dimanche, janvier 13, 2019

Macron, l'élu de la contre-initiation



Macron a révélé sa véritable personnalité, celle d'un autocrate méprisant et haineux. Mais souvenons-nous des déclarations de grands méditants que l'on dit experts en intuition et vision pénétrante.

Selon le moine lamaïste Matthieu Ricard, convié par Audrey Crespo-Mara, journaliste de LCI, le Dalaï-lama a dit en parlant d'Emmanuel Macron : "J'ai rencontré le visage de la bienveillance".


Le dalaï-lama, grand hiérophante du bouddhisme contre-initiatique, a fait la promotion du protégé des Rothschild, des mondialistes messianiques et de tous ceux qui, dans les loges et les cénacles kabbalistiques, œuvrent à l'asservissement des peuples.

Des forces "sataniques" régissent ce que René Guénon a appelé la "contre-initiation".

Des médiums propagent parfois des messages de l'infra-monde, royaume du père du mensonge, comme Claire Thomas qui affirme sans rire que Macron est la réincarnation de Napoléon 1er. (vidéo : Les vies antérieures d'Emmanuel Macron) Or, même ceux qui détestent l'empereur lui reconnaissent une qualité : Napoléon était courageux ; blessé et frôlant la morts de nombreuses fois.

Par contre, Macron est un pleutre qui depuis la révolte des Gilets jaunes se terre dans son palais de l'Élysée, où il dispose d'un bunker. 

Le samedi 8 décembre 2018, à l’occasion de la mobilisation des Gilets jaunes un hélicoptère était prêt à exfiltrer le chef de l'État.

Comme le rapporte Le Canard enchaîné, les autorités avaient mis en place un dispositif particulièrement imposant pour éviter que la vie du président ne soit menacée.

D'après le journal, "500 gardes républicains du premier régiment d'infanterie, plus une petite centaine de flics et de gendarmes du Groupe de sécurité de la présidence de la République ont rappliqué à l'Élysée, équipés de lances à eau, de drones, tandis qu'à l'extérieur, un hélico était prêt à exfiltrer le chef de l'État".




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.