Thursday, November 20, 2008

Les hordes de Koka et Vikoka

Le Dalaï-lama combat les adeptes de Shougden. Ce mouvement ne cache pas son rapprochement avec la Chine alors que le Dalaï-lama aimerait que l’on oublie ses relations avec la CIA. L’acharnement du prix Nobel de la paix contre les sectateurs de Shougden permet d’entrevoir l’autre visage du spiritualisme contemporain.

L’engouement des occidentaux pour les pratiques lamaïstes est probablement le fruit d’une opération de manipulation de grande envergure orchestrée par de mystérieuses officines. Des influences subtiles, particulièrement délétères, participent à cette opération et jouent un rôle dans la corruption de la véritable spiritualité. Ces forces sont presque toujours occultées par les hiérarques religieux actuels, or elles représentent un obstacle majeur pour les candidats à la libération.

Le Guéshé Kelsang Gyatso, fondateur de la Nouvelle Tradition Kadampa et adepte du culte de Shougden, est l’un des rares lamas qui n’hésitent pas à révéler l’existence d’influences extrêmement négatives. Une telle divulgation se heurte au bouddhisme frelaté en vogue. Ce bouddhisme, intégré à la mouvance du Nouvel Age, préconise un art du bonheur futile. Des imbéciles heureux se laissent tromper par les faux maîtres du spiritualisme moderne et aspirent à se fondre benoîtement dans une conscience cosmique floue, c’est en réalité une dissolution sans retour. D’imprudentes méditations et les tromperies de gourous peuvent aboutir à une désintégration totale de l’être conscient.

Des forces subtiles négatives s’infiltrent dans notre monde par les fissures de la "Grande Muraille" qui nous protégeait contre les forces maléfiques du domaine subtil inférieur. Ces sont les hordes des démons koka et Vikoka selon le " Kalki Purana ", un texte de l’hindouisme.

" Dans la tradition islamique, écrit le sheikh Abdel Wahid Yahia (alias René Guénon), ces " fissures " sont celles par lesquelles pénétreront, aux approches de la fin du cycle, les hordes dévastatrices de Gog et Magog, qui font d’ailleurs des efforts incessants pour envahir notre monde […] "

La société de consommation et son spiritualisme de bazar sont noyautés par les influences subtiles inférieures. La plupart des responsables religieux et politiques sont des auxiliaires conscients de ces forces. " Quant aux autres auxiliaires, précise René Guénon en 1945, c’est à dire tous ceux qui agissent de bonne foi et qui, ignorant la véritable nature de ces forces, ne jouent en somme qu’un simple rôle de dupes, ce qui ne les empêche pas d’être souvent d’autant plus actifs qu’ils sont plus sincères et plus aveuglés, ils sont déjà presque innombrables et peuvent se ranger en de multiples catégories, depuis les naïfs adhérents des organisations " néo-spiritualistes " de tout genre jusqu’aux philosophes " intuitionnistes ", en passant par les savants " métapsychistes " et les psychologues des plus récentes écoles. " " Le règne de la quantité et les signes des temps " éditions Gallimard, 1945.

Depuis 1945, la situation s’est considérablement aggravée. La récente crise financière permet à Attali et à ses pairs d’œuvrer à l’avènement d’un gouvernement mondial. Il s’agira d’une redoutable parodie de l’autorité spirituelle et du pouvoir temporel



***




Tibet connection





Le mythe du Tibet et de ses sages est une nouvelle fois terni. Un documentaire, intitulé "Trois crimes contre la planète", montre le combat de la Wildife Protection Society of India pour sauver les tigres des trafiquants de peaux.

L’enquête met en évidence le plaisir de parader en vêtements de peaux de tigre ou de léopard des Tibétains. Les enquêteurs de la Wildlife Protection Society of India se rendent au Tibet et découvrent l'ampleur du business illégal. Une peau de tigre se vend 10 000 euros. Ils voient une tente de cérémonie constituée de 108 peaux de tigre, soit un million quatre vingt mille euros payés aux trafiquants pour cette tente. Les Indiens sont indignés, l’animal emblématique de l’Inde, est menacé d’extinction à cause de la vanité de notables tibétains. Devant le scandale, le Dalaï-lama est obligé d’intervenir et de stigmatiser la coquetterie des "sages" du pays des neiges.

La Wildlife Protection Society of India et les Tibétains, vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=ag3NkD5O-uo

3 comments:

  1. N'importe quoi.
    Vraiment n'importe quoi.
    Votre acharnement contre le Dalai lama est pitoyable.
    Votre blog n'est qu'un tas d'immondices.

    ReplyDelete
  2. lorsque j'étais à Aix,je me souviens que le lama apprenait à ses disciples à pratiquer shugden pour acquérir de la force, il leurs apprenait à affronter le démon pour qu'il leurs donne de la force, c'était de la magie noire, et le résultat a été terrible, catastrophique en fait, peut-être que dans toutes les spiritualité il faut écarter l'appel aux forces démoniaques. le 16° karmapa pratiquait la magie noire dans l'espoir de se guérir, et dès fois il n'était plus tout à fait lui-même, il n'arrivait pas à se défaire du mal mais tout ça on ne le dit pas aux bons disciples qui restent des benets exploitables

    ReplyDelete
  3. Augustin11:00 AM

    Le prétendu acharnement du Dalaï Lama à l'égard des zélateur de Dordjé Shougden (ou Shugden) n'a d'égale et n'est que la conséquence du très réel acharnement des seconds contre le premier.

    Ils écrivent sur leur site consacré à la vérité "officielle" sur leur mouvement, la Nouvelle Tradition Kadampa (site dont l'existence même révèle la nature d'un mouvement verouillé et fermé sur lui-même) d'une part qu'ils ne vouent pas un culte particulier à Shougden, d'autre part qu'ils ne livrent pas particulièrement au prosélytisme (entre autres affirmations fantaisistes, pour le moins).

    Or, d'abord, Shougden est leur culte principal, leur identité et leur raison d'être, outre le fait que Kelsang Gyatso est la seule référence des enseignants, devant le Bouddha. Ensuite, ils se livrent à une propagande, notamment sur le net, qui dépasse tout ce qu'on a pu voir auparavant.

    Il existe des dizaines de pages sur internet consacré au mouvement, et ils s'arrangent pour que le mot clé "bouddhisme" + le nom d'une ville, renvoie automatiquement sur la page d'un de leur centre.

    Enfin, lorsqu'on cotoie comme je l'ai fait des membres de la NTK, qui n'ont à la bouche que les mots de pureté et et qu'une attitude de vénération soumise envers Kelsang Gyatso, on se demande où est l'influence négative dont parle ce dernier.

    ReplyDelete

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.