Tuesday, October 09, 2012

Les confessions de Kalou Rinpoché




« ...lorsque j'ai eu 12, 13 ans j'ai été sexuellement abusé par d'autres moines ... Mon propre tuteur a essayé de me tuer, c'est la vérité et à cette époque j'étais très traditionnel. Un très bon bouddhiste traditionnel. Ils ont essayé de me tuer parce que, vous savez, je n'ai pas fait ce qu'ils voulaient que je fasse. »

(... when I was like 12 and 13 I've been sexually abused by other monks ... My own Tutor, he tried to kill me, that's the truth and I was at that time I was really traditional.Very good traditional Buddhist practitioner.They tried to kill me because you know, I am not doing what they want me to do.)

Kalou Rinpoché, 22 ans, est l’une des étoiles les plus brillantes et l’un des plus grands espoirs du Bouddhisme tibétain. Il est à la tête d’une multinationale du bouddhisme tibétain mondiale comprenant 44 monastères et centres d’enseignement, dont 16 aux États Unis, qui drainent des milliers d’étudiants et de disciples. Il a hérité de bon nombre de ces adeptes, ayant été reconnu à l’âge de 2 ans comme la réincarnation de Kalou Rinpoché, décédé en 1989 et qui fut l’un des lamas les plus influents en Occident en dehors du Dalaï-lama.

Le Jeune Kalou voyage partout dans le monde, le plus souvent seul, pour rendre visite à ses centres de méditation et à ses monastères, ou juste pour s’amuser dans des pays où les visas sont accordés facilement. Son véritable monastère est en ligne – Kalou se qualifie lui-même de « premier Facebook rinpoché », gérant un réseau de pages personnelles et publiques avec des milliers d’amis et de « j’aime ». « La plupart sont des jeunes de son âge qui ont découvert qu’il était plutôt cool de recevoir un message personnel d’un lama authentique.

Kalou est un beau jeune homme lisse, agile, aux tempes dégarnies, avec de longues pattes, et une casquette de roadster blanche – quelque chose comme la version branchée d’un caddy de golf. Une ambiance pop star émane de lui, assez appropriée compte tenu de son style de vie. Après une série de sessions sur Skype, notre première constatation est qu’il se trouve dans un hôtel à Hong Kong, et non en Inde, comme ses posts sur facebook pourrait le faire croire à ses « amis ». Il aime aussi jouer avec son identité. Ce printemps, sa page facebook personnelle a affiché les noms divers de Kalu André (il adore Paris et en est parti uniquement parce que son visa avait expiré), Kalu Skrilles (il est fan de Skrillex), et George Kalooni (juste parce que).

Né dans une famille tibétaine privilégiée, vivant à la fois en Inde et au Bhoutan, Kalou a absorbé la culture occidentale au compte-goutte quand il était enfant dans son monastère près de Darjeeling, en Inde. « Nous étions 200 à partager un petit poste de télé », dit-il. « Nous regardions Van Damme et Arnold Schwarzenegger ». Il a appris l’argot anglais en regardant des films américains et en écoutant de la musique (les Backstreet Boys étaient à la mode). « Depuis que je suis gamin », dit-il, « je ne me suis jamais dit « c’est l’Occident ». Je me suis dit « c’est la réalité, c’est ce que je veux ». Quand il a quitté la vie monastique il y a deux ans, pour débuter sa carrière d’émissaire mondial, il a avalé une décennie de culture populaire en une seule bouchée de géant. Ses préférés sont, en musique, Foster the People et Deadmau ; à la télé, Gossip Girl (plein de coups de théâtre), et au cinéma, The Hangover. « Je suis fan du premier, le second n’était pas aussi bon », dit-il. « J’aime Bradley Cooper. Il est très séduisant. »

Malgré tous les plaisirs d’une vie sociale en réseau, Kalou est solitaire, Petit Prince bouddhiste à la dérive sur une cyber-astéroide. « En fait, je n’ai jamais eu de vrai ami », dit-il. « Je n’ai jamais senti que telle ou telle personne était mon ou ma meilleure ami(e). Avoir quelqu’un dans sa vie est une autre histoire. » Il y a un an environ, il a failli se marier avec une jeune tibétaine fortunée, et en ce moment il fait une pause avec sa petite amie argentine. Un peu plus tard cependant, il s’excuse d’avoir dit qu’il n’avait pas d’amis – « J’étais un peu éméché et déprimé » - et le réitère presque mot pour mot, mais en disant de la solitude qu’il « peut la gérer ».

Pour apprécier Kalou il faut voir en lui deux choses en même temps. C’est un gamin tourmenté et un adepte spirituel dont les dons ont été affinés au cours de la traditionnelle retraite de 3 ans qu’il a faite à l’adolescence – dont la dernière année a été consacrée à la pratique quasi constante de la méditation et du yoga.

Kalou reconnaît qu’il est temps de contrôler un peu mieux une vie qui a été marquée par un chaos émotionnel. Il a mis de côté son projet d’étude des religions comparées au sein d’une université américaine, afin de garder un peu d’autorité sur son organisation. Pourtant, les lamas supérieurs de son ordre ont du intervenir pour combler le vide créé par son mode de vie bohème et sa propension à dire tout ce qui lui vient à l’esprit.

