mercredi, juillet 11, 2018

La Kabbale et la fin des Etats-nations



La Kabbale de mort a infesté le judaïsme tout entier. Plus grave, elle a sapé tout l’Occident. Sous les attaques millénaires des adeptes du Serpent, les "Ophites kabbalistes", vous assistez à un effondrement général des Nations.



"Tout est proclamé aux U.S.A. […] L'objectif de Washington depuis 30 ans est d'étendre les principes fondamentaux de la démocratie occidentale à toute la planète, en établissant un système mondial de gouvernement représentatif. Notre concept d'universalité exige que le système inclue tous les peuples, y compris les éléments disparates." (Thomas Moinar)

N. Gordon Levin et Théodore de Bary affirment que l'américanisation de la politique internationale a pour but de « diffuser les valeurs universelles du progressisme libéral ». Donc, doublement antichristique.

Cette « méta-politique » du XXe siècle n'est autre, à l'échelle planétaire, que ce que les « Protocoles » se proposaient à l'échelle européenne, au XIXe siècle. Reste à mesurer la part des kabbalistes et des usurpateurs dans cet élargissement du programme ; et s'il n'y a pas divergences dans les méthodes d'application, entre les caméléons : Synarchie, Bildeberg, Trilatérale ?...

"Nous sommes actuellement dans le Troisième Age Technotronique", écrit Z. Brzezinsky (conseiller en chef de Carter), "un âge de l'humanisme rationnel à l'échelle planétaire" ! "La troisième révolution a pour tâche de démonter le système des États-Nations". "L'intérêt légitime des États-Unis, écrit W. Raslov, en 1960, est de voir la fin de la nation (nationhood), telle qu'elle est historiquement définie".

Certes, nous sommes arrivés à la "Fin du Temps des Nations". Il n'y a plus de nations chrétiennes, mais restent des peuples chrétiens, gouvernés par des Païens, des athées ou des antichrist. Si nous sommes arrivés à la Fin du Temps des Nations, c'est pour entrer dans le [Temps de la Miséricorde], et ce n'est guère l'"American Way of life" - ou mieux, comme dit Virgil Gheorghiu, l'"Animal Way of life" - qui va être universalisée par l'Esprit Saint, selon une "irrésistible douceur".

Fait regrettable - mais ç'aurait pu être pire - c'est de France que fut assurée la diffusion manuscrite du Talmud de Babylone par Rashi de Troyes (1040 - 1105). Ce seront ses commentaires qui seront mis en marge de l'édition princeps du Babli (en Calabre, 1475). Ce Talmud prendra vie, en Occident. Grâce à lui. Mais c'est en France qu'il sera interdit, depuis 1242, toujours sur d'énonciation d'un converti. Or, si le Talmud de Jérusalem, le « Jérusalémite », pouvait être dit celui de la fraternité-justice (à part le traité Abod Zara, contre les Païens), le fameux « Babil » est celui de la haine-volonté de puissance.

Le Babil n'exprime nullement l'âme juive en ce qu'elle a de meilleur et qu'avait recueilli Judah le Nasi, au IIIe siècle. Mais l'esprit de haine et l'orgueil des Juifs babyloniens, paganifiés et pervertis. Et c'est ce monument de turpitude. de « calomnies atroces et insensées » et « d'auto-glorification absurdes » qui fait autorité, imposé par les Princes usurpateurs de l'exil.

C'est grâce aux travaux de l'historien juif Max J. Dimont, encouragé – soulignons-le – par la Jewish Heritage Foundation si nous savons avec précision, maintenant, ce que signifie la nation judaïque (et non juive).

Sous sa forme dispersée, dans le monde, avec des noyaux plus ou moins concentrés, elle n'a cessé d'exister grâce au Pouvoir Organisateur de plus en plus occulté, suivant les circonstances.

« L'élément juif s'est maintenu dans le monde, à l'état de Nation et a toujours été gouverné comme les autres Nations, mais elle a été amenée à se gouverner secrètement. Un gouvernement juif existe à l'état occulte. Mais nous ne pouvons le définir, le nommer, le délimiter. Le gouvernement marxiste de l’État d'Israël capitaliste, n'est que la pointe d'un iceberg, dont nous ignorons quasi tout.

Rappelez-vous les 70 milliardaires à Jérusalem. 

Le premier ministre anglais Disraéli, lucide, l'avait écrit :

« Le monde est gouverné par de tout autres personnages que ne l'imaginent ceux dont l’œil ne plonge pas dans la coulisse ». Et – d'après Serge Hutin – les derniers mots qu'a pu prononcer le premier ministre allemand (et banquier juif) Walter Rathenau – lors de son assassinat le 24 Janvier 1920, fait allusion aux « 70 gouvernants occultes qui mènent le monde » en agissant désormais comme Pouvoir Désorganisateur par le terrorisme.

De son côté, un mémorandum secret (au 25e Congrès du Parti Communiste de 1975) a fort bien vu que « l'Ordre des B'nai B'rith est le Sommet visible de la pyramide internationale judéo-maçonnique gouvernant le monde, et cherchant à influencer la politique soviétique par l'intermédiaire de ses agents (?) en Union soviétique.

Ce mémorandum a été seulement connu en 1978, d'après l'Agence Télégraphique Juive... d'où propagande philosémite immédiate.

L'Agence nous apprend surtout que le 2 mai dernier il y a désormais accord de coopération entre le Congrès Juif Mondial et le B'nai B'rith.

En outre, et c'est considérable de conséquence, les « Fils de l'Alliance » - sous la présidence du Grand Maître, le banquier Jacques Spitzer - admettent que les femmes ont désormais même droit de vote et mêmes responsabilités que les hommes au sein de l'Ordre... d'où les nouvelles mises en place de Juives dominatrices.

Notez qu'il est parfaitement logique que des judaïsants – convaincus que leur paradis est sur terre – réussissent bien mieux dans les affaires et s'élèvent plus vite socialement que des chrétiens, pour lesquels le but est le Ciel, et le détachement des biens de ce monde, condition de la sainteté et même de la simple joie intérieure.


Extrait du livre de Jean-Gaston Bardet "Qabalah de joie, kabbale de mort"

"Publié en 1979, cet ouvrage expose, définitivement, la QaBaLaH, c’est-à-dire, l’authentique tradition mosaïque. Par contre, il dévoile tout le mal causé par la Kabbale judéo-grecque, celle des sociétés occultes.

Cette Kabbale, « comme un poison subtil » a infesté le judaïsme tout entier (Théodore Reinach). Plus grave, elle a sapé tout l’Occident. Sous les attaques millénaires des adeptes du Serpent, les « Ophites kabbalistes », vous assistez à un effondrement général des Nations."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.