou vers Berlin, pour ceux originaires du Moyen-Orient, et non plus vers La Mecque ("L'Arabie, c'est où dites ?").

      Delete
    2. Anonymous4:43 PM

      J'ai lu un jour un exemplaire, apparemment très rare, de l'histoire des droits de l'homme et de la république où l'on parlait de guillotine et de guerres napoléoniennes ...
      Il est vrai que lorsque l'on lit Charlie Hebdo, il reste peu de temps pour les livres d'Histoire.

      Delete
    3. Anonymous4:57 PM

      On inscrit quoi sur la guillotine ?
      La liberté tue ?

      Delete
  30. Anonymous4:53 PM

    Que les libertaires contemporains s'insurgent contre le manque de respect de Daesh pour le patrimoine de l'Unesco, soit.
    Qu'ont fait les révolutionnaires des anciens monuments religieux français ?
    L'intégrisme laïque comme l'intégrisme religieux ne sont que les oripeaux que prend la bêtise humaine.
    Les libertaires d'aujourd'hui sont les pharisiens de jadis. L'enfer, c'est toujours les autres. Rien de nouveau.
    On tourne en rond.
    La solution est ailleurs.

    ReplyDelete
  31. Anonymous5:10 PM

    Les donneurs de leçon et la guillotine.

    Il a été dénombré, selon les sources, de 1792 à 1795 : entre 13 800 et 18 613 guillotinés (il est tenu compte des exécutions sans jugement).
    Sur ce nombre, 2794 le furent à Paris, sous la Terreur.
    À ces chiffres il convient d’ajouter 25 000 décapitations par simple décision administrative.
    Cela correspond à un total, pour la seule période révolutionnaire, de 38 000 à 43 000 guillotinés.
    De façon plus précise encore, il y eut 1373 têtes tranchées entre le 10 juin et le 27 juillet 1794, période dite de « la Grande Terreur », soit les 40 jours de dictature de Robespierre.

    Pour sûr, à l'époque, pas d'internet !

    ReplyDelete
  32. Anonymous5:15 PM

    Petite remarque aux xénophobes omniscients : cette joyeuse rigolade de la guillotine se passa entre citoyens français. Pas besoin de vague d'immigration pour que s'exprime la grande subtilité de la pensée populaire.

    ReplyDelete
  33. Anonymous7:10 PM

    De Charybde en Scylla ou la ruée vers Lor(elei) :
    La Terre Promise de cet exode, Suède et Allemagne, en dit long sur les aspirations profondes du peuple élu.
    Cet Eldorado atteint, j'aimerais voir sa tête, au peuple choisi,
    devant les films d'Ingmar Bergman ou à la proche Oktoberfest.
    NB : en France, la guillotine ne fonctionne plus depuis septembre 1977, quant à Napoléon (1769-1821)... pourquoi pas les Croisades pendant que vous y êtes ? Il est vrai qu'à s'en tenir au calendrier de l'Hégire (2015 = 1436), nous voilà revenu en plein Moyen Age, tardif certes, mais tout de même moyenâgeux par bien des aspects : obscurantisme religieux en particulier. Maintenant, on peut toujours discuter de savoir s'il faut dire la vérité à un malade ou bien faire la ola devant cette invasion, car quand je dis UN malade...Ces pensées subtiles s'avèrent de plus en plus populaires en effet, et cela malgré qu'on en ait.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Anonymous11:50 PM

      S'agirait-il d'un exercice de style, niveau bac, sur le thème de Jacques Derrida ?

      Delete
  34. Anonymous1:28 AM

    Non, c'est une séance d'association libre; ça interpelle.

    ReplyDelete
  35. Anonymous10:48 AM

    La phobie en politique (1)

    La phobie : peur démesurée d’un objet ou d’une situation.

    Les médias, officiels ou alternatifs, peuvent jouer un rôle considérable dans cette démesure.
    Le cinéma joue avec cette phobie pour l’intérêt du spectateur.
    Les médias jouent avec cette phobie pour des intérêts multiples, pas toujours ceux du citoyen, parfois pour des motivations troubles ... cet aspect trouble augmentant elle-même la peur (moteur alors de certaines théories du complot non fondées).

    Cette phobie peut d’abord devenir un outil d’ingénierie sociale entre les mains d’un pouvoir en place en l’absence d’un projet sociétal civilisationnel cohérent et établi, ceci afin de maintenir malgré tout ce pouvoir de caste, lequel se pose alors trompeusement aux yeux des citoyens comme défenseur d’un danger bricolé, ciblé et amplifié.
    C’est la méthode multiséculaire du bouc émissaire, laquelle maintient artificiellement la cohésion sociale en l’absence d’un consensus global intelligent et affirmé.