Après une session d’enseignement à Vancouver, quelqu’un dans l’auditoire a interrogé Kalou sur les abus sexuels dans les monastères. Il a répondu qu’il y était sensible parce que lui-même avait été agressé. Cela a semblé briser le mur qui avait séparé hermétiquement ses traumatismes personnels de son personnage public souriant, qui avait l’aura d’un Dalaï-lama plus actuel et plus branché. Deux mois plus tard, Kalou a regagné son port d’attache temporaire à Paris, où il a tourné une vidéo qu’il a posté sur facebook. Intitulée « les confessions de Kalou Rinpoché », la vidéo a connu un succès modeste sur YouTube, et a fait de lui un paria dans le monde du bouddhisme tibétain traditionnel, et un héros de la conscience pour certains Occidentaux. (vidéo ci-dessus)

Dans la vidéo, Kalou est assis, vêtu d’une parka à capuche, et il dit à la caméra qu’au début de son adolescence il a été « abusé sexuellement par des moines plus âgés », et que quand il avait 18 ans son tuteur au monastère l’a menacé avec un couteau. « Et c’est une question d’argent, de pouvoir, de contrôle… et ensuite je suis devenu toxico à cause de tous ces malentendus, et je suis devenu fou ». Vers la fin de la vidéo, il dit dans un murmure qui parait presque suicidaire : « En tous cas, je vous aime. Prenez soin de vous, je suis heureux de la vie que je mène ».

Pour ceux qui ne connaissent que l’imagerie hollywoodienne de Little Buddha et de Kundun, et le sourire béat de sa Sainteté le Dalaï-lama, il est presque incompréhensible que le Bouddhisme tibétain ait ses propres problèmes, dans le style de ceux de l’Église Catholique. Mais Kalou dit que dans les premières années de son adolescence, il a été abusé sexuellement par une bande de moines plus âgés qui se rendaient dans sa chambre chaque semaine. Quand j’aborde la notion d’ « attouchements », il éclate d’un rire tendu. C’était du sexe hard-core, dit-il, avec pénétration. « La plupart du temps ils venaient seuls », dit-il. « Ils frappaient violemment à la porte et je devais ouvrir. Je savais ce qui allait se passer, et après on finit par s’habituer ». C’est seulement après son retour au monastère après la retraite de trois ans, qu’il a réalisé à quel point cette pratique était incorrect. Il dit qu’à ce moment là le cycle avait recommencé sur une plus jeune génération de victimes.

Les allégations de Kalou concernant les abus sexuels ressemblent à celles de Lodoe Senge, un tulku de 23 ans, ex-moine, qui vit dans le Queens à New York. « Quand j’ai vu la vidéo », dit-il en parlant de la confession de Kalou, « je me suis dit « merde, ce mec a les couilles d’en parler alors que moi je n’ai même pas eu le courage de le dire à mon amie ». Senge dit qu’il a été abusé quand il avait 5 ans par son propre tuteur, un homme proche de la trentaine, dans un monastère en Inde.

L’altercation entre Kalou et son tuteur monastique n’avait rien d’habituel. D’après Kalou, après son retour de retraite, lui et son tuteur se disputaient au sujet de sa décision de remplacer ledit tuteur. Le moine plus âgé partit en colère, et revint avec un grand couteau. Kalou se barricada dans la chambre de son nouveau tuteur, mais il dit que le moine furieux défonça la porte en criant « j’en ai rien à foutre de toi, de ta réincarnation. Je peux te tuer tout de suite et nous pouvons reconnaître un autre garçon, un autre Kalou Rinpoché ! ». Kalu se réfugia dans la salle de bain, mais le tuteur défonça aussi la porte. Kalu se souvient, « Vous vous dites, « Ok, c’est la fin, ça y est ». Heureusement, d’autres moines avaient entendu le vacarme et se sont précipités pour maîtriser le tuteur. Après l’attaque, Kalu dit que sa mère et plusieurs de ses sœurs (le père de Kalou est mort quand il était enfant) prirent le parti du tuteur. Il en fut si désemparé qu’il se sauva du monastère et s’embarqua dans une beuverie de six mois à Bangkok, consommant drogue et alcool, dans une version tibétaine plus extrême d’un rumspringa amish (Rite de passage de la communauté Amish, au cours duquel les adolescents sont temporairement libérés de leur Église et de ses règles afin de découvrir le monde moderne).

Par la suite, un maître plus âgé persuada Kalou de continuer à être un lama en dehors du monastère et sans l’habit de moine, ce qui est un arrangement assez courant. Kalou ne dit jamais à son maître quelles avaient été les raisons de sa fuite, un niveau de décorum qui peut sembler bizarre selon les critères occidentaux – mais Kalou dit qu’une forme d’omerta sévit dans le Bouddhisme tibétain.

