Thursday, November 24, 2011

Les sociétés secrètes contemporaines





Au musée d'art contemporain de Bordeaux, l'exposition organisée par la Schirn Kunsthalle de Francfort en collaboration avec le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux s'intitule « Sociétés secrètes, savoir, oser, vouloir et garder le silence ».


« L’humanité a toujours été fascinée par les sociétés secrètes, avec leurs rites clandestins, leur savoir occulte et leur cercle exclusif de membres. Leurs caractéristiques vont de la fraternité inoffensive à la puissante association aux objectifs financiers et politiques tout sauf altruistes. Tout particulièrement en temps de crise, les sociétés secrètes proposent des valeurs de substitution aux grands systèmes politiques, sociaux et technologiques dominants.

C’est cet ensemble d’obsession, d’illusion, d’impénétrabilité et d’énergie subversive propre aux sociétés secrètes qui depuis la nuit des temps a fasciné, effrayé, qui a nourri des théories du complot mais qui, également, est toujours tombé à point nommé pour proposer une alternative occulte aux systèmes de valeurs plus conventionnels, tout particulièrement dans les moments de crises économiques, politiques et technologiques. L’exposition montre comment des sociétés secrètes, avec leurs rituels d’initiation, leur langage formel spécifique et leur cercle d’initiés renvoient à certains mécanismes de l’art contemporain et comment à contrario, les artistes touchent à ces rites et à ces symboles sur un mode qui est aussi surprenant que varié.

Une centaine d’œuvres, peintures, photographies, sculptures, films et installations sont présentés. L’exposition réunit le travail de plus de cinquante artistes, parmi lesquels Dan Attoe, Jean-Luc Blanc, Armin Boehm, Steven Claydon, Enrico David, Brice Dellsperger, Gretchen Faust, Julian Göthe, Uwe Henneken, Benedikt Hipp, Jenny Holzer, Rashid Johnson, Terence Koh, Donghee Koo, Elad Lassry, Gabriel Lester, Goshka Macuga, Duncan Marquiss, David Noonan, Markus Schinwald, Carl Michael von Hausswolff, Ulla von Brandenburg. » Source : http://www.officiel-galeries-musees.com/article/societes-secretes-savoir-oser-vouloir-garder-le-silence

Cette exposition répand l'idée que des sociétés secrètes détiennent un savoir supérieur réservé à une élite d'initiés lumineux. Il n'y a rien de plus trompeur. En effet, dans les sociétés secrètes actuelles et dans l'ensemble du spiritualisme contemporain, un redoutable courant, que René Guénon désignait sous le terme « contre-initiation », aurait inversé les valeurs traditionnelles. Aux influences spirituelles se substituent des influences d'un caractère tout opposé, appartenant aux plus basses régions du domaine subtil.

Le portrait officiel de George Bush (ci-dessus), initié de la société secrète « Skull and bones », représente sans doute l'inversion initiatique entrevue par un artiste.



No comments:

Post a Comment