Tuesday, August 08, 2017

La crapuleuse fachosphère lamaïste



Il y a quelques années, sur Internet, l'ex-moine bouddhiste Christian Pose osa dénoncer la mafia lamaïste en ces termes :


Isère

Le centre de Monchardon en Isère est dirigé par le lama Teunzang. Ce lama est « militariste, capitaliste, anticommuniste primaire, passablement escroc ; affiche son admiration pour les bâtisseurs nazis du 3ème Reich et la monarchie absolue... »


Provence

En Provence, Lama Thubten et lama Kandro rimpoché sont « militaristes, poursuit Christian Pose, passablement escrocs, racistes, monarchistes, anticommunistes primaires et capitalistes ; n'hésitent pas à marier et à divorcer hommes et femmes, rentiers et retraités ; à dénoncer les démunis et les communistes. Ils entretiendront de nombreuses relations avec des fonctionnaires de police – actifs et retraités – en échange de services. Trente ans de mensonges municipaux, de transferts illégaux de capitaux, de détournements de Revenus Minimums d'Insertion (RMI), de captations d'héritages... »


Auvergne

Au Bost, en Auvergne, fief du « lama Gendun, anti-communiste primaire, militariste, monarchiste, marieur et "démarieur" d'intérêts karmapa-kagyu, capitaliste et résolument anti-tiers-mondiste, aura cultivé de son vivant le mythe autoritaire, racial et blanc, d'une ère bouddhique nouvelle européenne, "élitiste et invincible" ainsi que le mythe du "Reich Karmapa", paroles en l'air ?... »


Dordogne

En Dordorgne, les lamas Wangyal, Kyentsé, Trulchik sont, toujours selon l'ex-moine, des « capitalistes, anticommunistes primaires, militaristes, monarchistes, anti-tiers-mondistes et élitistes ; exhibent régulièrement leurs pauvres (quotas de moralité oblige) et leurs titres royaux en oubliant le devoir imprimé de la constitution tibétaine de 1961/1963/1992 d'abroger les privilèges et les titres...». 


Le féodalisme tibétain a été implanté en Occident

Les prélats tibétains sont tous des despotes (qui n'hésitent pas à menacer de mort les insoumis). Leurs dynasties s'apparentent aux familles de la mafia.

Les Karmapa sont considérés par les dévots ultra-droites et monarchistes comme les rois des rois. 

Les Kyentsé se prétendent pharaons. « Kyentsé Norbu , dit Christian Pose, se présumera père de Bouddha Shakyamuni et pharaon d'Egypte... Il ne dépensera pas moins de 2000 $ par jour durant ses déplacements ».

Les Dudjom. Dudjom Rinpoché, prétendue réincarnation de Padmasambhava, « sa fortune permettra à ses héritières d'être les vedettes des nuits new-yorkaises ».

Les Taklung. « Wangyal lama, héritier violent du yogi Milarépa ; Wangyal & frères, réincarnés très sagas, gardiens de "dakinis" – partenaires tantriques lubriques – se sont spécialisés dans le "business as usual".

Ces familles ultra-traditionalistes consacreront beaucoup de temps et d'argent au lobbying international afin de figurer aux meilleures places dans les guides du Rotary, des Lion's, du Who's Who des familles aristocratiques, dans les catalogues du musée Guimet ou de Sotheby (comme si cela relevait d'une obligation morale). 



Crapuleries "dharmiques"

Entourés de nombreux "french lamas" ultra-droites (y compris de business-lamas élus au parlement tibétain), ces rois régionaux "restaurés" par la république attacheront beaucoup d'importance à préserver, dans le contexte biocratique et eugéniste qui est le leur, la vieille tradition de l'usure, des prêts illégaux, de la fuite des capitaux, de l'or fondu pour échapper au fisc, non sans la complicité de vieilles familles françaises, de hauts fonctionnaires du ministère de l'intérieur (douanes), des armées (gendarmerie), des affaires étrangères, de quelques députés français et européens et de nombreux élus locaux. »



La famille Mindröling

En Inde, la famille Mindröling est « militariste, monarchiste absolutiste (très saga), capitaliste, anti-tiers-mondiste et anticommuniste primaire, n'hésite pas à vendre des titres de noblesse et des "actes (?) de réincarnés", à dénigrer le bouddhisme populaire indien, chinois ou japonais et à calomnier (en Inde et en Occident) ceux qui en relèvent.

Cette famille mondaine ultra-ritualiste et eugéniste (historiquement liée aux services des rites des Dalaï-lamas et des Karmapa) certifie que "le capitalisme est bien une source de mérites religieux" pour l'acquisition d'un enseignement, d'un mantra ou d'un yoga. 

Les moines Mindröling (mocassins de cuir, chaussettes de soie, robes et chemises neuves pour le travail... walkman, ray ban, bagues, perfectos, blue jeans 501 pour les déplacements et Harley Davidson garanties pour les tulkus toxicos et alcooliques répudiés) exhiberont des "dharma bags" dessinés d'après un célèbre modèle de sacs à mains de Tiffany & Co...


L'héritière Mindröling, lama Kandro rimpoché, n'hésitera pas non plus (imagination politique et folie des grandeurs d'une dakini institutionnelle) à prétendre en Inde, aux USA, au Canada, en France, avoir été la Vierge Marie 2000 ans plus tôt ..."pour sauver le monde de la misère, de l'égoïsme, de l'ignorance et de la cruauté"...



D'après le témoignage de Christian Pose, ordonné moine en Inde, à Clement Town (Uttar Pradesh).

"J'ai été ordonné, écrit Christian Pose, auprès de l'une des familles Nyngmapa (& Karmapa-Kagyu) les plus militaristes et les plus corrompues de la Free-Tibet connection, si l'on juge, toutefois, l'indice de corruptibilité par l'aptitude du groupe à exploiter financièrement ses titres et ses privilèges nobiliaires (le volume des dons immobiliers, fonciers et des offrandes monétaires étant toujours proportionnel aux qualités, aux nombres des titres héréditaires et des privilèges). Je veux citer, ici, la famille Nyngmapa Mindröling, type même de la famille d'ancien régime, xénophobe, discriminante, raciste, militariste, capitaliste, antidémocratique et violente."


Source :


Green Lama & Macron

No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.