Les médias occidentaux bouddhistes ont à peine évoqué l’histoire de Kalu, ce qui peut constituer une autre forme de décorum : ils ne veulent pas démoraliser les américains convertis au Bouddhisme ou faire des vagues parmi les bouddhistes tibétains influents. Mais certains jeunes bouddhistes occidentaux, comme Ashoka et son demi-frère Gesar Mukpo, qui a réalisé le documentaire Tulku en 2009, disent trouver l’honnêteté brute de Kalou inspirante. Ruben Derksen, tulkou hollandais de 26 ans qui apparaît dans le film de Gesar, dit qu’il est grand temps de « lever le voile et de démystifier les institutions du Bouddhisme tibétain ». Derksen, qui a passé trois ans dans un monastère en Inde quand il était enfant, souhaite attirer l’attention sur les violences physiques qui sont une pratique régulière là-bas. « J’ai rencontré Richard Gere et Steven Seagal, et ils n’ont rien vu de tout ça », dit-il. « Quand des célébrités ou des étrangers sont par là, on ne bat pas les enfants ».

Les révélations de Kalou ont doucement secoué l’institution bouddhiste tibétaine, et même certaines de ses figures les plus distinguées ont été prises de cours.

Robert Thurman, professeur à l’Université de Columbia et confident américain du Dalaï-lama, dit de la vidéo de Kalou, « j’ai pensé que c’était une des choses les plus réelles que j’ai vues ». Au sujet de l’incident du couteau, que certains pourront trouver difficile à croire, Thurman a écrit dans un mail ultérieur, « malheureusement, tout ça me paraît très crédible… ça dégage juste une odeur nauséabonde ».

Dzongsar Khyentsé Rinpoché, le lama réalisateur de La Coupe, un film assez peu sentimental sur des enfants tibétains qui apprennent à être moines, est aussi concerné par les abus sexuels dans les monastères. « Je pense que cela mériterait d’être examiné », dit-il. « Il est très important que les gens n’oublient pas : le Bouddhisme et les Bouddhistes sont deux entités différentes. Le Bouddhisme est parfait ». Il laisse entendre que les Bouddhistes ne le sont pas.

En Kalu il y a un réformateur qui se bat pour se sortir de son statut de victime qui s’apitoie sur son sort. Il projette d’ouvrir sa propre école au Bhoutan et d’interdire à ses monastères d’accepter des enfants. Il peste contre le coût humain du système monastique, qui consomme des milliers d’enfants, simples moines et tulkous vénérés, sans leur fournir d’éducation pratique ou de solution de repli, tout ça pour produire une poignée de maître spirituels commercialement brillants. « Le système des tulkous c’est comme des robots », dit-il. « Vous construisez 100 robots, et peut-être que 20 % réussiront alors que 80 % seront mis au rebut. »

Article de Joseph Hooper, « Partis de leur OM, les lamas perdus du bouddhisme »

Kalu Skrilles sur facebook

Confessions of Kalu Rinpoche
http://spiceyourday.com/?p=176



37 comments:

  1. Anonymous12:01 PM

    La cas de Kalou Rinpoché est un cas parmi d'autres qui illustrsnt les difficultés de la jeunesse à travers le monde.

    Il y a de cela près de 3 ans, j'ai entrepris d'attirer l'attention de Mr Matthieu Ricard à ce sujet. Je me suis déplacée à plusieurs reprises pour le rencontrer. Je lui ai écrit. Mais son entourage a fait barrage de différentes façons, sans doute pour des raisons d'intérêt personnel. Mais peu importe. Alors aujourd'hui je suis en contact avec d'autres personnes.Il faut persévérer : la sincérité, le travail et la générosité sont toujours efficaces.

    Très cordialement

    ReplyDelete
  2. Anonymous3:49 PM

    @Félix

    j'aimerais vous poser une quesiton Félix : vous qui êtes un moine bouddhiste, comment expliquez-vous que le Dalai Lama n'ait pas agi alors qu'il est au courant de tout cela depuis des années ?

    Le silence du Pape a été mis en accusation lorsque les scandales pédophiles ont éclaté au sein de l'église catholique.

    Par ailleurs l'on ne peut comprendre le problème de la pédophilie dans les institutions religieuses sans parler de la sexualité à part entière, du rôle du féminin. cette uesiotn est aujourd'hui d'ordre universel. Comme vous le savez.

    Mais silence....Chut!!! Il y a des choses dont on ne doit pas parler.

    Je vais vous dire ce qui tue les moines tibétains qui s'immolent aujourd'hui : ce n'est pas l'idéologie chinoise, c'est le bouddhisme tibétain qui est en train de s'autodétruire de l'intérieur. L'atteinte du corps par le feu a aussi une dimension profondément symbolique voire ésotérique pour ceux qui savent lire cette dimension.

    Les Daïkini savent cela aussi...

    Cordialement

    ReplyDelete
  3. Anonymous7:40 PM

    Poème Anonyme en l'honneur de Gudrup

    J’ai écrit ce poème en l’honneur de la jeunesse tibétaine qui s’immole. Je ne le signerai pas bien que je sois un auteur désormais publié.

    C’est aussi ma façon de protester de façon anonyme et non-violente contre « la société spectacle » qui n’accorde de l’importance qu’à des célébrités, alors que tant d’hommes et de femmes à travers le monde ne peuvent faire entendre leur voix, parce qu'ils sont privés de liberté d’expression ou ne peuvent s’offrir le luxe d’une publication dans les journaux ou les autres médias.


