mercredi, novembre 07, 2018

La France souffre-t-elle de macronphobie aiguë ?


Six personnes ont été interpellées ce mardi matin dans le cadre d'une enquête sur un projet d'action violente contre Emmanuel Macron.

Parmi elles, un homme de 62 ans. Sur sa page Facebook, il partage ce message :


"Appel à tous les français mobilisation générale contre la dictature de macron il faut qu’on s’en débarrasse".


Appel à l'insurrection

Son compte recèle des messages et des publications appelant à l'insurrection, à la désobéissance civile et même à la guerre civile pour renverser le pouvoir. Il soutient et partage les combats menés contre le gouvernement : 

"Le Peuple Souverain de France abusera de son droit en proclamant un nouveau gouvernement citoyen, toutes les institutions seront réquisitionnées au nom de la Souveraineté Nationale, tous les élus seront arrêtés, jugés et condamnés pour haute trahison envers la Nation", est-il écrit dans une pétition pour réclamer "une constitution écrite et approuvée par référendum".

Il écrit également en commentaire d'une photo d'une femme s'entraînant au tir :

"Savoir se défendre est une nécessité pouvoir s'appuyer sur d'autres patriotes est une obligation pour survivre mesdames votre mode de vie peut basculer à tous moments, vous devez défendre et protéger vos enfants il est grand temps de réveiller vos époux et de vous projeter dans l'avenir."


L'insurrection qui vient
Le Comité invisible *

La sphère de la représentation politique se clôt. De gauche à droite, c’est le même néant qui prend des poses de cador ou des airs de vierge, les mêmes têtes de gondole qui échangent leurs discours d’après les dernières trouvailles du service communication. Ceux qui votent encore donnent l’impression de n’avoir plus d’autre intention que de faire sauter les urnes à force de voter en pure protestation. On commence à deviner que c’est en fait contre le vote lui-même que l’on continue de voter. Rien de ce qui se présente n’est, de loin, à la hauteur de la situation. Dans son silence même, la population semble infiniment plus adulte que tous les pantins qui se chamaillent pour la gouverner. N’importe quel chibani de Belleville est plus sage dans ses paroles qu’aucun de nos soi-disant dirigeants dans toutes ses déclarations. Le couvercle de la marmite sociale se referme à triple cran tandis qu’à l’intérieur la pression ne cesse de monter."


*) Le Comité invisible est le nom de plume d'auteur anonymes ayant écrit des œuvres françaises de littérature anarchiste de gauche radicale.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.