Thursday, December 23, 2010

Mario de Sabato, prophète du Nouvel Ordre Mondial



Durant les années 1970-1980, le voyant bordelais Mario de Sabato avait annoncé, entre autres, la 3ème guerre mondiale, un président noir à Washington, la crise économique, la venue d’un Messie…


Un président noir à Washington durant la crise économique 


« Un  Noir à la Maison Blanche. C’est la vision qui s’impose à moi quand le pense au futur des Etats-Unis », disait Mario de Sabato . « Ce président noir sera un des grands serviteurs de la paix », ajoutait le voyant. 
(Barak Obama, prix Nobel de la Paix 2009, vient d’être conforté dans ce rôle de « grand serviteur de la paix » par une récente victoire : la ratification du nouveau traité de désarmement START entre les Etats-Unis et la Russie.) 


La crise économique internationale 


« en fait, écrivait Mario de Sabato, c’est le système monétaire international tout entier qui est lui-même en très grand danger. Nous sommes comme en 1929 à la veille d’un krach monétaire, à la veille aussi d’une guerre qui ne sera plus seulement économique. […] C’est toute la refonte du système qui devra dès lors être envisagée. Les financiers s’attelleront à la création d’un nouvel ordre économique mondial.[…] D’après ce que je vois de l’avenir, on ira ainsi de solution provisoire en solution provisoire. Au mieux, elles ne feront que retarder la catastrophe de quelque temps. Au pire, elles la précipiteront. Dans six mois ? un an ? Deux ans peut-être. Mais au bout de ce temps, la seule solution que trouveront ceux qui nous gouvernent sera de déclencher le conflit mondial. […]


La 3ème guerre mondiale 


« Je ne vois pas de guerre intercontinentale mais une succession ou un enchevêtrement de guerres locales menées par deux superpuissances, agissant directement ou en sous-main sans jamais mettre en danger leur propre sécurité. » (Mario de Sabato)


La venue d’un Messie 


« Un nouveau Messie sera révélé au monde. Il aura vingt ans. Sa mission sera d’obtenir le désarmement général en contrôlant l’exécution dans les meilleures conditions possibles. Mais il ne faut pas attendre sa venue pour commencer ce désarmement général qui devra être placé sous le contrôle de la future Organisation internationale de la Paix. Celle-ci déléguera ses experts dans les pays qui auront, pour la plupart, adhéré à la Cour Internationale de Justice. […] Il viendra, cet homme de vingt ans, ce premier citoyen du monde, ce grand Messie d’Amour dont je prédis l’entrée triomphale dans New York… » (Mario de Sabato, « Les manipulateurs du destin ».)    


New York deviendra la nouvelle Jérusalem


« New York deviendra la nouvelle Jérusalem, le nouveau Messie y fera son entrée triomphale. Tous les hommes de paix se réuniront autour de lui pour l’aider à construire le monde. Cet être d’exception s’adressera aux peuples du globe dans leurs langues. Il les parlera toutes. Sa tâche la plus importante sera d’amorcer le désarmement général. Il y parviendra et construira ainsi l’ère du Verseau, c’est-à-dire l’ère de la paix, de la sagesse et de la justice. En 1997, ce Sauveur aura vingt ans. Il est donc déjà né. Il vit quelque part aux Etats-Unis. C’est un métis, aboutissement du croisement de plusieurs races. Une force divine l’a choisi pour ce destin hors du commun.


Si New York a été élue pour ce renouveau spirituel, c’est qu’elle deviendra dès les premiers temps du conflit mondial la capitale du monde libre. Une population cosmopolite y affluera, venue de tous les pays victimes de la guerre ou menacés par elle. Parmi cette multitude, il y aura prédominance d’hommes de bonne volonté et de paix. C’est la présence de cette élite de la bonté et du savoir qui permettra au Messie de l’ère du Verseau d’entreprendre sa marche glorieuse. Il y sera également aidé par la création d’un organisme de la Paix qui remplira efficacement le rôle que les Nations unies ne sont jamais parvenues à tenir. New York, ville-flambeau, phare de la civilisation future, ne sera pas touchée par la guerre. » (Mario de Sabato, « Les manipulateurs du destin ».)


Le but des prédictions


Mario de Sabato présentait les événements qu’il décrivait comme imminents (avant l’an 2 000) générant ainsi durant les quelques années de propagation de ses prédictions de dangereuses influences déséquilibrantes. « On ne saurait croire, par exemple, combien de gens ont été déséquilibrés gravement, et parfois irrémédiablement, par les nombreuses prédictions où il est question du « Grand Pape » et du Grand Monarque », et qui contiennent pourtant quelques traces de certaines vérités, mais étrangement déformées par les « miroirs » du psychisme inférieur, et, par surcroît, rapetissées à la mesure de la mentalité des « voyants » qui les ont en quelque sorte « matérialisées » et plus ou moins étroitement « localisées » pour les faire entrer dans leurs idées préconçues. […] 
Ce n’est pas tout encore : de temps à autre, en s’appuyant sur les « prophéties de la Grande Pyramide » ou sur d’autres prédictions quelconques, et en se livrant à des calculs dont la base reste toujours assez mal définie, on annonce que telle date précise doit marquer « l’entrée de l’humanité dans une ère nouvelle », ou encore « l’avènement d’un renouveau spirituel » ; plusieurs de ces dates sont déjà passées, et il ne semble pas que rien de particulièrement marquant s’y soit produit ; mais qu’est-ce que tout cela peut bien vouloir dire au juste ? En fait, il y a là encore une autre utilisation des prédictions (autre, voulons-nous dire, que celle par laquelle elles augmentent le désordre de notre époque en semant un peu partout le trouble et le désarroi), et qui n’est peut-être pas la moins importante, car elle consiste à en faire un moyen de suggestion directe contribuant à déterminer effectivement la production de certains événements futurs ; croit-on, par exemple, et pour prendre ici un cas très simple afin de nous faire mieux comprendre, que, en annonçant avec insistance une révolution dans tel pays et à telle époque, on n’aidera pas réellement à la faire éclater au moment voulu par ceux qui y ont intérêt ? Au fond, il s’agit surtout actuellement, pour certains, de créer un « état d’esprit » favorable à la réalisation de « quelque chose » qui rentre dans leurs desseins, et qui peut sans doute se trouver différé par l’action d’influences contraires, mais qu’ils espèrent bien amener ainsi à se produire un peu plus tôt ou un peu plus tard… » (René Guénon)




Les manipulateurs du destin


No comments:

Post a Comment

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.