Thursday, March 31, 2011

Les clubs du Feu de l'Enfer


Dessin satirique représentant Sir Francis Dashwood adorant Vénus

En 1734, la Dilettanti Society a été fondée dans l'intention de combiner l'art de cultiver la connaissance artistique et la convivialité. Elle recrutait ses membres parmi l'intelligentsia anglaise et les classes aisées. Elle est apparue sous le règne de George II, dans un contexte de suprématie Whig et alors que Horace Walpole était Premier ministre. Cette époque était marquée par le déclin de l'influence anglaise en Europe et peu de temps avant qu'elle n'entre en guerre, seule, contre l'Espagne. La Society attirait des hommes de goût, comme Lord Palmerston mais également de jeunes débauchés moins respectables qui se distinguaient par un fort penchant pour l'alcool et par leur richesse. L'un des ces hommes était Sir Francis Dashwood, le quinzième baron le Despenser.

Dashwood était né en 1708 et avait été élevé dans un style de vie aventureux où il s'était habitué à être dorloté. En 1738 il était à Florence où il a été initié à la franc-maçonnerie et a pris goût à l'occultisme. L'année suivante il est retourné en Angleterre et est devenu membre de la Dilettanti Society. Il a ensuite fondé son propre club, les Frères de St Francis of Wycombe, titre prétentieux d'un club secret où les membres étaient vêtus comme des moines ou frères. Leur activité non séculière s'arrêtait cependant là, car ils profitaient de leurs réunions pour boire et manger à l'excès, jouer et se livrer à des ébats sexuels. C'était un de ces clubs qui apparaissaient et disparaissaient aux XVe et XIXe siècles et qui faisaient les gorges chaudes des ragots de la société à scandales. Les activités de ces clubs du Feu de l'Enfer - ainsi se sont-ils fait connaître - ont nourri la rumeur quand ils étaient liés au satanisme et à la sorcellerie. En fait ils avaient peu de chose à voir avec les pratiques sataniques mais profitaient allègrement de leur réputation salace.

En 1751, Dashwood achète Medmenham Abbey vaste propriété située à Marlow dans le Buckinghamshire. Il décide de la convertir en centre de culte, la décore dans un style pseudo-gothique et fait amplement décorer le domaine avec une statuaire païenne. Le domaine comprenait une grotte, où les membres du club, affublés de leur costume monastique, se livraient joyeusement à leurs fêtes hédonistes. On trouvait parmi les initiés beaucoup de noms célèbres de l'époque, notamment Benjamin Franklin, Francis Duffield, Lord Sandwich, George Selwyn et john Wilkes.

John Wilkes était l'exemple type des hommes qui rejoignent les clubs du Feu de l'Enfer. Fils d'un riche distillateur, il a bénéficié de la meilleure éducation, avait été élevé dans le monde et acheté un siège parlementaire à Aylesbury. Son strabisme ne l'empêchait pas de courir les femmes assidûment. Il avait également un penchant marqué pour les joueurs et les hommes de réputation douteuse qui l'ont entraîné au bord de la ruine financière. De même, il méprisait ce qu'il considérait comme des hommes « faibles » qui se réfugiaient dans l'hypocrisie, la dissimulation et ne prenaient pas de risques. Les clubs du Feu de l'Enfer lui offraient exactement l'exaltation incessante et lubrique qu'il appréciait.

Pour beaucoup de membres l'attirance vers ces clubs était de courte durée. Vers 1762, la popularité du Club de Dashwood était tombée si bas qu'il fut obligé de fermer par manque de soutien. La même année, Dashwood est devenu Chancellor of the Exchequer (ministre des Finances), position qu'il a occupée sans talent jusqu'à l'année suivante. L'autre poste d'envergure qu'il a occupé était celui de Postmaster General (ministre des Postes), de 1770 jusqu'à sa mort en 1781, à l'âge de soixante-dix-neuf ans.

Même s'ils étaient symptomatiques d'une période relativement brève de l'histoire sociale de l'Angleterre, ces clubs du Feu de l'Enfer étaient des occupations silencieuses qui faisaient nombre d'envieux dans les salons londoniens.

Michaël Jordan

Visite guidée :
The Hellfire Club Tunnels and Caves, West Wycombe

http://blather.net/blather/2006/02/the_hellfire_club_tunnels_and.html



Vidéos :

Les chasseurs de fantômes de TAPS, The Atlantic Paranormal Society ou TAPS, enquêtent dans le sanctuaire de la Société du Feu de l'Enfer.

No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.