    On comprend que le "chacun pour soi" propagé par l’idéologie individualiste des droits de l’homme, ne soit pas, par principe, de nature à constituer un consensus pouvant assurer, par lui-même, assez fermement cette cohésion sociale.
    Lors d’une phase d’essor économique, cette fragilité sociale passe inaperçue, chacun baignant dans l’innocence du bonheur consumériste. Mais à la moindre crise économique, cette fragilité sort de l’ombre.
    Le pouvoir doit alors user de subterfuges peu nobles pour combler ces lacunes idéologiques, culturelles et spirituelles du consensus social. Sinon, la société risque de péricliter car la désunion sociale progressive peu ensuite précipiter la crise économique ... détruisant alors le consensus dans un effet boule de neige.
    Ce phénomène constitue une part de la trame de l’histoire allemande des années trente mais toutefois loin d’être comparable en tout point à l’actualité.

    ReplyDelete
  36. Anonymous10:49 AM

    La phobie en politique (2)

    Cette phobie peut aussi, par cette même méthode du bouc émissaire, fonder le discours d’une faction politique particulière, dénuée de vrai projet sociétal mais susceptible malgré tout de récolter des voix par cet outil aux ressorts purement émotionnels et sans fondement rationnel réel sinon fortement déformé.
    Cet outil permet alors de faire illusion temporairement dans le paysage politique et sert à légitimer en apparence le discours de politicards opportunistes. Cette illusion naïve se dissipe systématiquement lorsque la faction accède au pouvoir car son absence de projet, complétée par l’incompétence généralement associée à cette démarche réductrice, devient alors cruellement patente face à la réalité des faits et des challenges du pouvoir effectif.
    Une telle faction ne parvient à maintenir sa crédibilité aux yeux d’électeurs naïfs que lorsqu’elle se cantonne à un rôle d’opposition, tout accès au pouvoir décrédibilise automatiquement son discours et son existence même dans le paysage politique.

    Quel que soit le cas, céder à cette phobie stimulée artificiellement par les uns et les autres ne rencontre jamais l’intérêt du citoyen.
    Cette phobie ne fera toujours que le jeu que des factions politiques, que ce soit celles de la gouvernance ou celles de l’opposition.

    Le citoyen a tout à gagner à retirer radicalement son soutien envers toute faction politique, quelle qu’elle soit, usant de cette méthode, très révélatrice, du bouc émissaire et de l’amplification médiatique de la phobie.
    En usant de cette méthode peu noble, une faction politique démontre de manière irréfutable son absence radicale de projet politique cohérent et intelligent.
    La manipulation des phobies populaire cache systématiquement un discours creux sans aucune consistance.

    Cette manipulation des phobies populaires peut alors se retourner contre les factions politiques peu nobles si le citoyen l’interprète intelligemment.
    Ceci peut en effet devenir un magnifique instrument d’audit politique entre les mains de l’électeur vigilant et lucide.
    Cet usage de la phobie en politique permet au citoyen de déceler, sans aucun risque d’erreur, l’absence flagrante de projet politique sociétal et l’inconsistance du discours, chez toute faction usant de cet artifice pour masquer son incompétence.

    Que chacun observe et en tire ses propres conclusions ...

    Un discours qui abuse d’analogies, de symboles, de références romantiques ou poétiques, etc., cherche aussi systématiquement à manipuler les émotions de l’auditoire pour masquer l’absence d’un projet rationnel et mûr.
    Un discours qui réveille des références à l’Antiquité ou à l’imaginaire mythique cache en fait une inaptitude à l’analyse objective et rationnelle du présent concret.
    Cette rhétorique de séducteurs littéraires participe d’une manipulation comparable à la méthode de l’agitation des phobies : tromper le citoyen par un discours creux mais sonne bien. Certains unissent même ces deux artifices en un même discours.
    Demandez alors une étude rigoureuse, argumentée et chiffrée avec une analyse objective des faits dans leur entièreté ... votre brillant orateur s’esquive ... ou persiste dans son charabia enchanteur et subjectif.

    Ceci aussi est révélateur et peut servir d’instrument d’audit pour déceler les séducteurs de foule sans projet.