    Gudrup était un jeune écrivain et poète tibétain. Il s’est immolé ces jours derniers. Il avait l’habitude de signer ses poèmes « Youth of the Snow Realm ».

    La question est la suivante : Combien vaut la vie de ces enfants ?
    http://www.thehindu.com/news/international/tibetan-writer-commits-selfimmolation-in-china-monks/article3968343.ece


    Poème :Combien

    Combien ?
    Pour le sang des enfants et leur corps calciné
    Combien ?
    Pour oublier la haine ou simplement l’oubli de l’oubli
    D’aimer
    Combien ? Pour la poésie
    La vie
    La mort
    Les rêves jamais rêvés ?
    Pourrions-nous donner les étoiles et le parfum de la terre, le chant des oiseaux
    En écho
    Comme le bruit de la source si pure en eux d’une jeunesse sacrifiée
    La douceur de la neige et son blanc manteau
    Toute la richesse de croire en l’espoir encore
    Quand chaque jour nos souffrances comme les leurs
    Et nos pleurs
    Abreuvent les torrents
    Transportant la fureur et l’horreur
    Des tourments ?

    Je vous demanderai Félix de bien vouloir faire circuler ce post, si vous le pouvez. Avec tous mes remerciements.

    ReplyDelete
  4. Merci pour le poème dédié à Gudrup.
    Il est difficile de répondre à la question concernant le dalaï-lama. Constatons simplement que, comme le pape, le dalaï-lama est à la tête d'un appareil politico-religieux qui est très éloigné de la véritable spiritualité.

    ReplyDelete
  5. Anonymous9:33 AM

    J'ai bien connu Kalou, dans sa vie précédente car j'ai pris le refuge avec lui une nuit j'avais 15 ans...
    Par la suite souvent nous avons parlé de beaucoup de choses et déjà en ce temps la son inquiétude pour le devenir du bouddhisme était très présente. il avait une vue très très claire sur ce déclin qui rongeait tout, toutefois, il disait clairement que s'éloigner des préceptes ouvrirait tout grand la porte à l'ombre ce qui se passe partout n'épargnera personne ca c'est clair, pour ce qui est des usines à tulkus c'est pathétique comme si on peut sauver par le nombre à tout prix, alors que les besoins sont d'ouvrir les consciences, on fabrique des encyclopedies de déjà vu pour le profit...De nos jours le Buddha descends les deux pieds dans le bourbier impossible de faire autrement les Tulkus seront de plus en plus attaqués normal c'est les derniers remparts, et quand je dis attaqués c'est aussi de l'intérieur, comme toutes les autres institutions du reste...le problème de fond est toujours le même pourtant désir, aversion ,ignorance comment peut on y remédier ? On ne peux pas pas en claquant des doigts, mais on peut se retirer en soi tout en restant très vigilant dans la vie et pour aider les autres, s'arrêter ne veut pas dire rester immobile ou fuir , observer et discerner ne veut pas dire non plus faire une sélection rétrécie bien au contraire
    Ne pas oublier la prise de refuge, et les protecteurs les temps sont très sombres ceux qui nous ont donné la transmission l'ont fait pour un futur meilleur. A nous de nous montrer capables à présent

    ReplyDelete
  6. Merci de votre commentaire et de vos conseils.

    Votre remarque concernant les « usines à tulkus » est intéressante. Toutefois, est-il possible de considérer les tulkus comme « les derniers remparts » ?

    Pourquoi ne pas s'intéresser à l'essence du mahamudra qui ne diffère guère du véritable Ch'an ? Le Ch'an, comme krishnamurti ou l'Ashtavakra-gîta, nous dispense des rituels, des liens de soumission au lama...

    ReplyDelete
  7. Anonymous2:33 PM

    Oui vous avez raison les Toulkus, Les vrais oui bien entendu , mais qui est Toulkou en ce monde ??? Quel est le principe qui régit le Toulkou ??? C'est bien sur la clarté de l'esprit et la mise en application du Dharma dans le monde non ? Il y à des "Toulkus" Partout vous savez, si on regarde large et au niveau de la conscience dans le monde et l'implication , Mais pour ce qui est des Tibétains je dirais il faut regarder les actes, il y en à trop qui ont été généré par piston et à qui on à volé leur vie ! donc comment voulez vous que ca marche ??? C'est pas possible...Donc ca part en vrille, et ca nous devons l'accepter, il faut vraiment regarder avec la clarté de l'esprit et si ca joue pas corriger, les grands maîtres ont fait cela à commencer par le Buddha, il vivait pas dans des palaces , n'allait pas dans des endroits luxueux et n'accumulait pas de fortune personnelle non ! Justement lui les palaces et autres choses il s'en est abstenu, et à commencé par en foutre le camp à grande vitesse !pour les fioritures il ne voulait pas ! Il était clairement contre , pas d'images pas de statues rien seulement la méditation ,et un enseignement direct alors ok après il fallait quelques rappels, des lieu ou les gens se retrouveraient, des enseignements ...Ok Mais souvent de la on glisse vers les adorations de statues, et après des Tulkus !de la magie de bas étage et des superstitions, Et quand c'est des faux tulkus à moi la peur et ca ca existe c'est justement ce qui à fait la décadence actuelle. Vous voulez voir un vrai toulku ? Ben je serait bien emprunté pour vous dire ou il y en à un la tout de suite et je dirais quelle importance ???...Par contre je voudrais juste parler un peu de mon expérience

