jeudi, mai 03, 2018

Pourquoi on veut faire taire les Brigandes





Depuis février 2015, le groupe musical « Les Brigandes » s'est fait connaître sur Internet et dans les médias. Par des vidéos, et surtout par leurs chansons contestataires et provocatrices, les Brigandes ont acquis une notoriété internationale, en marge du système culturel de l'ordre établi.

Inquiets de l'impact grandissant de ces chansonnettes subversives, de nombreux ennemis se sont levés pour décrédibiliser le groupe musical. Si les accusations de racisme et d'antisémitisme sont tombées à l'eau, l'attaque la plus pernicieuse fut l'accusation de « mouvement sectaire » avec un « gourou » en prime. [...]




Organe de combat médiatique 


(...) c'est uniquement grâce à notre mode de vie communautaire que nous avons pu déployer l'énergie nécessaire pour constituer un organe de combat médiatique tel que les Brigandes. Nous balayons les calomnies et les sobriquets de « secte » et de « gourou » avec la plus arrogante indifférence. Nous sommes, malheureusement pour nos ennemis, trop sérieux pour nous inquiéter de ce que les abrutis des médias tenus par l'élite financière pensent et disent de nous. Nous savons que la vraie secte hostile au peuple français a son siège rue Cadet à Paris, et que ses adeptes dociles s'expriment quotidiennement dans tous les ministères. Si nous semblons nous amuser à faire du rock'n'roll, c'est simplement que nous étions là au bon moment, avec les bonnes personnes, pour faire résonner en France un message de contestation générale.




Contre l'oligarchie mondialiste 


(...) nous désirons réunir ceux qui ont le même adversaire que nous : l'ennemi du genre humain et de son Esprit. Aujourd'hui, cet ennemi se manifeste dans l'oligarchie mondialiste qui décide de l'avenir des masses. Cette caste se compose des grandes dynasties princières et financières internationales, ainsi que de certains groupes occultes comme la Compagnie de Jésus qui n'ont qu'un but : conserver et accroître leur pouvoir. Dans cette optique, toute cette clique semble relativement unie. Par l'argent, ils forment des groupes de pressions financières au moyen des-quels ils contrôlent les réseaux politiques, les médias, le show business et bien d'autres filiales plus obscures mais toutes aussi rentables. Pour asseoir leur pouvoir, ils ont détruit les cultures. abruti les peuples, acheté les nations, anéanti les monarchies réfractaires, saccagé la nature... et ils sont bien loin d'en avoir fini.

Depuis plusieurs décennies, une abondante documentation existe sur les tenants réels du pouvoir. Il est à peine caché que cette oligarchie est à l’œuvre, et que le mondialisme est son rêve de domination absolue. [...]



Destruction de l'Homme pensant et sa mutation 
en robot consommateur 


Celui qui croit encore dans la vérité officielle et refuse d'enquêter sérieusement pour savoir qui nous gouverne vraiment, et dans quelle direction, celui-là mérite ses chefs mafieux. Ainsi nous considérons que toute personne qui prône le mondialisme économique et politique, voire religieux, est criminelle, car elle livre le peuple à la volonté de domination de cette oligarchie malfaisante. Le prix de ce pouvoir mondial est la destruction de l'Homme pensant et sa mutation en robot consommateur. Telle est la prise de conscience à l'origine de notre révolte.

Nous pressentons que même cette caste oligarchique n'est qu'un pantin entre les mains d'une sombre puissance hostile à la clarté qui peut rayonner de l'es-prit humain. Cette puissance utilise les tares de ses plus zélés serviteurs pour leur faire accomplir ses viles besognes. La promotion organisée de la laideur, de l'inconscience et de l'idiotie particulièrement dans la jeunesse est un exemple du souffle toxique de notre ennemi. Il y a bien longtemps que la guerre a commencé... [...]

La réalité actuelle 


Depuis la grande révolution de 1789, le monde est dirigé par l'ordre marchand. La plus haute valeur est la liberté individuelle, garantie par le pouvoir d'achat. L'ordre marchand n'a pas d'autre horizon que la jouissance sensorielle ici et maintenant. Le bonheur est vu comme l'assouvissement rapide des désirs les plus variés. Il n'y a pas de quête de vérité, de beauté ni de bien. Il y a la quête du profit pour jouir sans entraves, instantanément.

Les castes aristocratiques et sacerdotales qui incarnaient des valeurs d'honneur et de piété ont dégénéré jusqu'à disparaître. Nous sommes nés dans un monde sans gardiens pour orienter nos esprits.

Dans la quête du profit, le progrès matériel s'est développé comme étant le moyen d'arriver au bout de cette quête. La surabondance des objets et de la nourriture et le développement de la médecine ont permis à une certaine partie de l'humanité de connaître une sécurité matérielle presque parfaite. Le mondialisme veut étendre ce « bien-être » à toute la planète, au risque de détruire le dernier mètre carré de forêt sauvage jugée dangereuse.

Le système informatique et particulièrement Internet, est le liant parfait pour unir tous les peuples. Contraintes par l'ordre marchand d'utiliser les technologies de communication, les nations se fondent dans le marché mondial et sa culture d'abrutis égocentriques.

Les dettes nationales signifient pour ceux qui ne l'avaient pas encore compris que chaque pays a déjà été acheté par les banques, et que celles-ci imposent donc leur politique mondialiste sans rencontrer de résistances à la hauteur de leur pouvoir financier. L'Ordre mondial n'est pas un rêve, ni un cauchemar, c'est notre réalité.

La marche vers le Grand Soir des matérialistes avance mais la mort reste un adversaire de taille pour les défenseurs du paradis terrestre.

Le transhumanisme est la voie que les élites mondialistes nous proposent de suivre comme développement de l'humanité. la robotisation des humains est en cours, et selon les prévisions du directeur de l'ingénierie de Google, qui se sont généralement avérées jusqu'ici, l'être humain porteur d'un esprit n'en a plus pour longtemps.

Extraits du « Manifeste des clans du futur ».

Les Brigandes, BHL.






Le blog du clan des Brigandes




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.