    ReplyDelete
  37. Anonymous11:02 AM

    Islam = ultime rempart face à l'hégémonie américaine

    ReplyDelete
    Replies
    1. Anonymous12:28 PM

      Cela demande une analyse plus détaillée, surtout quant au qualificatif "ultime" (en cherchant bien, il doit exister d'autres voies).
      Mais a priori, "c'est pas faux".
      Devoir choisir entre deux extrémismes inviterait à un effort d'imagination plutôt qu'à la résignation.

      Delete
  38. Anonymous12:23 PM

    Au siècle dernier, la société a réussi à intégrer dans ses projets sociétaux, économiques et culturels, des vagues d’immigration (Espagnols, Italiens, ...) pourtant massives.
    Toute société en bonne santé y parvient depuis toujours.

    Les vagues actuelles de réfugiés ne sont guère plus impressionnantes qu’hier, si on leur enlève l’amplification médiatique orchestrée par des esprits aux intensions peu louables.
    L’immigration a existé de tout temps depuis l’aube de l’Histoire.

    Pourquoi les factions politiques cherchent-elles à amplifier les réactions de crainte ou de rejet envers cette immigration ?

    Les factions au pouvoir le font pour détourner l’attention du public et masquer leur absence de projets sociétaux concrets, à portée économique ou culturelle, susceptibles d’intégrer intelligemment cette nouvelle vague d’immigration.
    C’est notamment à cela que l’on ausculte la santé d’une société : par son aptitude à intégrer intelligemment l’immigration. L’immigration a toujours été un phénomène naturel commun à toute société humaine.
    Son manque d’intégration constitue par contre le symptôme d’une incompétence flagrante du monde politique en place, cause d’un dysfonctionnement social plus profond que l’on tente de cacher par détournement médiatique.

    Le problème n’est pas l’immigration en elle-même, ni ses particularités (toute immigration est différente et cela n’empêche pas une société saine de l’intégrer), le problème vient principalement du monde politique, lequel cherche systématiquement à manipuler les médias et à stigmatiser cette immigration pour détourner l’attention du le citoyen d’une réelle prise de conscience de l’incompétence notoire des irresponsables politiques au pouvoir.

    Les factions de l’opposition jouent ce même jeu de manipulation médiatique mais pour des motifs concurrents. Ils utilisent cette immigration pour proposer un discours politique creux et racoleur, tout aussi dénué de projet sociétal concret, mais suffisamment séducteur pour glaner des voix et se maintenir artificiellement et abusivement dans le paysage politique. De l’opportunisme politique au ras des pâquerettes.

    Cette incapacité à gérer intelligemment l’immigration montre l’absence flagrante de compétence des factions politiques, tant au pouvoir que dans l’opposition, et l’absence actuelle de personnage politique d’envergure capable de proposer de nouveaux projets sociétaux, économiques et culturels, porteurs d’avenir.
    Electroencéphalogramme plat de l’imagination politique.

    Là réside le fond cruel du problème et non dans l’immigration elle-même, laquelle ne sert que de prétexte à masquer l’incompétence du monde politique contemporain, toutes factions confondues.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Anonymous12:41 PM

      NO (MORE) COMMENT please :
      http://s2.lemde.fr/image/2015/09/17/534x0/4761097_6_2e5c_un-migrant-blesse-porte-un-enfant-lors_fea1ef6278b92db6f1e2bff8e1e367a4.jpg

      Delete
    2. Anonymous1:15 PM

      Les images activant les émotions et les bons sentiments peuvent faire appel à une "bonne conscience" ou susciter autres réactions très éphémères.
      Cela peut toutefois se révéler utile et salutaire dans l’urgence.

      Mais le problème est civilisationnel et bien plus profond que les approches épidermiques des images chocs de la presse quotidienne, balayées par celles du lendemain.

      Derrière les émotions et les bons sentiments, il va devenir crucial de faire surtout appel à la raison, à la sagesse et à une prise des responsabilités qui engage le citoyen bien plus largement et à plus long terme que par les soubresauts éphémères de la bonne conscience naissant par la magie du choc des images pour se diluer aussi vite dans l’individualisme des lendemains qui déchantent.

      Le Live Aid et les fumisteries de "l’humanitaire business" et de la presse à sensation, on connaît.
      Non merci.

      Delete
    3. Anonymous1:56 PM

      Le CNCD (organisation non gouvernementale belge), par exemple, effectue un travail intelligent et remarquable sur le long terme en évitant la récupération cynique de l’actualité.
      Ses campagnes annuelles de sensibilisation du public des pays riches visent une prise de conscience adulte et responsable des problèmes planétaires dans nos populations de nantis sur le long terme.
      Son aide humanitaire et au développement s’inscrit dans des projets durables fondés sur l’autonomisation autochtone.