    ReplyDelete
  8. Anonymous2:33 PM

    j'ai pris refuge avec Kalou j'avais quinze ans une nuit par hasard j'ai jamais oublié, de la il y à eu d'autres connexions avec un lama du Vercors qui est devenu mon lama , au départ il n'y avait rien une ferme pourrie pas de chauffage rien ! Ben le Lama il à toujours dit faire en sorte de propager le dharma, et pour cela on à tous bossé beaucoup,les autres d'abord moi par moments car je voyageais beaucoup pour les tibétains justement Inde Népal Tibet quinze ans durant j'ai donné tout mon temps sans rien demander ni argent ni salaire rien. Le lama non plus n'a rien demandé à personne il à bossé comme un fou à s'en esquinter la santé ! Alors je dis merci parce-que si durant la transmission il n'y avait pas eu de sincérité ben ca aurait pas fait à la longue, et des Tulkus j'en avais pas autour de moi non mon moteur l'exemple ca à été la vision de la souffrance comme le lama me l'avait montrée et en ca je lui en serais toujours immensément reconnaissant parce-que un lama comme ca faut se lever très tôt pour en voir un il est clair vraiment clair !ce qu'il m'a dit 40 ans après ca à pas bougé c'était comme il me l'avait dit , pas de mensonges, si l'on veut soulager la souffrance faut agir constament ! Il y à bien sur eu des tulkus qui ont passé dans ma vie des vrais, ben que dire j'en garde l'impression d'une rencontre très belle bien sur mais on peut pas seulement compter sur ca pour sortir de la souffrance, il faut prendre sur nous et mettre les deux pieds dans la boue de ce monde qui est un charnier déguisé ! Ah j'oubliais pour les abus sexuels , d'ou qu'ils soient , et ou qu'ils se passent dans le monde ben il n'y à que deux solutions pour l'instant Les psy, et toutes thérapies qui auront fait leur preuves Bouddhistes y comprises et si ca fait pas la taule y à rien à comprendre de plus , les prédateurs il n'y à que deux moyens pour faire juste la première est de protéger les victimes en puissance enfants femmes hommes etc et la deuxième ne pas créer les circonstances qui vont permettre un passage à l'acte. Pour l'instant personne au monde n'a de solution mais c'est la meilleure du moment malheureusement.
    On ne pense jamais assez à l'horreur que subit la victime foutue pour la vie ! Le karma ca fait pas dans un cas comme ca on est tous la pour améliorer le notre et pour aider ceux qui en ont un même si il est très lourd.

    ReplyDelete
  9. Anonymous2:42 PM

    Pour le Chan c'est Vipassana le vrai enseignement du Buddha

    Mais la aussi ca à pas mal changé...

    il y à eu de méchantes dérives...

    en France et Ailleurs...

    Krishnamurti ? Que dire ?'

    il y à du bon mais l'essentiel de son enseignement disait qu'il falait expérimenter ! Ca veut bien dire quelque chose pour sentir il faut goûter, et pour trouver le goût juste la soupe doit être assaisonné comme il faut, donc il faut d'abord enlever les idées préconçues recevoir un enseignement en ce sens oui Vipassana , Shiné, oui je crois sincérement que ca passe par la mais il faut un enseignement , Malheureusement beaucoup foncent vers le compliqué les rituels à n'en plus finir sans en avoir la connexion ni spirituelle ni culturelle ! Ben c'est dommage dans le silence absolu il y à toutes les réponses et c'est très dommage que les gens souvent n'y prêtent pas assez l'oreille au silence...

    ReplyDelete
  10. Anonymous4:15 PM

    "Shakyamuni a enseigné qu'il est facile d'adhérer à ce qui est superficiel, mais difficile de croire à ce qui est profond. Rejeter le superficiel pour rechercher ce qui est profond demande du courage."

    ReplyDelete
  11. Votre témoignage et vos réflexions sont utiles aux adeptes occidentaux du Vajrayana désireux d'épurer cette voie des pratiques magiques, superstitions, cultes des lamas, des déités de la richesse, santé... Le tantrisme, notamment de la main gauche, devrait aussi être écarté.

    Mais il est peut-être plus simple de saisir le sens de l'Ashtavakra-gîta ou d'un autre enseignement fondamental d'Orient ou d'Occident sans toutefois se soumettre à un gourou.

