lundi, novembre 05, 2018

20.000 migrants armés concentrés à la frontière de l’Union européenne

Un important groupe de migrants a forcé l'un des deux cordons de la police bosniaque à la frontière avec la Croatie et se dirige vers le territoire croate, rapporte la chaîne publique de télévision HRT.


Plus de 20.000 migrants armés venant du Proche-Orient et d’Afrique se concentrent à la frontière entre la Bosnie-Herzégovine et la Croatie, dans l’intention de pénétrer en Union européenne, rapporte le journal autrichien Kronen Zeitung.


Le quotidien autrichien Kronen Zeitung a relayé, en se référant au ministère de l'Intérieur du pays, la menace de pénétration en Europe centrale d'au moins 20.000 migrants concentrés dans la région entre la Bosnie-Herzégovine et la Croatie, à Velika-Kladusa, à 220 km de la frontière autrichienne. Le média précise que ce ne sont pas des réfugiés syriens, mais des Pakistanais, des Iraniens, des Algériens et des Marocains, et qu'ils sont armés, presque tous détenant un couteau.

«Les Croates essaient de gérer la situation seuls. Ils ont déployé des forces spéciales à la frontière», déclarent des analystes du ministère de l'Intérieur à Vienne.

Selon les autorités bosniaques, environ 10.000 migrants sont entrés sur le territoire du pays. En franchissant la frontière, ils détruisent leurs papiers ce qui rend difficile leur identification. La plupart d'entre eux essaient de pénétrer en Union européenne. Selon les estimations de spécialistes, le nombre de migrants en Bosnie pourrait dépasser les 50.000 d'ici à la fin de l'année.

Source :
https://fr.sputniknews.com/international/201810241038627897-bosnie-croatie-migrants-police/


1683

1683, la Pologne, alliée de l'Autriche, sauve l'Europe de l'invasion musulmane

Une date que n'oublient pas les Autrichiens, Polonais, Hongrois, Tchèques, Slovaques... et explique la ligne dure de leurs gouvernements sur l'immigration.




"Un siècle après la défaire de Lépante (1571), les Turcs tentaient de passer en Europe occidentale par voie de terre. Mahomet IV avait remis l’étendard de Mahomet à Kara Mustapha au début de 1683, en lui faisant jurer de le défendre au prix de sa vie si nécessaire. Le grand Vizir était fort de 300.000 hommes et se promettait de prendre Belgrade, Buda, Vienne, de déboucher en Italie et d’arriver à Rome, à l’autel de saint Pierre.

En août 1683, le Capucin italien et grand mystique, Marco d’Aviano était nommé grand aumônier de toutes les armées chrétiennes. C’est lui qui redonna courage à Vienne et réussit à convaincre le roi de Pologne de venir secourir la ville avec ses 40.000 hommes." (FRUGES FIDEI)

De nos jours, Marco d'Aviano est trahi par l'antipape François qui encourage l'invasion musulmane.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.