      Les images chocs de l’actualité immédiate, par contre, cela peut aider à caresser la bonne conscience du bobo moyen dans le sens du poil de ses émotions épidermiques mais cela n’apporte aucune solution concrète. Sinon, lesquelles ?

      Delete
  39. Anonymous12:53 PM

    Une métaphysique des paradigmes, démarche philosophique radicalement opposée à la pensée unique, comme celle proposée par l’idéologie réductrice des lumières, permettrait d’entrevoir des projets sociétaux porteurs d'avenir dans les divers registres culturels.
    Dans le registre économique, le terme de cette dérive consumériste matérialiste, immature et mortifère pour l’écosystème et pour l’homme, ouvrirait la porte à des solutions collectivement et individuellement viables, comme il en existe déjà à petite échelle. Il faudrait pour cela se "libérer" des "impératifs idéologiques" libertaires à la mode depuis les lumières, lesquels proposent une vision métaphysiquement fausse, illusoire et corrompue de la liberté, dont le libertarianisme (qui tente de nous envahir, à partir des USA, par le traité transatlantique) constitue philosophiquement l’expression la plus délirante et socialement la plus destructrice.

    Tant que le GODF imposera dans les mondes politique, médiatique et éducatif son idéologie libertaire mortifère, pensée unique à mille lieues d’une métaphysique des paradigmes ouverte et culturellement saine, tout espoir de voir notre société sortir de cette impasse civilisationnelle sera sapé à la base.

    Libérez la société de l’emprise du GODF, l’avenir renaîtra.

    ReplyDelete
  40. Anonymous5:02 PM

    La démarche la plus intelligente et la plus efficace pour lutter contre les vagues d’immigration est d’œuvrer préventivement à la coopération économique sur le long terme avec les pays sensibles.
    La voie intelligente consiste à développer une coopération visant à rendre ces économies locales autonomes et indépendantes de tout lobbying étranger (impérialisme politique ou multinationale). Favoriser aussi une économie libérée de toute centralisation dictatoriale interne mais ce dernier point rentre souvent en conflit avec l’interdiction légale d’ingérence.

    Cette politique humanitaire équitable et intelligente se situe à l’opposé des divers impérialismes politiques et économiques planétaires. Les plus grands "fouteurs de merde" planétaires de ce point-de-vue sont sans conteste, depuis le siècle dernier, les USA et la CIA. Le travail du journaliste Michel Collon sur le sujet est suffisamment révélateur.
    C’est leur ingérence internationale passée, volontairement conflictuelle et contraire à tout projet humanitaire, qui se situe à la source première des vagues d’immigrations que l’Europe subit actuellement.
    Cette politique étrangère des USA n’a depuis pas changé d’option : le cynisme radical. Rappelons que les USA restent la seule nation à avoir jamais usé de la bombe nucléaire dans un conflit.

    Jusqu’à la fin du bloc de l’Est, l’Europe s’était fait rouler dans la farine par le plan de reconstruction européenne qui faisait le bonheur de l’impérialisme économique américain et constituait un tampon politique contre l’URSS.
    Depuis la fin de la guerre froide, une des plus grandes craintes des USA reste la constitution d’un grand bloc continental européen uni et prospère, non soumis à leur impérialisme ultralibéral.
    Dans cette optique, ils développent d’abord un lobbying agressif via les instances financières internationales à leur botte pour orienter la politique européenne vers l’ultralibéralisme (lobbying "agrémenté" durant la dernière décennie par la politique financière offensive de leurs agences de notation).
    L’éventualité de relations européennes pacifiques et florissantes avec l’Asie et l’Afrique les isolerait politiquement et économiquement et accélérerait la fin annoncée et déjà entamée de leur hégémonie planétaire.

    Leur ingérence crapuleuse (sous les faux prétextes que l’on connaît) et destructrice en Irak, au siècle dernier, participait déjà de cette stratégie conflictuelle anti-humanitaire au service de leurs ambitions impérialistes, revues depuis à la baisse, mais dont nous supportons aujourd’hui les conséquences.

    Plutôt que de se chercher de faux ennemis, l’Europe devrait plutôt se demander "à qui sert le crime" ?
    Ceci sans compter les intérêts financiers privés de l’industrie de l’armement.
    Si certains aiment jouer aux petites voitures, d’autres irresponsables jouent encore aux petits soldats et aux avions.
    Tant que Charlie en rigole, tout va bien !

    ReplyDelete