    ReplyDelete
  12. Anonymous7:27 PM

    A mon sens rien n'est simple , sans cela ce serait si simple, et mes reflexions je crois sans trop m'avancer sont tout aussi utiles aux orientaux, Combien de croyances et superstitions inutiles tiennent les masses dans leur ignorance , qui n'a pas entendu les sois disant miracles de tel ou tel maitre ou gourou moi j'ai vu des ashram et autres communautés remplies d'adeptes et autres disciples totalement hypnotisés... Après c'est à chacun de voir qui pourra faire seul , et qui aura besoin d'un maître un vrai, ca existe et souvent ca aide pas facile la voie , pas facile , mais si simple...Les explications du Buddha très simples que cela soit les précepte ou la méthode de méditation , après il faut juste appliquer sans faillir c'est généralement la que ca se corse et vous le savez très bien , et comme nous ne sommes pas tous pareils dans la voie, certains y viennent pas curiosité, d'autres par désespoir l'approche individuelle dans la tête n'est pas la même souvent l'aide l'écoute est indispensable , pour le pain on va en principe chez le boulanger et pas chez le dentiste...Pourtant c'est une question de bouche , et puis le message du Buddha c'est la Sangha pas le retrait en solitaire cela aussi il l'a montré Pour ma part et je dis bien pour ma part j'ai choisi de faire confiance aux hommes et au message du Buddha, Je trouve que il ne faut pas hésiter à accepter une main tendue ou à tendre la sienne ,mais chacun doit se sentir libre et expérimenter par lui même.

    ReplyDelete
  13. Anonymous7:31 PM

    Et il n'y à pas à se soumettre à un gourou , si c'est le cas il faut foutre le camp en vitesse, le vrai maître révèle la lumière en soi, il n'est pas propriétaire de votre lumière... , il ne la fait pas payer et ne vends rien ! C'est pas l'EDF il aide afin que tout le monde puisse progresser, en principe

    ReplyDelete
  14. Anonymous10:47 PM

    Cesser de nous parler du message du Bouddha, du Christ ou du Prophète. Les disciples de ces 3 délivreurs de messages libérateurs ou divins sont capables de s'entre-tuer.

    En Birmanie, les bouddhistes massacre les musulmans, ailleurs les musulmans massacrent les chrétiens. Quant à ses derniers, ils sont responsables de beaucoup de crimes contre les païens ou les hérétiques.

    Tous les disciples de Bouddha ou de Tartempion sont des débiles mentaux. L'homme qui fait l'effort d'utiliser ses facultés mentales n'a pas besoin de la Bible, du Coran ou des Dhammapada pour vivre...

    ReplyDelete
  15. Anonymous11:00 PM

    OUI. Tu nous saoules avec ton Bouddha, ta sangha et tes salades. Nous savons tous comment se comportent les bouddhistes birmans à l'égard des Rohingyas. Tu ne dois donc pas faire le donneur de leçons avec ton bouddhisme de Prisunic. Merci...

    ReplyDelete
  16. Anonymous11:11 PM

    Que veut dire cette phrase :
    « Pour ma part et je dis bien pour ma part j'ai choisi de faire confiance aux hommes et au message du Buddha, Je trouve que il ne faut pas hésiter à accepter une main tendue ou à tendre la sienne, mais chacun doit se sentir libre et expérimenter par lui même. »
    Quand on suit un enseignement religieux que voulez-vous expérimenter par vous même ? Les bouddhistes du THERAVADA vous mettent dans la tête leurs méthodes, principalement VIPASSANA, les mayanistes vous inculquent leurs sutras et les adeptes du Vajrayana vous conditionnent avec leurs « moyens habiles ». Et vous voulez nous faire croire que les adeptes de ces voies sont vraiment libres et expérimentent par eux mêmes. Réfléchissez avant d'écrire n'importe quoi..

    ReplyDelete
  17. Anonymous8:23 AM

    Je vois que d'après la tournure et le ton que cela prends, il y à des réalisés " par eux même " qui montrent bien ou ils en sont ! Bien parfait que dire de plus ???
    J'ai juste une question , que faites vous d'autre que de juger ??? et de mettre tout le monde dans le même sac ???
    La vérité c'est que vous parlez de ceci et de cela avec beaucoup d'assurance , comme un perroquet qui répète sans en comprendre le sens !
    Et si je saoule quelqun tant mieux ca lui fera oublier un moment l'emprise de sa connerie !

    ReplyDelete
  18. Anonymous9:19 AM

    L'auto-réalisation, les religions, l'athéisme... des concepts sans intérêt. Le Bouddha a dit :
    « Il ne faut jamais jouer à saute-mouton avec une licorne ».

    ReplyDelete
  19. Anonymous9:24 AM

    Ce sont des préoccupations de cérébraux, d'intellos. Un intellectuel, c'est quelqu'un qui, quand il regarde une saucisse, pense à Picasso. (A.P. Herbert)

    ReplyDelete
  20. Anonymous1:25 PM

    """Un intellectuel, c'est quelqu'un qui, quand il regarde une saucisse, pense à Picasso"""

    VOILA.!

    ReplyDelete
  21. Anonymous1:29 PM

    Ou bien : ""Quand il regarde une saucisse, il pense à Matisse""

    ReplyDelete
  22. Anonymous11:39 AM

    Les confessions de Kalou Rinpoché remettent totalement en question ma vision du bouddhisme.

    ReplyDelete
  23. Anonymous11:48 AM

    Si le scandale avait touché l'Eglise, la presse se serait déchaînée. Mais le bouddhisme tibétain est curieusement très protégé. Doit-on y voir l'ombre de la CIA qui manipule sectes et nouvelles religiosités ?

