lundi, mars 26, 2018

Un nouveau monachisme "chrétien"

Source des illustrations : Kayla Cohen (Facebook).

Un étrange monachisme est né en Californie


Les chrétiens de la Communauté Oikos sont naturistes et ne cherchent pas à convertir autrui à la « sainte nudité ». Ils préfèrent aimer et servir les plus démunis et les sans-abri.


La cérémonie du baptême nu 

Le baptême nu est très ancien et remonte à l'époque du Christ.

Selon les oikourgous ("membres d'Oikos", signifiant littéralement "gardiens de la maison") :

"Comme la méditation nue, le baptême nu nous amène à l'unité avec les Elohim et nous permet de faire ce que Jésus a ordonné quand il nous a dit de ne pas nous conformer au monde". […]

"Les premiers chrétiens ont été baptisés nus et il est très probable que Jésus lui-même ait été baptisé nu. Un aspect du symbolisme de la nudité est la comparaison du Christ, désigné comme "le deuxième Adam" (voir Romains 5:14, 1 Corinthiens 15: 22,45), avec le premier Adam avant la Chute."

Saint Chrysostome, parlant du baptême, dit : "Les hommes étaient nus comme Adam au paradis ; mais avec cette différence ; Adam était nu parce qu'il avait péché, mais dans le baptême, un homme est nu pour être libéré du péché ; l'un a été dépouillé de sa gloire qu'il avait autrefois, mais l'autre s'est dépouillé du "vieil homme" et il a fait aussi facilement que l'on retire ses vêtements."




La sexualité


La communauté Oikos ne partage pas les opinions dominantes de l'Eglise traditionnelle 
sur la sexualité et la nudité

"Nous sommes, disent les 
oikourgous, une communauté ouverte. Nous accueillons les membres LGBT. Nous avons une vision positive de la sexualité et de la nudité, et nous croyons que la culture et la société dans lesquelles nous vivons ont pollué ces deux merveilleux dons de Dieu. Alors que notre société promeut la violence, la pornographie, la guerre comme des composants acceptables de notre culture, cette même société considère la sexualité et la nudité comme des éléments négatifs. C'est là que la société a tort." 



L'enseignement

"Nous enseignons à nos membres comment s'autonomiser spirituellement afin de parvenir à l'Unité avec Dieu, qui nous a créés à Son image."



La pauvreté volontaire 

"...Notre mode de vie encourage la simplicité dans une société axée sur la richesse..."  



La justice 

La communauté est également engagée dans la justice sociale, répondant aux besoins des sans-abri et des plus pauvres parmi les pauvres... 




La vie communautaire des premiers chrétiens


Oikos Intentional Community est axée sur la vie communautaire et le service. 

Le leader de la communauté, le Révérend Dasa («Dasa», mot sanskrit qui signifie "serviteur, esclave de..."), prend les vœux de pauvreté, de chasteté et d'obéissance. Il ne possède qu'un simple dhoti, des sandales et un châle. 

Quand ils ne sont pas nus, les membres de la communauté s'habillent le plus simplement possible.



William Griffith, le 1er Révérend Dasa.

Le second Révérend Dasa, Elias A. Rosen, est Né à Haïfa en Israël. Les illustrations proviennent de la page Facebook de Kayla Cohen, également liée à Israël. Sur sa page Facebook, le premier Dasa, William Griffith, donne quelques indications sur son syncrétisme religieux (Kabbale, talmud, mysticisme oriental, gnose, occultisme...). 



Oikos, une maisonnée noachique ?

Les croyances de la communauté Oikos sont imprégnées de doctrines du New Age. Les mouvements néo-spiritualistes (néo-bouddhisme compris) convergent-ils vers une religion et une République universelles inspirées du noachisme judaïque qui s'instaure en nouveau Messie des peuples ?


Le "noachisme, écrit Pierre Hillard, s’impose de plus en plus dans les structures mentales. Ainsi, le Congrès des États-Unis a adopté dans le cadre de « l’Education Day », le 26 mars 1991, la reconnaissance des lois noachides comme socle de la société américaine. Il semblerait que les choses s’accélèrent. En effet, le 23 septembre 2012, toutes les communautés juives du monde ont appelé, par une courte prière, à l’arrivée du Messie (Mashia’h). Pour les catholiques, cela équivaut à appeler l’antéchrist. Compte tenu de la déliquescence de l’Église depuis Vatican II, cette prière est comme un appel à une mutation profonde. Il est vrai que le mondialisme est un messianisme pressé."






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.