samedi, novembre 03, 2018

Les Juifs et le Talmud




Les livres des Editions Omnias Veritas sont rarement vendus dans les librairies, "… car il n’y a que les gens qui disent la vérité qui ne peuvent pas vendre leurs livres. Les livres que vous pouvez acheter partout ne vous apprendront jamais rien. Mais ces livres qui sont vendus sous la table, vous pouvez y trouver la vérité." (Roger Dommergue)


Les éditions Omnia Veritas rééditent le livre Les Juifs et le Talmud publié pour la première fois en 1913 et sous-titré "Morale et Principes sociaux des Juifs".

L'auteur, Flavien Brenier (1881-1932), dit Brenier de Saint-Christo, était un journaliste, polémiste et militant nationaliste français, actif dans différentes organisations royalistes, antidreyfusardes, antimaçonniques et antimarxistes. 

 
La puissante secte mondialiste et son messianisme


Flavien Brenier : 

"En consacrant cette étude à la secte des Pharisiens et à son code de morale, le Talmud, nous n’avons pas eu pour but de prêcher une haine sauvage contre la race juive ; rien n’est plus éloigné de notre pensée. Nous avons voulu, constatant la nocivité fondamentale de l’élément juif, en rechercher la cause, et nous sommes arrivés à cette conclusion que le Juif, avant d’être un malfaiteur, a été une victime : intoxiqué par la société secrète pharisienne, il s’est saturé de son poison, et, depuis vingt siècles déjà, il le dégorge sur le monde. [...]

Le roi-Messie antichrétien des Juifs

Le Talmud abonde en prédictions sur ce que se passera à la fin des temps, quand viendra le roi-Messie qui « broiera les non-Juifs sous les roues de son char ». 

Il y aura alors une grande guerre pendant laquelle les deux tiers des peuples périrent. Les Juifs, vainqueurs, mettront sept ans à brûler les armes des vaincus. Ceux-ci se soumettront aux Juifs et leur feront de grands présents, mais le roi-Messie n’acceptera pas le tribut des chrétiens, qui devront être entièrement exterminés

Tous les trésors des peuples passeront dans les mains des Juifs, dont la richesse sera sans mesure : les trésors du roi-Messie seront si vastes que les clefs qui serviront à l’enfermer fermeront la charge de trois cents de somme ; quant aux simples Juifs le moindre d’entre eux recevra deux mille huit cents esclaves. 

Après l’extermination des Chrétiens, les yeux des autres peuples s’ouvriront : ils demanderont la circoncision et l’habit de prosélytes, et le monde entier ne sera plus peuplé que de Juifs. Alors, la terre produira sans travail des gâteaux au miel, des vêtements de laine, et de si beau froment que chaque grain en sera aussi gros que les deux rognons du plus grand bœuf (Traité Sanhédrin, folios 88b. et 99 a ; Jalqût Siméoni, folios 56 ; Bachaï, folio 168 ; Sanhédrin, folio 101 a et b ; Maschmia Jeschûa, folios 49 a et 65 b ; Pesachim, folios 118 b et 119 a ; Bachaï, folio 72 a ; Jebammoth, folio 24 b ; Aboda Zarah, folio 3 b. Etc. etc.)

Nous avons tenu à rapporter ces fables et ces prédictions — qui portent dans le Talmud le nom de Aggades (récits) — parce qu’elles servent à mesurer la déchéance intellectuelle que la conquête pharisienne a infligée à la nation juive, et aussi parce qu’elles permettent de comprendre l’atmosphère d’orgueil délirant et de soif de domination dans laquelle Israël vit depuis des siècles."




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.