    ReplyDelete
  24. Anonymous11:00 AM

    Tous les lamas tibétains ne sont pas des satyres malades de sexe. Un maître de méditation du monastère du Bost (Dhagpo Kundreul) était un lama français qui échappa de peu à la prison. De sordides histoires de manipulations et d'abus sexuels ont été étouffées par les autorités religieuses du monastère.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Anonymous10:52 PM

      Il est nécessaire de "dénoncer" ces "dérives sexuelles " bien secrètes ...
      Ce monastère bouddhiste est légalement reconnu dans le droit français, si les faits sont avérés, ce maître de méditation (connu et toujours en exercice... ) ne peut échapper à la loi ... C'est donc un "devoir de compassion" d'aider les victimes et ... les encourager à porter plainte ... ( surtout avant que la prescription ne s'applique ...)

      Delete
  25. Anonymous2:11 PM

    Né en 1952 en France, Yéshé Nyingpo Rinpotché était maître des retraites de Dhagpo Kundreul Ling en Auvergne. En 1997, après le décès de Lama Guendune Rinpoché, Shamar Rinpoché, régent de la lignée Kagyu, a confirmé cette charge importante en lui demandant de perpétuer la transmission de Lama Guendune Rinpoché. Le lama français pouvait donner des initiations publiques. Il était invité aux Etats-Unis, en Thaïlande. Il enseignait devant les vénérables moines théravadins de la prestigieuse World Buddhist University de Bangkok.

    Ce lama a mystérieusement disparu après une affaire de moeurs...

    ReplyDelete
  26. Anonymous2:30 PM

    Les Lamas Tibétains ne savent pas communiquer:


    Lorsque le copain de Christiane, vers 1978, m'a mise enceinte, en s'introduisant chez moi pour un faux-motif. Il ne m'a rien dit. Bien au contraire, il m'a affirmé, que je ne serais pas enceinte, pour vaincre mon opposition, à avoir un rapport sexuel avec lui. Ensuite personne est venu me parler me rassurer, c'était pourtant pas évident d'être enceinte, d'un type que je n'aimais pas, qui m'avais forcée et de me retrouver seule. J ai donc avorté, c'est là que Shamarpa a lancé « elle est coupable »

    Mais comment pouvais je savoir ce que l'on attendait de moi, si personne ne me l'avait expliqué?

    ET CA A DONNE CA! L HORREUR
    http://enchainementdecriminalites.centerblog.net/8-le-futur-marie-etait-un-psychopathe

    La plupart m'ont violée et torturée parce qu'ils n'ont pas eu leur boudDha en FRANCE

    ReplyDelete
  27. Anonymous6:28 PM

    Le témoignage du jeune Kalou est édifiant. Espérons que les bouddhistes sérieux finiront par destituer les prélats comme Sogyal et compagnie. Il ne faut pas oublier que les centres de dharma ont été financés par les pratiquants occidentaux ; ils n'appartiennent pas aux gourous tibétains. Il faut savoir aussi que dans des ordres monastiques chrétiens, les abbés sont élus.

    ReplyDelete
  28. KARMAPA

    YOU WERE ONE
    THEY ARE TWO
    THE NEXT TIME THERE WILL BE NONE
    I SWEAR THAT!


    mes parents ont été torturés DEUX FOIS suite à toutes ces histoires suite à mon viol suite à ma prétendue culpabilité, et tout ce que le KARMAPA a à me proposer c'est une méthode pour ne pas souffrir, alors l'amour la compassion du BOUDDHA je m'en fous,
    ....quand je pense que pas un tibétain ne veut retourner au régime des lamas, on les comprends!!!!!!!!!

    ReplyDelete
  29. Anonymous4:13 PM

    Vatican : le Pape renforce les sanctions dans les affaires de pédophilie.

    Le Vatican a été sommé, mercredi, de s'expliquer aux Nations unies sur les sévices sexuels et les violences contre les enfants.

    http://www.leparisien.fr/societe/vatican-le-pape-renforce-les-sanctions-dans-les-affaires-de-pedophilie-11-07-2013-2974501.php

    ReplyDelete
  30. Anonymous6:24 PM

    Children's Rights :The UN Committee on the Rights of the Child (CRC) asked for “detailed information on all cases of child sexual abuse committed by members of the clergy, brothers or nuns”

    http://www.irishtimes.com/news/social-affairs/religion-and-beliefs/un-rights-body-questions-vatican-over-child-abuse-1.1459324

    ReplyDelete
  31. Anonymous7:36 AM

    "La femme dans la société Tibétaine" par Mme Dicki Chhoyang
    http://youtu.be/ZIkAhFGjSMw

    L’idéologie politique ou religieuse ne saurait tenir lieu de cadre normatif : aucun courant politique ou religieux ne peut ainsi se soustraire aux normes internationales applicables ni au respect des droits humains.

    Il en est de même pour tout appareil politique, Etat-Nation ou gouvernement provisoire.

    ReplyDelete
  32. la femme dans la société tibétaine? si on considère comment les lamas m'ont traitée on comprend
    http://enchainementdecriminalites.centerblog.net/38-histoire-de-fous-lamas-satanistes-chretiens-laiques

    ReplyDelete
  33. http://www.youtube.com/watch?v=ycE4dwOM8qs

    c'est un mec YANN LOPEZ qui a écrit une lettre à Taubira au sujet de la pédophilie et des réseaux pédophile de la franc-maçonnerie il est courageux ça vaut la peine de la soutenir

    ReplyDelete
  34. Anonymous10:54 PM

    sogyal aussi... abus sexuels au nom de l'eveil et de ses petits pouvoirs et grandes richesses personnelles... un vrai pape et grace aux dons..
    Plainte étoufée aux US avec beaucoup d'argent... reportage au canada passé à la TV et accessible en dvd et en France personne n'a encore osé porté plainte... trop peur des répercussions... que d'abus, manipulations, mensonges, quelle tristesse :(

    ReplyDelete
  35. LA SEULE CHOSE DE BIEN QUE PEUVENT NOUS APPORTER LES LAMAS CE SONT DES MOYENS DE LUTTE CONTRE LES REPTILIENS ET LES PUISSANTS DE CE MONDE NOUS DEVONS INVERSER LE COURANT DES FORCES AFIN RETABLIR LA PAIX ET L HARMONIE

    je suis persuadée que les forces occutes des lamas et la science des reptiliens sont une seule et même chose qui est le contrôle du monde invisible qui détermine toute chose

    nous sommes sous contrôle

    rapellons nous que l'église catholique avait demande de refuser tout pouvoir occulte car elle avait compris que seul ce refus pouvait nous laisser libre champ à notre conscience

    http://ilsviventsouslaterre.centerblog.net/18-la-seule-chose-de-bien-que-peuvent-nous-apporter-les-lamas

    ReplyDelete
  36. http://enchainementdecriminalites.centerblog.net/54-thinley-thaye-dordge


    YOU BOUDHA MUST BE STUPID

    BEFORE DYING, THE 16° KARMAPA ENTRUST ME TO SHAMARPA MY WORSE ENNEMY

    HIS DISCIPLES WERE UNABLE TO INFORM ME ABOUT THEIR PROJECT OF REINCARNATION

    MARCELLO DID NOT INFORMED ME

    THE PROJECT FAILED AND THEY TOTALLY DESTROYED ME.....

    AND YOURS LAMAS LET YOU BELIEVED THAT I WAS THE GUILTY ONE

    I HAVE NOT BEEN YOUR MOTHER



    BECAUSE I THINK THAT WHENEVERI WOULD LOOK TO MY CHILD

    I WOULD SEE A MAN THAT I DISLIKED, THE GENITOR

    TO PUT A GIRL OF 19 ° PREGNANT BY RUSE WAS NOT A GOOD IDEA!!!!!!!!!!!!!!!!

    THRITY YEARS PASSED

    WHILE SEING ME IN A BOUDDHIST CENTER

    YOU KARMAPA DECIDED TO GIVE ME BACK TO MY CONSCIOUSNESS

    AND BUT YOU MUST BE REALLY STUPID

    ONCE AGAIN YOU ENTRUST ME TO YOURS STUPID DISCIPLES FOR WHAT RESULT?

    THEY WERE SO AGRESSIVE THAT I FLEED

    AND THEY WERE UNABLE TO GIVE ME AN APPOINTEMENT (le seul RDV donné était un jour où je ne pouvais pas venir)

    I CAN STAND YOURS DISCIPLES

    THEY WORTH AS LITTLE AS YOURS LIARS LAMAS!

    THOUGHT I WAS REALLY NEEDING HELP BECAUSE I RECOVERED MY MEMORY

    I WAS TOTALLY AND ONCE MORE LEFT ALONE TO MYSELF

    I ASKED CHRISTIAN MONKS TO BE RELEASED OF YOUR OCCULTS FORCES

    BOUDDHA WHEN WILL YOU BUY YOURSELF SOME CLEVERNESS????

    AND BECOME AWARE OF WHAT IS GOING ON AROUND YOU

    BOUDDHA DO YOU REALLY WANT TO HAVE YOURS SECRETS BACK????????

    PARCE QUE JE PEUX AUSSI TE TRAHIR COMME TU M'AS TRAHIE

    MIREILLE

    ce sont les satanistes qui m'ont fait vivre cette nuit d'horreur et de viol collectif, parce qu'ils ne voulaient pas que le BIEN s'iNStalle sur la terre, alors ils m'ont détruite au plus haut point ,je sais que tu es la réincarnation du 16° karmapa que j'ai hélas connu, mais je me demande pourquoi tu n'es pas plus intelligent, pourquoi? QUE SE PASSE T IL POUR QUE TU SOIS AVEUGLE A CE QUI T ENTOURE?

    qu'est ce qu'on te raconte?



    FINALEMENT BOUDDHA JE VAIS ALLER ME DEBARASSER DE TES SECRETS DANS UN MONASTERE CHRETIEN COMME PREVU

    DANS LA TRADITION CHRETIENNE CEUX QUI FONT DU MAL VONT EN ENFER

    C EST POUR CELA QUE JE T AI ENVOYE UNE STATUE DE LA VIERGE PARCE QU UN JOUR TU SERAS AMMENE A IMPLORER LE VERITABLE AMOUR QUI REFUSE LE POUVOIR

    ReplyDelete